Crypto.com supprime l’USDT de sa plateforme pour les utilisateurs canadiens

La bourse d’échange Crypto.com a informé ses utilisateurs canadiens qu’à partir du 31 janvier, elle ne prendrait plus en charge l’USDT, le premier stablecoin du marché, pour des raisons de réglementation locale.

11 janvier 2023 - 09:25

Temps de lecture : 2 minutes

Via un e-mail adressé à ses clients canadiens, que des utilisateurs ont diffusé sur les réseaux sociaux, Crypto.com annonce délister l’USDT (Tether) à partir du 31 janvier prochain. Concrètement, cela signifie que l’exchange va bannir les dépôts, les retraits et les négociation de paires de trading avec l’USDT. A partir de cette date-limite, tous les soldes USDT restants feront automatiquement l’objet d’une conversion en USDC, le stablecoin de Circle.

Vous pouvez encourir des frais de récupération si des dépôts d’USDT sont effectués à partir de portefeuilles externes après cette période de suspension, et la récupération des fonds peut ne pas être possible dans certains cas.

Déclaration de Crypto.com

Le controversé USDT dans le collimateur des régulateurs canadiens : Crypto.com le bannit de sa plateforme

Cette décision intervient alors que les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) ont renforcé leur surveillance réglementaire sur les plateformes crypto, suite à la faillite spectaculaire de FTX au mois de novembre. A cet égard, les régulateurs ont rappelé qu’elles ne pouvaient pas, en tant qu’entités enregistrées sur le territoire, permettre à leurs clients de négocier des actifs potentiellement assimilés à des titres ou dérivés financiers.

À la suite de ces travaux en cours, les ACVM sont d’avis que les pièces stables, ou les accords de pièces stables, peuvent constituer des titres et/ou des dérivés. Il est rappelé aux plateformes de négociation de crypto qui sont enregistrées ou qui ont conclu un engagement de préinscription qu’il leur est interdit de permettre aux clients canadiens de négocier ou d’obtenir une exposition à tout actif crypto qui est lui-même un titre et/ou un dérivé. Les plates-formes de trading crypto sont censées avoir établi des politiques et des procédures pour déterminer si chaque actif crypto auquel elles fournissent une exposition est un titre et/ou un dérivé.

Communiqué de l’Ontario Securities Commission (OSC) en date du 12 décembre 2022

L’USDT de Tether entre vraisemblablement dans cette catégorie, suite à la clarification réglementaire établi par l’OSC un an avant.

En réponse à la radiation de son stablecoin, Tether, son émetteur, a joué la carte de l’apaisement en minimisant la portée de la décision.

Le Canada n’est pas un marché principal pour Tether. Bien que cela ne signifie pas que nous abandonnerons notre intérêt à garantir que les produits Tether peuvent être utilisés au-delà de toutes les frontières, nous respectons les directives réglementaires.

Déclaration d’un porte-parole de Tether

Mais le porte-parole de Tether a toutefois regretté « la manière plus agressive » du Canada pour réglementer l’espace crypto par rapport à la plupart des autres pays. De son point de vue, une « approche juste, ouverte et tournée vers l’avenir de l’accès financier devrait être [plutôt] encouragée ».

Régulation

Canada - Limite d'achat annuelle imposée sur des cryptomonnaies "restreintes"

Hugh B. - 18 Aug 2022 - 10:30

Il est parfois possible de se demander si les instances de régulation ne sont [...]

Lire la suite >>

Plus globalement, Crypto.com n’est pas la seule plateforme à exclure l’USDT. Ainsi, d’autres exchanges exerçant au Canada l’avaient précédé dans cette initiative, comme le précise l’analyste en cryptographie John Paul Koning, citant  Coinberry ou  Wealthsimple.

Le leader historique des stablecoins dont la capitalisation dépasse les 66 milliards de dollars a toujours eu des relations tourmentées avec les régulateurs. De fait, il paye vraisemblablement le prix de sa sulfureuse réputation, qui repose notamment sur l’opacité obstinée concernant la nature de ses réserves, mettant en doute la réelle parité de son jeton avec le dollar.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche