Cryptomonnaies

Flow – Dapper Labs annonce que son réseau est « contrôlé par la communauté »

21 Oct 2021 - 12:58

Il existe à peu près autant de projets différents de blockchains que de projets effectifs de blockchains. Chacune offrant des fonctionnalités et des innovations différentes. Mais également une distance plus ou moins importante avec la décentralisation censée en caractériser le fondement même. Et là où certains voient un point essentiel et non négociable, d’autres considèrent qu’il s’agit tout au plus d’une option. Une distinction qui marque néanmoins de grandes différences dans le modèle de fonctionnement de ces réseaux. Et qui vient de pousser la société Dapper Labs à abandonner le contrôle de Flow au profit de sa communauté.

Dans le tout nouveau secteur des jetons NFT, la structure Dapper Labs fait clairement figure d’ancêtre. Car elle est à l’origine des historiques et congestionneurs de réseau Ethereum CryptoKitties, lors de leur lancement en 2017. Raison pour laquelle il lui a semblé nécessaire de mettre en place une blockchain « propriétaire » afin d’éviter de faire face à ce genre de déconvenues. Ce qui a donné naissance au projet Flow, lancé il y a maintenant un peu plus d’un an. Et le succès a immédiatement été au rendez-vous.

Car à peine effectif, le réseau Flow a aussitôt vu arriver à lui une horde d’amateurs de NFTs en furie. Le tout porté par l’explosion de ce marché. Et un nombre de transactions qui a rapidement effacé la concurrence, selon les données fournies par Dapper Labs. Tout cela boosté par une adoption tout aussi importante par plus de 600 nouveaux projets à ce jour. Avec des applications dans des domaines aussi divers que le sport, le divertissement ou les fameux objets de collection numériques.

Ce qui en fait, toujours selon Dapper Labs, rien de moins que « la blockchain à la croissance la plus rapide au monde ». Avec au centre de cette explosion, le projet NBA Top Shot et son million d’utilisateurs enregistrés. Ce dernier présenté comme une sorte de crash test grandeur nature afin d’en tester « l’évolutivité et la fiabilité même sous des charges énormes ». Mais cela n’était de toute évidence pas suffisant.

Le réseau Flow se décentralise

Car malgré tout ces records, un problème se posait encore au sujet de la trop forte centralisation du réseau Flow. Ce dernier contrôlé en (trop) grande partie par Dapper Labs qui exécutait la majorité de ses nœuds. Tout cela selon le principe de Proof of Stake (PoS) qui implique de passer par un système de validateurs. C’est-à-dire de gros détenteurs de jetons FLOW qui mettent leurs fonds en garantie pour assurer le bon fonctionnement du réseau. Et qui reçoivent en échange des récompenses attribuées en fonction de la gestion de ses transactions. Avec une logique simple et mathématique qui fait que plus il y en a, plus le réseau est sûr et indépendant.

DeFi vs décentralisation – Un frein à son développement qui subit les attaques de la SEC

Une situation qui n’était plus viable pour un réseau devenu bien plus qu’une simple alternative à Ethereum développée pour la société Dapper Labs. Raison pour laquelle cette dernière vient d’annoncer qu’elle en abandonne le contrôle au profit d’une gestion communautaire effective. Cela en abaissant le nombre de ses nœuds sous la barre symbolique des 33%.

« Des progrès ont également été réalisés sur plusieurs processus visant à décentraliser davantage tous les aspects de la blockchain et de la communauté Flow. Au cours des semaines et des mois précédents, Dapper Labs a réduit son fonctionnement des nœuds de consensus sur Flow en dessous de 33%. Des nœuds d’accès sans autorisation sont également désormais opérationnels, donnant à tout développeur la possibilité de créer un nœud Flow. De plus, l’examen de sécurité de Dapper Labs n’est plus requis pour le déploiement sur le réseau principal. » – Flow

Une ouverture que Dapper Labs présente comme intégrée depuis son origine dans l’ADN du projet Flow. Et dont la durée de mise en place ne représente rien d’autre qu’une nécessité afin de ne pas entrer en conflit avec la sécurité nécessaire. Mais avec comme objectif final et assumé de détacher totalement l’entreprise de ce réseau à terme. Cela afin qu’il puisse continuer à exister « même si, pour une raison quelconque, nous (Dapper Labs) disparaissions de la surface de la terre ». Il ne sera peut-être pas nécessaire d’en arriver à de telles extrémités…


Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche