FTX prend le contrôle de SushiSwap

 FTX prend le contrôle de SushiSwap

L’histoire houleuse de SushiSwap a connu un dénouement heureux ce week-end après que le PDG de FTX Exchange, Sam Bankman-Fried, est intervenu dans la débâcle provoquée par l’un des co-fondateurs du projet, un développeur anonyme auto-désigné Chef Nomi.

Parti avec la caisse

Le cours du Sushi s’est effondré à la suite de la vente massive du token par l’un de ses cuisiniers en chef. Sans autre forme de procès, ce dernier a soldé sa réserve de jetons pour près de 11 millions de dollars en ETH. Un joli pactole qui n’est pas passé inaperçu et qui a légitimement provoqué la colère des investisseurs l’accusant d’opérer purement et simplement un « exit scam » sur leur dos.

Se défendant tant bien que mal, le développeur a déclaré que, contrairement aux apparences, il n’était pas parti avec la caisse. Il a invoqué l’exemple de Charlie Lee, le fondateur de Litecoin qui avait vendu tout son capital de jetons LTC au moment opportun, lors du bull run de 2017, sous le prétexte discutable de conflit d’intérêt, et qui est toujours en train de présider aux destinées du projet. Magot ou pas magot, Il a donc assuré que lui aussi continuerait de travailler pour SushiSwap. Pas de quoi apaiser la colère de la communauté regardant le prix plonger de façon vertigineuse. En effet, le jeton Sushi, après avoir atteint son plus haut à son arrivée sur Binance, a connu une descente aux enfers de plus de 70%.

Un dénouement rondement mené

Mais c’était sans compter sur la réaction du CEO de FTX qui s’est emparé du sujet avec virulence et efficacité.

En substance, il a invité fortement Nomi à se démettre de ses fonctions et à lui transférer le contrôle de SushiSwap. Contre toute attente, ce dernier s’est exécuté sans demander son reste.

Un réel soulagement pour les détenteurs du token Sushi qui ont vu, dès l’annonce de la prise de contrôle de FTX, le cours remonter.

Et, surtout c’est la promesse d’un avenir de nouveau possible pour le projet. En effet, FTX Exchange, reconnu pour son sérieux et sa fiabilité, semble s’engager dans le développement de SushiSwap. Ayant foi dans les qualités du protocole, ressemblant beaucoup à celui d’Uniswap, Sam Backman-Fried assure que les nouvelles fonctionnalités envisagées par l’équipe fondatrice du projet seront activées dès que possible.

SushiSwap restera sans doute dans les annales comme étant l’exemple édifiant des risques auxquels sont confrontés les aficionados de DeFi qui misent sur un projet non audité, dirigé par une équipe anonyme. Les responsabilités dans ce type de fiasco sont clairement partagées. A voir, et sans se prévaloir d’une morale fluctuant au gré de gains espérés, si cet épisode rocambolesque servira de leçon…

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,422