Blockchain

Kik quitte la blockchain Ethereum pour Stellar à cause de ses multiples problèmes

17 Déc 2017 - 18:08

La blockchain Ethereum est souvent présentée comme la solution par excellence pour les applications décentralisées, certains avançant même qu’elle constituera le socle du développement de toutes les applications à venir. Toutefois, cette vision est en contradiction avec la réalité actuelle dans laquelle la blockchain ne parvient plus à garder l’un de ses plus grands adeptes, la messagerie Kik.

Ted Livingston, fondateur et PDG de Kik Messenger, a révélé dans sa dernière série de questions/réponses que le jeton Kin sera retiré de la blockchain Ethereum. Selon ses dires, les contrats intelligents de ce réseau « essaient d’être tout pour tout le monde, ce qui les rend universels et lents ».

Kik Messenger compte plus de 300 millions d’utilisateurs inscrits et est surtout populaire auprès des adolescents. Il est connu pour ses caractéristiques protégeant l’anonymat de ses usagers, telles que la possibilité de s’inscrire sans numéro de téléphone. Kin devait être un token ERC-20 basé sur Ethereum qui sera intégré dans Kik en tant que principale monnaie de transaction interne. Plus tôt cette année, l’ICO de l’écosystème a recueilli près de 100 millions de dollars auprès de plus de 10 000 investisseurs dans 117 pays. Les développeurs du token sont maintenant en train de le transformer pour qu’il soit basé sur la blockchain Stellar.

Les raisons invoquées par le PDG de Kik pour justifier l’abandon d’Ethereum sont son manque actuel de fiabilité et d’évolutivité dans le traitement de nombreuses transactions. Les développeurs testaient Kin avec seulement 10 000 utilisateurs et ont découvert qu’Ethereum ne parvenait pas à répondre à leurs requêtes.

En outre, les coûts d’utilisation de cette blockchain sont devenus ces derniers temps trop élevés pour le traitement de micro-transactions. Ces frais sont maintenant en moyenne de 1,08 $ et le coût médian est de 0,377 $, selon BitInfoCharts.

Ces frais sont en très grande partie liés à l’utilisation du « jeux-vidéo » CryptoKitties, visant pourtant un secteur de niche. Il est donc dans l’état actuel peu imaginable qu’une très grosse plateforme comme Kik puisse être adaptée à l’infrastructure d’Ethereum.

[adblockingdetector id= »5bbf1a00ae440″]

D’après Bitcoin.com

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche