Bitcoin

La filiale suisse de Gazprombank propose une offre Bitcoin

31 Oct 2020 - 10:54

Dans la série vampirisation du secteur crypto par les acteurs institutionnels, la filiale suisse de la banque privée russe Gazprombank, détenue par le géant énergétique du même nom, lance à son tour un service Bitcoin.

Une offre de qualité « institutionnelle » autorisée

La filiale suisse de la banque privée russe Gazprombank a annoncé qu’elle avait reçu l’autorisation de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) pour fournir des services de garde  et de négoce de cryptomonnaies à ses clients. Prudente, elle précise que ses services se positionneront d’abord exclusivement sur le Bitcoin pour des investisseurs triés sur le volet qui auront subi «un processus d’évaluation rigoureux» . Mais soucieuse de s’ouvrir aux opportunités du marché crypto, la filiale compte bien élargir son public « qualifié » et intégrer progressivement d’autres cryptomonnaies.

Nous nous attendons à ce que les actifs numériques deviennent de plus en plus importants dans l’économie mondiale et, en particulier, pour notre clientèle actuelle et potentielle. 

Roman Abdulin, PDG de la Gazprombank

Sentiment de plus en plus partagé vis à vis d’un marché de niche qui dorénavant attire toutes les convoitises. De fait, Gazprombank l’a bien compris et ce n’est pas d’aujourd’hui. Dès 2018, la filiale du géant gazier a collaboré avec Metaco, une société d’options de garde cryptographique, pour offrir « une solution de sécurité militaire avec un support multisignature pour le stockage des clés privées et la gestion des portefeuilles et des opérations ».

Engagés dans l’innovation financière continue, nous nous efforçons d’offrir à nos clients des services bancaires avancés au plus haut niveau de qualité. Notre solution blockchain offre une sécurité sans compromis ainsi qu’une facilité d’utilisation. Nous sommes très heureux de pouvoir offrir ces services à nos clients après des années de développement professionnel en utilisant le meilleur savoir-faire de l’industrie.« 

Roman Abdulin, PDG de la Gazprombank

La Suisse, l’eldorado crypto institutionnel

Se vantant d’utiliser des procédures de diligence raisonnable « spécialement conçues », elle affirme, ce qui est le minimum pour une banque réglementée, se soumettre au respect du Know Your customer (la traçabilité client) et aux lois suisses contre le blanchiment d’argent. Des critères incontournables pour recevoir l’approbation du gendarme financier suisse.

Gazprombank est ravi de pouvoir contribuer à la croissance de l’écosystème suisse et mondial de la crypto et de la blockchain. En tant qu’institution financière réglementée par la FINMA, nous sommes convaincus que nous pouvons ajouter de la valeur en offrant un niveau de confiance accru aux participants, à la fois en termes de conservation de qualité institutionnelle et entre partenaires transactionnels. Notre objectif est de définir une nouvelle référence en matière de service à la clientèle institutionnelle. »

Roman Abdulin, PDG de la Gazprombank

Etape majeure que de plus en plus d’organismes institutionnels convoitent et… franchissent. En effet, on commence à recenser sur le territoire helvétique un certain nombre de banques privées qui se positionnent sur le marché des cryptomonnaies. Maerki Baumann, Seba Bank, Falcon Private Bank… ont été les pionnières. Après Gazprombank, il ne faut pas être grand clerc pour imaginer que beaucoup d’autres vont suivre. La Suisse devenant probablement l’eldorado européen de la crypto « institutionnelle ». Deux mots dont l’association paraissait, il n’y a pas si longtemps, absolument antinomique… Et qui, en ce jour-anniversaire du livre blanc de Bitcoin, né il y a pile douze ans – le 31 octobre 2008 – prend une saveur particulière.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche