La plateforme Cryptopia met définitivement la clé sous la porte

La plateforme d'échange de cryptomonnaies néo-zélandaise Cryptopia vient d'annoncer aujourd'hui, à travers un communiqué sur leur site web, la fin de leur service. L'exchange avait été la malheureuse victime d'un piratage de grande envergure en janvier dernier.

I. Le piratage de début 2019 a été trop douloureux pour l'entreprise

Pour rappel, Cryptopia faisait partie de la catégorie des petits exchanges. L'entreprise comptait 50 employés pour 1,5 million d'utilisateurs, et les clients échangeaient environ un million de dollars quotidiennement sur celle-ci. En comparaison, Binance a un volume d'un peu plus de 1,5 milliard de dollars en moyenne chaque jour. La firme néo-zélandaise était connue pour lister rapidement les nouveaux projets à la fin de leur ICO.

Une enquête de la police locale était en cours pour aider l'exchange a récupérer les cryptomonnaies volées. Cependant, les efforts des forces de l'ordre semblent ne pas avoir été suffisants. En fait, plus de 16 millions de dollars ont été dérobés en début d'année. Une somme plus que conséquente en comparaison des capacités de l'entreprise. La plateforme s'est battue pendant de nombreuses semaines et a réouvert mi-avril en espérant relancer ses activités de trading. Cependant, à peine un mois plus tard, elle nous fait donc parvenir son communiqué annonçant la fermeture définitive du service.

Les plateformes d'échange, malgré leur volonté de sécuriser au maximum les actifs des clients et des traders, échouent parfois et sont hackées. En fait, les attaques sont si fréquentes et puissantes, qu'il est difficile pour ces entités d'être inviolables. En 2018, les tentatives de piratage des exchanges ont atteint leur paroxysme. La prudence est donc de mise.

II. La plateforme ferme définitivement et se met en liquidation

La plateforme est hors ligne depuis le 14 mai 2019. La cause initiale était une maintenance, mais on apprend maintenant que l'exchange est en liquidation.

Voici ce que l'on retrouve sur leur site officiel.

Voici ce que l'on retrouve en se connectant sur leur site officiel.

Le communiqué ci-dessus décrit la situation actuelle.

David Ruscoe et Russel Moore sont nommés responsables de la liquidation de Cryptopia. Malgré de nombreuses tentatives infructueuses, il a été convenu que la liquidation était la meilleure solution pour l'intérêt des clients, des parties prenantes et de l'équipe.

La liquidation se concentre sur le fait de sécuriser les actifs, notamment pour les parties prenantes. Le trading est évidemment suspendu durant cette période. La complexité de cette affaire, fait que les recherches risquent de prendre plusieurs mois plutôt que plusieurs semaines.

Les clients et fournisseurs seront contactés très rapidement.

 

Cette situation nous rappelle qu'il faut être absolument prudent dans le domaine des cryptomonnaies. Il est fondamental de ne pas laisser traîner ses cryptoactifs sur des plateformes d'échange si on ne pratique pas un trading intensif. Même un exchange qui paraît extrêmement sécurisé et puissant n'est pas infaillible. Le hack de Binance ces derniers jours en est l'exemple parfait. Rappelez-vous également, en 2014, Mt. Gox, qui organisait près de 80% des transferts de BTC, a subi un piratage sans équivalent faisant crasher le marché du Bitcoin.

> Voici un article qui revient sur les bonnes pratiques de sécurité à adopter.

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

37 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Advertisment ad adsense adlogger