Cryptomonnaies

Le prêteur de cryptomonnaies Cred en mauvaise posture

09 Nov 2020 - 14:46

Le service de prêt en cryptomonnaies Cred a déposé un dossier de faillite le 7 novembre dans le district du Delaware. Les retraits et dépôts de fonds sont suspendus pour une période indéterminée.

Cred victime d’une fraude

Le service de prêt de cryptomonnaies basé aux États-Unis, Cred, a déposé samedi une demande de protection contre la faillite. Une procédure connue sous le nom de Chapitre 11. Concrètement, le Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites permet à une entreprise en difficultés financières de continuer à fonctionner normalement, tout en lui laissant le temps de chercher un accord avec ses créanciers. La procédure traduit une volonté de restructuration de l’entreprise, sous le contrôle d’un tribunal. Ainsi, dans un communiqué officiel, la société a déclaré qu’elle avait déposé une demande de chapitre 11 dans le but de «maximiser la valeur de sa plate-forme pour ses créanciers». Cred indiquant disposer d’un actif de 50 et 100 millions de dollars, pour un passif compris entre 100 et 500 millions de dollars.

Ce dépôt de bilan fait suite à une précédente annonce du 28 octobre. Cred précisait alors suspendre les entrées et sorties de fonds pour une période de deux semaines pour suspicion de fraude. Les choses se sont visiblement envenimées et la société déclare travailler avec les autorités « pour aider à enquêter sur les irrégularités dans la gestion de fonds d’entreprise spécifiques par un auteur ».

Des cryptomonnaies inaccessibles mais officiellement en sécurité

Cred a déclaré qu’aucun de ses systèmes, comptes clients ou informations client n’avait été compromis dans «l’incident frauduleux». Mais au vu de sa communication calamiteuse (pas d’informations précises sur twitter, des mails prétendument envoyés et jamais reçus), nombre de ses clients s’alarment. Ils s’inquiètent légitimement de savoir si leurs fonds sont en sécurité malgré la procédure de faillite. Ils sont d’autant moins rassurés que, comme rapporté par Cointelegraph, l’exchange multi-actifs Uphold a mis fin à son partenariat avec le prêteur suite à des problèmes techniques avec le programme CredEarn de la plateforme. Et ce n’est pas la mise à jour de son site web censée répondre à toutes les questions qui va apaiser les tensions.

Cet épisode fâcheux vient une nouvelle fois démontrer qu’il est toujours délicat de déléguer ses cryptomonnaies à un tiers. Si vous ne détenez pas vos clés privées, vous êtes à la merci du moindre incident avec le risque de ne jamais récupérer des avoirs dont vous n’êtes pas propriétaire.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche