Stablecoins et MNBC

L’euro numérique entre limitations et plafonnement

08 Nov 2022 - 13:57

L’euro numérique, qui indiffère pour le moment la majorité des résidents de l’Union européenne, peaufine sa sortie. Car oui, contrairement aux Etats-Unis qui semblent plus circonspects sur l’utilité d’une monnaie numérique de banque centrale, l’Europe des 27 veut la version 2.0 de sa devise commune. Le projet, en phase préparatoire active depuis 2019, est déjà bien en progrès. On voit se dessiner de plus en plus précisément le futur monétaire qui nous attend, entre limitations et plafonnement.

L’euro numérique, cet inconnu…

Lors d’une table ronde-conférence organisée par la Commission européenne, intitulée « Vers un cadre législatif permettant une transition numérique euro », plusieurs aspects saillants du futur euro 2.0 sont apparus. Le premier, et alors que cette MNDB (Monnaie Numérique de Banque Centrale) devrait concerner quelques 450 millions d’habitants, est la relative indifférence de la population européenne, qui ne semble pas consciente des enjeux auxquels elle va être confrontée, notamment en matière de liberté individuelle.

Régulation

Pas sûr que l'euro numérique préserve la confidentialité des transactions...

Nathalie E. - 04 May 2022 - 18:58

L’euro numérique est toujours en phase préparatoire mais le projet [...]

Lire la suite >>

Sauf qu’un tel projet ne peut voir le jour, ou plutôt subsister et se pérenniser qu’avec l’accord, qu’on espère toujours éclairé, des citoyens. De fait, s’appuyant sur une enquête Eurobaromètre en date du mois dernier, qui indique que seul un Européen sur trois a entendu parler des débats sur l’euro numérique, Valdis Dombrovskis, vice-président exécutif de la Commission européenne, veut accentuer la communication autour de ce qui n’est encore qu’une proposition.

Rappelons que la banque centrale européenne (BCE) avait lancé le 12 octobre 2020 une vaste consultation publique sur un projet d’euro numérique qui n’avait recueilli qu’un faible pourcentage de réponses.

Régulation

Consultation citoyenne sur l'euro numérique : confidentialité et sécurité d'abord

Nathalie E. - 15 Apr 2021 - 12:57

Les résultats de la consultation citoyenne sur l’euro numérique [...]

Lire la suite >>

Informer les citoyens devient urgent puisque selon le vice-président, Bruxelles devrait présenter son plan pour un euro numérique « au premier semestre 2023 ». Il sera ensuite l’objet de négociations entre les Etats membres et le Parlement européen.

Des transactions anonymes jusqu’à … 50€

Si l’euro numérique est encore peu présent dans le débat public, ses atours en revanche se précisent sous la houlette notamment de Fabio Panetta, membre du comité exécutif de la BCE et artisan en chef du futur de la monnaie commune. L’homme a déjà des idées très arrêtées. Certes, elles ne sont pas gravées dans le marbre, mais elles sont une indication précieuse des orientations à venir.

Ainsi, celui que l’on connaît pour adopter une position plutôt belliqueuse face à l’expansion des cryptomonnaies, veut des limites et du plafonnement à l’utilisation de ce nouveau système de paiement.

Régulation

Paroles de banquier euro : les cryptos sont un schéma de Ponzi nourri de cupidité

Nathalie E. - 26 Apr 2022 - 16:58

L’Europe confirme son virage répressif à l’encontre de [...]

Lire la suite >>

Il a répété son opposition à l’anonymat, hormis pour les transactions de moins de 50 euros (la dernière fois, il parlait d’un seuil de 100 euros…), qui pourraient se réaliser de gré à gré, en Bluetooth, « sans qu’aucune donnée ne soit enregistrée en dehors du portefeuille électronique ». Au-delà de ce montant, l’affaire lui semble plus délicate au regard des dispositions anti-blanchiment d’argent de l’UE. Une limite que récuse le ministre allemand des Finances, présent également à cette table ronde.

Je me demande si les gens vont accepter la limite des 50€ car ils peuvent payer en espèces des centaines de plus. Nous devrions introduire un euro numérique qui soit vraiment accepté par les gens et pas seulement par les décideurs politiques.

Christian Lindner, ministre des Finances, cité in The Block

Une détention d’euro numérique plafonnée à 3000€

Soulignant que la future CBDC (Central Bank Digital Currency) n’a pas pour objet de faire disparaître le cash (on n’y croit qu’à moitié ! Enfin, pas du tout à terme), Panetta veut aussi imposer une limite aux transactions mensuelles, de l’ordre de 1000€. Il veut aussi plafonner sa détention à 3000€, soit de manière autoritaire, soit de manière incitative, via une rémunération négative au-delà de ce seuil.

L’objectif : rassurer les banques commerciales qui craignent que ce fameux euro 2.0 réduise comme une peau de chagrin leurs dépôts bancaires. L’intention est également, comme l’indique la FAQ de la BCE « d’éviter qu’un euro numérique ne devienne une forme de placement, dans la mesure où la monnaie de banque centrale est l’actif qui combine le mieux sécurité et stabilité ». L’euro numérique doit constituer avant tout un moyen de paiement supplémentaire plutôt qu’une forme de placement financier.

Face à cet euro numérique qui nous pend au nez et qui promet une traçabilité de toutes nos transactions, il n’y a qu’une seule voie possible à explorer, celle du Bitcoin. Aussi ne tardez pas trop pour vous emparer du sujet, inscrivez-vous sans attendre sur l’exchange Bybit (lien commercial).

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche