Jetons NFT

NFT – Cdiscount inscrit la traçabilité de ses colis sur la blockchain

02 Sep 2021 - 12:17

Le bruit assourdissant qui entoure le marché des jetons NFT ne laisse que peu de place à la multiplicité de ses applications possibles. Un secteur ou les têtes des CryptoPunks sont plantés sur des pics pour en signaler la frénésie spéculative actuelle. Avec depuis maintenant plusieurs mois une sorte d’amoncellement de collections hétéroclites aussi diverses que …………… (à chacun de compléter avec le mot de son choix). Mais la fonction des NFTs n’est pas uniquement de générer 10 000 personnages aux raretés aléatoires dans l’espoir de les vendre un jour chez Sotheby’s. Enfin, espérons-le !

Les mauvaises langues et allergiques pourraient débuter cet article en disant qu’il existe aussi des applications réellement utiles pour les NFTs. Et qu’ils ne sont pas que ces stickers aléatoires et sans valeur en lesquels la bulle spéculative actuelle les a transformés. Cela à coup de dizaines d’ETH qui finissent par représenter des centaines de milliers de dollars. Et des acteurs de l’économie traditionnelle qui viennent prendre ce train en marche pour ne pas en rater l’explosion (trop) souvent annoncée, mais pas encore effective.

Cela avec comme dernière arrivée en date la société Visa qui a acquis la CryptoPunk #7610 pour la postérité… et un virement de 49,5 ETH. Mais derrière cette crise de collectionnite numérique aiguë se cachent d’autres domaines d’application pour ces jetons non fongibles. Une manière bien différente d’en capitaliser le caractère unique et l’immuable inscription sur la blockchain. Des fonctionnalités exploitées dans le domaine de la logistique par une startup française. Et dont la mise en pratique vient de trouver un partenaire de choix avec le géant du e-commerce Cdiscount.

Cdiscount + NFT = traçabilité

L’information a été rendue officielle hier, suite à une publication de Gregory Raymond du magazine Capital. Cela au sujet de la nouvelle politique de traçabilité des colis de la société Cdiscount. Une procédure qui intègre désormais l’utilisation de jetons NFT, afin d’assurer un suivi sans faille de ses colis jusqu’à leur destination finale. Et une mise en place qui fait suite à une récente conférence « Open Innovation » organisée par l’entreprise le 31 août dernier. Avec une thématique centrale qui s’articulait autour de ses « méthodes pour tirer parti du vivier startup ». Et une pêche qui semble avoir permis de sortir de cet aquarium de l’innovation la société Ownest.

Ce qui vient de donner lieu à la signature d’un contrat d’une durée de 3 ans entre les deux entreprises. Cela suite à une période de test de 18 mois qui s’est de toute évidence montrée fructueuse. Avec pas moins de 100 000 envois déjà gérés sur cette période. Et un objectif de 2,5 millions de colis (supérieurs à 30 kg) accompagnés de cette manière dans le cadre de cet engagement contractuel. Cela sous la forme d’un « jeton de responsabilité » dont la gestion revient à chaque nouvel acteur qui en valide la réception.

« À chaque fois qu’un produit physique est transféré sur les réseaux logistiques, les acteurs vont se transférer le token de responsabilité. (…) Ownest crée un cercle vertueux de confiance et élimine les erreurs sur l’ensemble du réseau logistique à l’expédition comme à la réception. » – Clément Bergé-Lefranc, CEO de Ownest

Une prochaine migration sur Polygon

Une solution qui repose depuis sa mise en place en 2017 sur la blockchain Ethereum Classic (ETC). Mais qui devrait selon certaines annonces officielles d’Ownest s’exporter prochainement sur le réseau Polygon (MATIC). Une bonne initiative, sans aucun doute possible. Car cela va lui permettre de bénéficier de la sécurité offerte par ce très populaire layer 2 du réseau Ethereum. Mais tout en profitant de frais de transaction beaucoup plus abordables. Car l’objectif affiché par la société Cdiscount dans cette affaire reste très clair.

« Nous avons la certitude d’utiliser le meilleur outil pour améliorer le lead time, la satisfaction client et diminuer les réclamations sur le réseau. » – James Rebours, responsable chaîne logistique Cdiscount

Polygon (MATIC) – Alternative plébiscitée pour échapper aux frais d’Ethereum

Une actualité à marquer d’une pierre blanche (mais pas de type EtherRocks). Car elle permet de parler des NFTs dans un contexte résolument différent et novateur. Mais également de confirmer que leurs cas d’usage possibles ne sont limités que par l’imagination de ceux qui en intégreront les fonctionnalités à leurs secteurs d’activité. Car il ne fait aucun doute que c’est bien là que se trouve la véritable révolution dans le domaine.

Note : il n’existe pas de cryptomonnaie liée au projet Ownest, pas la peine de chercher. Car cela serait « une surcouche inutile de complexité pour l’application », selon son CEO.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche