Blockchain

Double KO blockchain – Solana hors service et Arbitrum face à un bug

15 Sep 2021 - 15:00

La journée d’hier semble avoir été quelque peu problématique pour certaines des blockchains les plus populaires de la scène actuelle des cryptomonnaies. Des pannes de réseaux qui ont affecté en premier lieu la star actuelle du secteur que représente Solana. Mais également le tout nouveau testnet du layer 2 Arbitrum, fraîchement sorti des terres inhospitalières de son mentor Ethereum. Une loi des séries qui n’a visiblement pas épargné ce dernier qui a également dû faire face à une tentative d’attaque rapidement avortée. Retour sur les récentes mésaventures de la technologie blockchain…

Tout le monde s’accorde pour affirmer que la technologie blockchain se prépare à révolutionner le monde. Cela en premier lieu dans le domaine de l’économie, avec l’essor toujours plus grand de ses cryptomonnaies. Mais également dans de nombreux autres secteurs qui consistent à gérer et transférer des données en toute sécurité. Une solution innovante qui se trouve toujours actuellement en phase de développement. Et qui doit faire face à de nombreux défis. Dont le principal reste à n’en pas douter cette capacité à s’adapter à l’évolution du nombre de ses utilisateurs.

Un problème de scalabilité qui est au centre des principales innovations actuelles du secteur. Cela afin de faire mieux que l’historique mais récalcitrant Proof of Work (PoW) du Bitcoin ou la version encore actuelle d’Ethereum. Ces dernières en mesure de traiter un nombre de transactions qui ne permet pas de faire face à l’utilisation toujours plus importante de leurs réseaux. Une réalité qui a donné naissance à de (très) nombreux projets censés répondre à cet enjeu majeur. Mais il semble que quelques déconvenues aient récemment secoué les plus populaires dans le domaine.

Le réseau Solana en surchauffe

Une actualité qui ne va pas arranger les affaires du projet Solana, actuellement au centre de toutes les attentions. Cela suite à l’explosion vertigineuse de sa cryptomonnaie SOL, à la tête de plus de 200% de hausse sur les trente derniers jours. Cette dernière ayant été chercher un récent ATH situé à 215$ environ. Le tout juste avant d’entamer une correction qui pourrait bien prendre la forme d’une véritable punition. Car elle pointe actuellement à 180$ environ, suite à un rebond sur le support des 150$. Et cela face à ce qui s’avère être une panne généralisée de son réseau. Une affaire qui pourrait bien ébranler la confiance à la hausse que certains plaçaient encore en elle.

Solana (SOL) – Un écosystème entre exchange FTX et Proof of History

Un événement intervenu hier. Et qui n’a pas manqué de faire sourire les défenseurs d’Ethereum. Cela au regard des performances prétendument supérieures (mais théoriques) que le réseau Solana annonçait à tue-tête. Une actualité qui fait écho au récent article du blog Rekt News qui détaillait les « prétendues améliorations » de cette blockchain « tout aussi centralisée que la Binance Smart Chain (BSC)« .  Le tout reposant sur « les 12 meilleurs validateurs dont le pouvoir cumulé peut permettre d’arrêter le réseau ». Prémonitoire ?

Solana en redémarrage forcé

Car c’est très exactement que qui vient d’avoir lieu… Une hérésie dans le domaine de la blockchain, dont l’une des principales raisons d’être n’est autre que son principe de décentralisation. Mais un choix qui reste après tout très personnel dans le cadre idéologique de son aventure crypto. Ce qui ne doit cependant par faire oublier la très grande différence que ce simple détail représente dans le secteur. En particulier face aux attaques des instances de régulation en quête depuis peu de structures centralisées à punir. Et même si pour le moment cela se résume principalement au montant des frais à payer.

En cause : une panne dans la gestion des blocs de sa blockchain. Cela suite à « une forte augmentation de la charge de transaction qui a culminé à 400 000 TPS ». Ce qui a entraîné la formation d’une file d’attente digne du réseau Ethereum. Une instabilité qui s’est prolongée sur une période de presque une heure avant de provoquer la formation d’un fork. Avec comme conséquence directe une « consommation excessive de mémoire » qui a ensuite été à l’origine de la déconnexion de certains nœuds. Au point de mettre les validateurs du réseau Solana face à l’obligation d’en suspendre l’activité. Cela afin de pouvoir résoudre le problème.

« La communauté des validateurs Solana a terminé avec succès un redémarrage du Mainnet Beta après une mise à niveau vers 1.6.25. Les dapps, les explorateurs de blocs et les systèmes de support se rétabliront au cours des prochaines heures. Après quoi toutes les fonctionnalités devraient être restaurées. » – Solana Status

Arbitrum face à un bug

Et pendant que les développeurs du réseau Solana redémarraient les machines, le layer 2 Arbitrum faisait également face à un bug. Une douce ironie si l’on considère que son récent et explosif succès de ces dernières semaines lui avait permis d’accéder au statut très revanchard de « Solana killer ». Cela avec une TVL qui a tout simplement été multipliée par plus de 35 depuis le début du mois de septembre. Et des frais qui permettent enfin de réintégrer cette seconde couche du réseau Ethereum sans avoir à en payer le prix actuel. Mais visiblement sans pouvoir échapper à des problèmes dans la gestion de certaines transactions. Ce qui ne permet pas d’affirmer que son réseau est tombé en panne… en tout cas – et bien évidemment – selon les affirmations de son développeur principal.

« Arbitrum était-il « en panne » aujourd’hui ? En pratique, pour la plupart des utilisateurs, pendant environ 45 minutes, oui. Mais si je veux devenir pointilleux et pédant (et vous savez que je le fais), je pourrais affirmer que ce n’était pas le cas ! » – Daniel Goldman

Un problème qui a concerné la gestion des transactions sur ce réseau de seconde couche d’Ethereum. Ce qui a pris la forme d’un blocage de son « séquenceur » censé gérer l’ordre et la validation de ces dernières. Le tout suite à ce qui semble être une surcharge d’opérations arrivées au même moment dans ce goulot d’étranglement. L’équipe du projet Arbitrum a immédiatement rassuré ses utilisateurs en expliquant que leurs fonds n’ont jamais couru le moindre risque. À part peut-être celui de ne pas avoir pu réaliser l’opération qui était censée intervenir durant cette période…

Il ne faut cependant pas ignorer que la plateforme Arbitrum One est encore actuellement en version de test. Ce qui implique que « d’autres pannes sont possibles dans les prochains jours ». Sympa de prévenir…

Loi des séries ? Ou simple règle du jamais deux sans trois ? Quoi qu’il en soit, la blockchain Ethereum elle-même a également été victime d’une attaque hier. Une procédure malveillante relatée sur Twitter par le développeur Marius Van Der Wijden. Et qui s’est bien évidemment soldée par un rejet presque immédiat des nœuds de son réseau. Ce qui fait néanmoins de ce 14 septembre 2021 une journée à inscrire dans les annales. Cela dans le domaine de la fragilité encore effective de cette technologie blockchain appliquée aux cryptomonnaies. Avec comme point de mesure la réactivité des équipes de développement pour y faire face. Et tout semble bien fonctionner dans ce domaine…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche