Polkastarter – L’explosion des Initial Dex Offerings (IDO)

 Polkastarter – L’explosion des Initial Dex Offerings (IDO)

Il existe de nombreuses manières de lancer une nouvelle cryptomonnaie. Certaines sont passées de mode pour des raisons parfois plus réglementaires que pratiques. D’autres font leur apparition en relation à des exchanges qui en accompagnent la mise en place et la distribution initiale. La DeFi quant à elle s’amuse à multiplier les airdrops souvent très rentables. Et le succès actuel que rencontrent les plateformes décentralisées met sur le devant de la scène les Initial DEX Offering (IDO). Le tout en grande partie porté par la structure Polkastarter. 

Il y a d’abord eu les Initial Coin Offerings (ICO). Une fièvre qui a grandement aidé le bull-run de 2017 à atteindre ses sommets historiques. Et qui a laissé bon nombre d’investisseurs avec des cryptomonnaies sans valeur. Mais qui a également aidé certains projets aujourd’hui importants à lever les fonds nécessaires à leur développement. Ces derniers devant rendre actuellement des comptes à la Security and Exchange Commission (SEC) américaine qui n’y voit rien d’autre qu’une fraude. 

Mais cela n’était que les prémices de ce qui allait devenir le business model des projets désireux de mettre en place une cryptomonnaie. Cela tout en évitant de devoir passer par des structures coûteuses ou des procédures complexes et bien souvent hostiles. 

Ce qui a ouvert la voie à des projets de type Initial Exchange Offerings (IEO) en relation à des plateformes comme Binance. Ou aux plus réglementés Security Token Offerings (STO) qui entrent dans le cadre d’une distribution d’actifs assimilés à des titres financiers.

IDO – Initial DEX ou DeFi Offering ? 

Et depuis quelque temps, le terme d’Initial DEX Offering (IDO) apparaît sur la scène crypto. Une procédure qui n’est pas tellement récente puisqu’elle a été utilisée pour la première fois en 2019. Cela au sein de la DeFi et en lien aux plateformes décentralisées qui en sont les principaux outils de développement. Une réalité qui a même donné lieu à une variante du nom d’Initial DeFi Offering qui est exactement la même chose, mais revendiquée par cette dernière.

Les avis divergent quant à savoir quel est le projet qui a été le premier à utiliser cette formule. Il semble que la première véritable mention du terme Initial DEX Offering date de juin 2019. Cela au sujet du lancement du protocole Raven et de sa cryptomonnaie du même nom. Le tout en relation à la plateforme Binance (encore elle). Mais cela dans sa version DEX lancée quelques mois plus tôt.

Qu’est-ce qu’une Initial DEX Offering ? 

Mais le modèle véritablement décentralisé de cette procédure concernerait plus exactement le protocole UMA de la DeFi. Une opération intervenue en avril 2020 pour le lancement de sa cryptomonnaie UMA. Cette dernière alors annoncée comme un Initial Uniswap Listing. Ce qui revient au même, mais sans la « décentralisation » très discutable de la plateforme Binance. 

Quoi qu’il en soit, le but est simple et reste le même : lancer une cryptomonnaie sans avoir à rendre de comptes à personne. Cela en la mettant à disposition des acheteurs sur des places de marché qui échappent à tout contrôle. Mais également aux frais élevés qui sont prélevés par les exchanges centralisés dans le cadre d’une IEO. Et probablement d’une IDO sur le Binance DEX.

Ce qui implique également que peut de contrôles sont associés à ces lancements. Et qu’ils finiront sans aucun doute pas devoir aller s’expliquer auprès d’instances comme la SEC. Cela sur le modèle des ICO de 2017.

Polkastarter accumule les IDO

Le terme d’Initial DEX Offering revient actuellement sur le devant de la scène avec la mise en place du site Polkastarter. Le tout porté par le lancement à succès – et sous cette même forme – de sa cryptomonnaie POLS en octobre 2020. Ce qui donne dans les faits une plateforme dédiée à la levée de fonds dans un environnement décentralisé. Cela sans avoir besoin de tiers de confiance, d’autorisation préalable et basée sur la blockchain de Polkadot.

« Soyez le premier à rejoindre Polkastarter, un protocole conçu pour les pools de jetons inter-chaînes et les enchères, permettant aux projets de lever des capitaux dans un environnement décentralisé et interopérable basé sur Polkadot. » – Polkastarter

Polkastarter POLS Initial DEX Offering IDO

Une formule à succès qui est à l’origine de lancements qui se révèlent très intéressants. Et qui bénéficient de la forme actuelle du projet Polkadot qui figure depuis peu dans le top 5 du classement des cryptomonnaies par capitalisation. Cela avec des rendements qui peuvent aller de x3,5 à plus de X100 en l’espace de quelques semaines. Le tout porté par l’explosion actuelle des marchés qui commence à sérieusement ressembler à une bulle. 

Comment participer à une IDO ?

La procédure pour participer aux IDOs du site Polkastarter ressemble à une sorte de parcours du combattant version réseaux sociaux. Cela du fait de la nécessité de partager, retweeter, aimer et s’inscrire dans de multiples groupes afin d’espérer en être. Pour au final figurer sur la « whitelist » des milliers d’investisseurs qui devront ensuite attendre d’être tirés au sort. Ce qui n’est que la première étape d’une autre suite d’épreuves afin de pouvoir acquérir les précieuses cryptomonnaies à un prix défiant toute concurrence

Mais cela n’est clairement pas plus désagréable que de devoir attendre en embuscade et au milieu de la nuit l’ouverture d’une vente publique. Cela pour que le site se retrouve à planter seulement quelques secondes après son lancement. Et passer les deux heures suivantes à rafraîchir la page pour espérer… rien du tout en fait, c’est plus de la colère ! 

Bien évidemment, tous les projets ne se valent pas. Et il est indispensable de se renseigner sur leur utilité et le sérieux de leur offre avant d’y placer des fonds. Et de bien prendre en considération que le marché actuel n’est pas forcément une bonne indication. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’est pas propice aux bénéfices, mais toujours dans l’idée que cela peut retomber à tout moment

Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Tout investissement dans le domaine ne doit pas dépasser ce que l’on est en mesure de perdre. Et toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Hugh B.

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

1,406