La chute du Bitcoin en 2018 expliquée [Rapport exclusif de GoxDox]

L'équipe de CryptoActu vous plonge aujourd'hui sur un dossier aussi complexe que fascinant. Le 5 Février dernier, GoxDox, une entité anonyme a divulgué des document clés. Ceux-ci permettent d'expliquer l'influence de l"affaire Mt. Gox sur le crash des cryptomonnaies et la chute du Bitcoin en 2018.

Pour bien comprendre de quoi il est question, et afin que cet article soit accessible pour tous, un retour dans le passé s'impose.

Mt. Gox, une plateforme qui contrôle la majorité du marché en 2014

En 2014, Mt. Gox est la plateforme d'échange de cryptomonnaies la plus influente de l'écosystème. En effet, jusqu'à 80% des transactions de Bitcoins s'effectuant à cette époque utilisent les services de la société japonaise.

L'entreprise est présidée par un génie de l'informatique français que l'on surnommera le « Baron du Bitcoin ». Il s'agit de Mark Karpeles qui a repris la direction de la plateforme dès 2011. L'entreprise nippone jouit alors d'une forte crédibilité à l'échelle mondiale et elle semble être un acteur majeur du développement de la technologie blockchain. Jusqu'ici, l'histoire semble idyllique.

Dirigeant de Mt. Gox - Mark Karpeles

CEO de Mt. Gox - Mark Karpeles

Cependant, un problème de taille émerge. En effet, Mt. Gox connaît de considérables soucis de piratage. L'entreprise continue de fonctionner mais des dizaines de milliers de Bitcoins manquent à l'appel. La descente aux enfers débute le 7 Février 2014 lorsque les retraits de Mt. Gox sont subitement bloqués pour ses utilisateurs. L'exchange se retrouve alors immobilisé. Deux semaines passent, les clients s'impatientent et veulent récupérer leurs actifs. Ils commencent à soupçonner la plateforme de ne pas être en mesure de les payer.

Le 24 Février, le site ferme complètement renvoyant une page vierge. Le cours du Bitcoin s'effondre, la panique s'empare de l'écosystème crypto.

La presse rapporte un plan de «stratégie de crise» qui déclare l’insolvabilité de MtGox après avoir perdu 744 408 BTC de fonds de clients (évalués à plus de 2 milliards de dollars US au prix actuel) ainsi que 100 000 de ses propres bitcoins.

 

Le début des scandales et des ennuis judiciaires

Mt Gox -Où est notre argent ?

Mt. Gox - Où est notre argent ?

La belle histoire prend donc une mauvaise tournure. Des milliers de clients se plaignent, certains traversent même la planète pour venir réclamer leurs cryptoactifs devant les locaux de l'entreprise. Logiquement, des soucis judiciaires apparaissent, et le dirigeant français est accusé par la justice japonaise.

Cependant, s'il y a bien un rayon de lumière dans cette histoire sombre, ce sont les 200 000 Bitcoins retrouvés par hasard (selon la version officielle) sur un portefeuille électronique de la firme quelques semaines après la fermeture de la plateforme. Une opportunité sans précédent se présente, utiliser ces Bitcoins pour rembourser les victimes de Mt. Gox. C'est Nobuaki Kobayashi, un avocat japonais, qui est désigné en tant qu'administrateur du pactole (on parle ici de plusieurs milliards de dollars en cryptomonnaies) et prend en charge le dossier relatif à la faillite de Mt. Gox.

Nobuaki Kobayashi

Nobuaki Kobayashi

- Pour en connaître plus sur cette histoire, nous avons réalisé un dossier sur Mt. Gox -

Février 2018 : Les soupçons sur l'avocat M. Kobayashi sur la chute du Bitcoin

- Nous avons déjà évoqué l'impact probable des ventes de BTC liés à Mt. Gox sur les prix des cryptoactifs en Mars 2018. -

Avant 2018, les actualités en rapport avec les victimes de Mt. Gox se font très rares, la situation semble figée. L'avocat nippon, en charge de centaines de milliers de BTC se fait également discret jusqu'à l'année dernière. De 2014 à 2018, l'écosystème crypto retrouve sa capitalisation et continue son expansion, des projets prometteurs apparaissent, l'univers blockchain est florissant.

Janvier 2018, les cours des cryptoactifs explosent et atteignent leurs ATH (All Time High) après un incroyable rallye à la hausse en Décembre 2017. C'est l'euphorie chez les spéculateurs, quelques uns s'imaginent déjà millionnaires alors que les traders profitent des volumes élevés pour glaner de nombreux bénéfices.

Puis, dès le mois de Février 2018, c'est le cataclysme. Le marché s'effondre, les investisseurs paniquent. Certains perdent la totalité de leurs capitaux. Plusieurs analystes cherchent à comprendre les raisons derrière ce crash. De fait, de multiples observateurs accusent Kobayashi d'avoir liquidé des dizaines de milliers de Bitcoins durant ce laps de temps créant donc une importante pression vendeuse.

Peu après ces incriminations, on apprend en effet que l'avocat japonais en charge des milliards de dollars en Bitcoins de Mt. Gox a réalisé des cessions de cryptoactifs durant cette période. Cependant, il déclarera en Mars 2018 (peu après le crash des cryptomonnaies) avoir consulté des experts afin de prendre les meilleurs décisions possibles, et avoir cédé des BTC et BCH d'une manière indolore pour le marché.

Citons Kobayashi, lui-même :

« J'ai vendu des BTC et BCH de Décembre 2017 à Février 2018 en coopération avec une plateforme d'échange. J'ai suivi les recommandations d'experts en cryptomonnaies et n'ai pas vendu les BTC et BCH via une méthode classique en utilisant une plateforme de trading. En effet, j'ai utilisé une technique qui permet d'éviter d'avoir des répercussions sur le prix du marché. La méthode a été validée par la cour. Cependant, je vais m'abstenir de détailler la méthode employée pour ne pas entraver les futures cessions de cryptomonnaies. Pour le moment, rien n'a été décidé quant aux liquidations futures de BTC et BCH. »

Des enquêtes indépendantes, sur Reddit notamment, remettent fortement en doute ces allégations. Celles-ci démontrent une corrélation entre des pics de fortes baisses de prix et des mouvements sur les wallets de Mt. Gox (gérés par l'avocat). De plus, il est formellement avéré que 400 millions de $ de BTC et de BCH ont été liquidés à cette période.

Corrélations entre des retraits des wallets Mt. Gox et les variations de Prix du Bitcoin

Corrélations entre des retraits des wallets Mt. Gox et les variations de Prix du Bitcoin

Finalement, beaucoup de controverses sont faites sur les déclarations de Kobayashi, beaucoup de coïncidences sont mises en lumière, mais peu de preuves formelles émergent.

Les révélations de GoxDox portent sur la période de Mai - Juin 2018

GoxDox est un site web anonyme créé en 2014, peu après le scandale Mt. Gox. Il diffuse des informations confidentielles sur cet épineux dossier. Après être resté passif pendant 5 ans, un nouvel article a été posté il y a quelques jours. Des documents confidentiels ont fuité, et des informations compromettantes à propos des actions de M. Kobayashi sont révélées.

L'avocat japonais que l'on surnomme la « Baleine de Tokyo » n'aurait pas suivi les conseils reçus de la part du CEO de Kraken (Jesse Powel). En effet, le dirigeant de l'exchange lui aurait recommandé de ne pas vendre ses Bitcoins et Bitcoins Cash via des plateformes de trading traditionnelles afin d'éviter d'influencer les cours.

Les révélations de Jesse Powel sur Reddit

Les révélations de Jesse Powel sur Reddit

Selon GoxDox, l'administrateur des 200 000 Bitcoins n'aurait absolument pas pris en compte les préconisations du dirigeant et aurait liquidé des sommes importantes de cryptomonnaies via la plateforme japonaise BitPoint.

En effet, le site web anonyme annonce avoir en sa possession des relevés bancaires à partir du 23 Février 2018 qui prouvent ces accusations. On y retrouve des paiements de BitPoint directement vers les comptes de Nobuaki Kobayashi sur la période de Février à Juin 2018.

Une citation plutôt amusante de GoxDox :

Unless BitPoint is being really generous, we’d wager the reason they are depositing billions JPY into the trustee’s bank account is because they were hired to sell the MtGox Estate's BTC/BCH.


« A moins que BitPoint soit extrêmement généreux, nous prenons le pari que s'ils transfèrent des milliards de JPY (monnaie japonaise) vers le compte bancaire de l'administrateur des Bitcoins de Mt. Gox (Kobayashi), c'est parce qu'il a utilisé les services de la plateforme pour vendre les BTC et BCH de la plateforme ayant fait faillite »

Le crash du mois de Mai dû à M. Kobayashi ?

Le site web anonyme recense 22 virements de BitPoint vers Kobayashi entre le 1er Mai et le 4 Juin 2018. Tout semble donc concorder avec la puissante baisse de prix du Bitcoin associé au cinquième mois de l'année dernière.

En effet, GoxDox rappelle qu'en Avril, la valorisation du BTC était en nette augmentation avant de s'effondrer à partir du 6 Mai, jusqu'à début Juin.

Comparaison cours du Bitcoin Avril 2018 et Mai 2018

Il semble très probable que BitPoint ait « dumpé » le marché durant le mois de Mai après un mois d'Avril 2018 où le prix du Bitcoin n'avait cessé de grimper. Kobayashi aurait donc profité d'un marché prospère pour sécuriser des capitaux en dollars.

Les ventes ne se seraient pas réalisées OTC mais via une plateforme d'échange traditionnelle entraînant l'entièreté du marché à la baisse. L'avocat n'aurait donc absolument pas suivi les conseils d'experts et fortement impacté la totalité de l'écosystème.

Il semblerait logique d'imaginer l'application d'un stratagème similaire en Janvier et Février 2018, période durant laquelle le prix du Bitcoin a dégringolé. Cependant, l'enquête anonyme ne dispose d'aucune preuve irréfutable avant la date du 23 Février 2018.

Documents fournis par DoxGox

Documents fournis par DoxGox

L'influence économique incroyable de Kobayashi

Ces révélations sont effrayantes pour l'écosystème des cryptomonnaies et du Bitcoin. En effet, malgré les incertitudes du début de l'année 2018, il semblerait que les énormes corrections du mois de Mai et Juin 2018 auraient été catalysées par les ventes de Kobayashi.

Si vous vous intéressez au trading, vous devez savoir qu'une entité avec un capital aussi important peut entraîner une pression vendeuse considérable.

Estimation de l'influence de Kobayashi comparée à la totalité du marché :

Il est difficile de déterminer combien de Bitcoins sont réellement disponibles (entre les décès, les clés privées égarées, les erreurs d'adresse ...). Cependant Fortune magazine a tenté il y a un peu plus d'un an de savoir le nombre de BTC définitivement perdus.

Fortune Magazine estimait à environ 4 millions de Bitcoins définitivement perdus en Novembre 2017

Fortune Magazine estimait à environ 4 millions les Bitcoins définitivement perdus en Novembre 2017

Si 4 millions de Bitcoins sont irrécupérables, cela veut dire qu'il y a 17,5 - 4 = 13,5 millions de Bitcoins actuellement en circulation.

Une fois ce nombre en tête, il est intéressant de noter que selon Cryptoground, il resterait plus de 137 000 Bitcoins en possession de l'avocat japonais en charge de l'affaire.

Les BTC et BCH dans les cold wallets associés à MT GOX

Les BTC et BCH dans les cold wallets associés à MT GOX

Le calcul est simple, 137 000 Bitcoins sur un marché qui en possède 13 500 000. On parle donc de plus de 1% du nombre total de Bitcoins réellement disponible. Autant vous le dire de suite, ce chiffre est colossal. Le pouvoir de Kobayashi sur le marché est énorme, et il pourrait, à lui seul faire complètement crasher la capitalisation de l'écosystème des cryptomonnaies.

A ce moment précis, si vous détenez des cryptoactifs, vous pouvez prendre peur. En effet, un marché aussi peu régulé, et avec des acteurs aussi puissants est tout sauf rassurant.

Cependant, la pression vendeuse amorcée par l'avocat nippon est à l'arrêt.

Une réhabilitation civile a été réclamée et acceptée par la cour japonaise le 22 Juin 2018. Cette décision permet de statuer le fait que les victimes de Mt. Gox pourront retrouver leur argent.  Dû à cet évènement, Kobayashi, qui a déjà sécurisé d'importantes sommes d'argent grâce aux nombreuses cessions de Bitcoin en 2018 a annoncé interrompre les ventes de cryptoactifs.

Il ne devrait donc pas y avoir de pression vendeuse excessive en attendant que ces BTC reviennent enfin aux anciens utilisateurs de Mt. Gox. De nouvelles actualités devraient arriver sous peu dans cette affaire. En attendant, des dizaines de milliers de Bitcoins restent bloqués.

Commentaires

sem, libero commodo ut neque. Phasellus commodo amet, luctus dictum non Praesent
65 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez