Ripple et conséquences – Coinbase accusé de vente illégale de XRP

 Ripple et conséquences – Coinbase accusé de vente illégale de XRP

Les conséquences de la procédure engagée par la SEC à l’encontre de la société Ripple (XRP) n’ont pas fini de secouer l’univers des cryptomonnaies. Une onde de choc qui est à l’image de son nom et qui se propage actuellement à grande vitesse sur le marché américain. Dernier dégât collatéral en date, la plateforme Coinbase. En particulier du fait qu’elle n’est pas si collatérale que cela dans cette affaire…

Il n’aura pas été suffisant de délister le XRP de sa bourse pour que la plateforme Coinbase échappe aux conséquences de cette affaire Ripple. Et il semble même que tout soit en train de s’accélérer dans le domaine sur le territoire des États-Unis. Cela avec des rumeurs qui laissent penser que « la SEC est bien plus active que nous ne le pensions et renifle un certain nombre de projets et d’entreprises ! » Une affirmation de Adam Cochran en ce début de semaine sur Twitter qui en dit long sur l’ambiance actuelle…

Ce qui pourrait bien donner en partie raison au patron de Ripple, Brad Garlinghouse. Ce dernier criant à qui veut bien l’entendre à une répression de la part des régulateurs à l’encontre de l’univers des cryptomonnaies dans son ensemble, sauf pour le Bitcoin et Ethereum. Mais avec cette manière de faire qui ne le rend solidaire que quand il est la cible des attaques qu’il condamne. 

Coinbase dans la tourmente

Un fait confirmé par cette publication officielle de la plateforme Coinbase sur son compte Twitter hier soir. Et qui fait état d’une volonté de surveillance accrue et extrême des opérations concernant les cryptomonnaies. Cela de la part d’un gouvernement américain supposément plus souple vis-à-vis de cet univers depuis l’élection de Joe Biden. 2021 ne va pas être simple à gérer en matière de régulation !

« Le Trésor américain propose des réglementations qui forceront les exchanges à collecter, stocker et partager avec le gouvernement toutes les informations personnelles associées aux transactions de cryptomonnaies. Si vous pensez qu’il s’agit d’une intrusion dans votre vie privée, rejoignez-nous pour partager vos préoccupations. » – Coinbase

Et une réalité qui vient s’ajouter à une récente procédure à son encontre déposée devant un tribunal fédéral californien. Cela au sujet de la perception de commissions dans le cadre de la vente de XRP. Alors qu’il ne s’agit pas – ou plus (ou pas encore) – d’une cryptomonnaie au sens propre du terme. Mais d’un titre supposément non enregistré par la SEC. Comment faire simple…

Ce que Coinbase savait, comme toute personne ayant un minimum d’implication dans le domaine. Et qui lui est précisément reproché dans le cadre de ce procès. Un recours collectif qui selon le site The Block « allègue que Coinbase a enfreint la loi californienne sur la concurrence déloyale en profitant de la vente de XRP. Tout en ayant des connaissances suffisantes pour savoir que l’actif serait considéré comme une valeur mobilière (security). »

mini-coinbase-ripple-social

Une accusation qui repose une nouvelle fois sur l’absence de décentralisation du projet Ripple. Et qui pose le problème du contrôle de sa blockchain par une entité commerciale identifiée et de ce fait obligée de rendre des comptes. 

Et des éclaboussures qui atteignent en premier lieu Coinbase. Cela sans grande surprise vu sa position de leader actuel, mais également ses choix stratégiques souvent discutables depuis quelque temps. C’est en tout cas très certainement un coup en pleine préparation de sa prochaine introduction en bourse

Hugh B.

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,243