Cryptomonnaies

Russie – Lancement d’un « actif financier numérique » (DFA) adossé au palladium

20 Juil 2022 - 11:00

Une semaine après le vote de la loi interdisant les paiements avec des cryptomonnaies à l’intérieur du pays, la Russie annonce le lancement d’un jeton adossé au palladium. L’objectif est de faciliter les investissements dans ce métal rare. Pour mener à bien ce projet, le président Vladimir Poutine s’est allié à la société Atomyze, enregistrée auprès de la Banque centrale en tant qu’opérateur d’une plateforme de tokenisation de matières premières.

D’abord, il faut savoir que le palladium est un métal précieux utilisé principalement (environ 80%) dans l’industrie automobile. Il sert également de substitut au platine dans la joaillerie. Mais alors pourquoi lancer un jeton pour le palladium ? En fait, 40% de la production mondiale provient de la Russie. Lors du début des tensions avec l’Ukraine, son prix a bondi de 25% et depuis son cours est instable.

Palladium Russie

C’est donc déterminant dans un contexte de guerre puisque dans cette configuration, il pourrait y avoir un choc d’offre. Ce qui constitue une menace pour son prix. De plus, cette matière première est considérée comme un investissement prometteur bien qu’elle ne soit pas (encore) un actif public sur le marché russe.

Régulation

Russie - Interdiction officielle des paiements en cryptomonnaies

Hugh B. - 16 Jul 2022 - 13:00

La crise économique actuelle pose de nombreuses questions à propos de la [...]

Lire la suite >>

Toutes ces raisons ont certainement donné envie aux autorités russes de lancer un tel jeton, en dépit de l’interdiction des paiements en cryptomonnaies récemment promulguée par le gouvernement..

Russie – Un jeton adossé au palladium

Comme évoqué, c’est la plateforme russe de tokenisation Atomyze qui a été choisie pour lancer le jeton. Plus précisément, la société va créer des actifs financiers numériques (DFA) pour le palladium. Il s’agit de la première entreprise russe à avoir eu le droit d’échanger des cryptomonnaies dès le mois de février 2022.

Cette dernière a publié un communiqué à ce sujet et précise certains détails. En effet, cet actif sera tokenisé par du palladium fourni par le mineur russe Nornickel et sera émis par GPEF Investments. De plus, tous les détenteurs du jeton auront droit à une créance monétaire équivalente à la valeur de marché du métal.

Atomyze jeton palladium russie

Le milliardaire Vladimir Potanin, qui travaille chez Atomyze, juge que cette étape signe le « début d’une nouvelle ère pour l’économie russe, l’ère de la tokenisation ». Une vision également partagée par la directrice générale de la société, qui déclare :

« Cette première étape n’est que le début d’une grande histoire qui comprendra une nouvelle vision des produits traditionnels et la création de produits fondamentalement nouveaux pour les émetteurs et les investisseurs »

Ekaterina Frolovicheva, directrice générale d’Atomyze Russia.

Les principaux concernés semblent estimer que les jetons comme celui dont il est question (DFA) ont vocation à remplacer les cryptomonnaies telles que nous les connaissons, notamment pour les dépôts en devise. Selon eux, les autres actifs numériques ne sont pas fiables. Pour autant cette vision n’est que purement subjective et ne semble pas être partagée par l’ensemble de la population russe.

La Rosbank comme premier client

Atomyze a déjà de beaux clients ! La banque universelle russe a publié un communiqué dans lequel elle indique avoir réalisé la première transaction d’investissement en Russie en utilisant des DFA. Plus précisément, la Rosbank a investi dans le jeton numérique pour le métal palladium. En conséquence, l’établissement détient désormais une créance en espèces équivalente à la valeur de marché dudit métal.

Rosbank PJSC building, a unit of Societe Generale Group, in Moscow, Russia

Le premier vice-président de la banque explique quant à lui que cette première transaction confirme la possibilité d’un développement actif du marché à l’aide des technologies blockchains. Ainsi, la tokenisation des droits sur les métaux précieux et rares constitue un nouvel instrument pour une large classe d’investisseurs.

« Rosbank est le premier partenaire bancaire de la plateforme Atomize. La banque fournit l’infrastructure pour organiser le règlement et l’identification des clients de l’opérateur, et dans ce cas, elle a agi en tant qu’investisseur. »

Communiqué de la Rosbank.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche