Blockchain

Terra (LUNA) annonce l’un des plus gros burns de l’histoire des cryptomonnaies

11 Nov 2021 - 09:00

Le marché des cryptomonnaies n’est pas simplement un copié/collé de l’économie traditionnelle dans une version numérique. Car sa mise en place et son développement reposent sur des principes innovants élaborés en dehors de tout ce qui est connu. De nouvelles frontières monétaires et financières qui flirtent bien souvent avec l’expérimentation en laboratoire, face à une communauté de cobayes enthousiaste et toujours plus importante. Avec comme principal outil aussi perturbant que révolutionnaire, le burn de cryptomonnaies. Une destruction définitive de véritables fortunes numériques à laquelle le projet Terra vient de décider d’apporter sa contribution. Et peut-être bien l’une des plus importantes de l’histoire des cryptomonnaies.

Difficile de comprendre le principe du burn lorsque l’on fait ses premiers pas dans l’univers des cryptomonnaies. Car pour quelle raison peut-il être utile de détruire de telles fortunes sans autre raison que de les voir disparaitre à jamais dans les limbes numériques ? Un exercice dans lequel la plateforme Binance brille par sa régularité et les quantités toujours plus importantes de BNB impliquées. Mais avec un mécanisme qui a tendance à changer en fonction des envies de son fondateur Changpeng Zhao (CZ), bien décidé à souffler sur cet incendie. Cela afin d’en réduire la quantité pour en augmenter la rareté.

Plateformes d'échanges

Binance rembourse les cryptomonnaies perdues de ses utilisateurs

Hugh B. - 28 Oct 2021 - 11:00

Tout utilisateur actif dans le domaine des cryptomonnaies a déjà [...]

Lire la suite >>

Car la meilleure définition de ces burns se résume à cet adage qui dit que « ce qui est rare est cher ». Avec la plupart du temps en ligne de mire une réduction importante de la quantité disponible (supply) des cryptomonnaies concernées. Ce qui prend par exemple la forme d’une destruction d’un pourcentage des frais de transactions – toujours exorbitants – appliqués sur le réseau Ethereum. Avec comme conséquence collatérale de faire de son ETH une cryptomonnaies à vocation déflationniste. Un domaine où jusque là seul le Bitcoin régnait en maître avec sa limitation programmée à 21 millions d’unités à terme.

Terra va détruire 4,5 milliards de dollars de LUNA

Un exercice auquel le projet Terra vient de décider de se prêter avec sa cryptomonnaie LUNA. Cela suite à un vote communautaire favorable, même si quelques voix ont émis des doutes raisonnables. Car la somme concernée peut donner le vertige si l’on comptabilise en dollars. En effet, ce sont 88,7 millions de LUNA qui doivent disparaître de la surface de Terra dans les deux prochaines semaines. Soit la somme de 4,5 milliards de dollars au moment de cette annonce. Ce qui représente tout de même 8,8% de la supply maximale de 1 milliards de LUNA prévue à terme. Et plus de 18% de sa quantité actuellement en circulation effective (480 millions d’unités).

« Les votes en chaîne pour les propositions 133 et 134 visant à brûler 88,675 millions de LUNA pré-col-5 dans le pool communautaire (environ 4,5 milliards de dollars), en échangeant contre des dollars UST en utilisant l’échange en chaîne et en réduisant la fenêtre de distribution oracle_rewards_pool de 3 à 2 ans a été validé ! » – Terra

Une opération que le projet Luna ne manque pas de présenter comme « l’un des burns les plus importants, sinon le plus important, d’un actif majeur de layer 1 de l’histoire du marché des cryptomonnaies ». Mais il ne s’agit pas uniquement et simplement de faire disparaître ces unités de LUNA. Et la première phase de burn de 520 000 unités a déjà été effectuée, au profit de la création (mint) simultanée d’environ 16,5 millions de stablecoins UST.

Entre Ozone et mint de stablecoins UST

Car l’objectif de cette procédure éclair est de créer dans le même temps entre 4 et 5 milliards d’unités de son stablecoin terraUST (UST). Cela afin de dynamiser un écosystème DeFi dont la valeur totale verrouillée (TVL) de 11 milliards de dollars pointe déjà à la 4e place du secteur.

Finance Décentralisée (DeFi)

Range - Le protocole DeFi qui stabilise le prix des stablecoins

Hugh B. - 26 Oct 2021 - 12:19

Chaque jour est une découverte dans l’univers des cryptomonnaies. Et de [...]

Lire la suite >>

Des UST qui seront ensuite retournés au pool communautaire d’où provenaient les LUNA détruits. Et que les membres de la communauté pourront ensuite décider d’attribuer au développement de son écosystème. Avec en ligne de mire, le lancement du protocole d’assurance décentralisé du nom d’Ozone (OZ).

« Ozone est un protocole d’assurance qui facilite la couverture des effets de levier face aux risques de défaillances techniques dans l’écosystème DeFi de Terra. Les assureurs peuvent déposer des UST et fournir une couverture pour divers contrats TeFi. Lorsque Ozone est « surendetté », le système se calibre sur son ratio de levier cible en augmentant l’émission du jeton de gouvernance OZ pour les assureurs. » – Terra

Moins de LUNA, moins de problèmes

Enfin, le dernier point avancé par Do Kwon, cofondateur du projet Terra, est l’opportunité offerte par cette destruction de réduire drastiquement le trésor communautaire de LUNA. Un pool « trop important » dont la présence représente au final « un risque systémique » face aux attaques à répétition dont est victime la DeFi. Car selon lui, « les fonds communautaires devraient être juste assez importants pour payer les services publics. Mais une DAO n’a pas besoin de milliards de dollars pour fonctionner. »

Piratage

1,4 milliard de dollars - L'ardoise exorbitante des attaques DeFi pour 2021

Hugh B. - 06 Nov 2021 - 09:00

La DeFi est connue pour deux raisons essentielles qui sont malheureusement [...]

Lire la suite >>

En plus de tout cela, la mise à niveau Columbus 5 effectuée fin septembre modifie le principe même de remplissage de ce pool communautaire. Ce dernier jusque là alimenté en équivalent dollar sous la forme de LUNA prélevés aux utilisateurs. Le tout lors des variations de prix du stablecoin UST au-dessus de 1$, avec en échange le versement de 1 UST en retour. Mais dorénavant, la création d’UST ne passera plus que par la destruction de son équivalent dollar en cryptomonnaie LUNA. Et cela sans aucun bénéfice pour le pool communautaire. Ce qui devrait encore permettre d’en augmenter la rareté.


Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche