Stablecoins et MNBC

Tether (USDT) sort indemne de tous les tourments actuels, vraiment ?

18 Nov 2022 - 07:28

L’émetteur du stablecoin USDT, Tether, affirme ne pas être exposé aux plateformes en difficulté comme Genesis Global Capital ou Gemini Earn. Après avoir réfuté tout lien avec FTX, l’entreprise continue donc de se déclarer à l’abri des remous du marché. Prouesse ou accommodements avec la réalité des faits ?

Tether au-dessus de la mêlée ?

Ah ! Tether et la vérité, c’est un feuilleton qui nous tient en haleine depuis ses premiers pas dans la sphère crypto. Le créateur, avec l’exchange Bitfinex, du premier stablecoin du marché a toujours eu une inclination prononcée pour les approximations, distorsions, zones d’ombre, pour masquer notamment la réalité des réserves de son produit-phare (1 USDT étant censé être adossé à 1$). Cette tendance à la dissimulation lui a valu nombre d’injonctions d’ordre judiciaire et des condamnations au pénal sur le territoire US. Mais chemin faisant, ça ne l’a pas empêché d’être encore là aujourd’hui et de continuer à driver un segment devenu férocement concurrentiel. Autrement dit, il est l’un des mastodontes de l’industrie, incontournable dans la négociation des paires sur toutes les plateformes d’échanges, et à ce titre, une défaillance de sa part pourrait sévèrement déstabiliser le petit monde de la crypto déjà bien secoué par le cauchemar FTX.

Stablecoins et MNBC

Tether en aurait-il fini avec les réserves de papier de l'USDT ?

Nathalie E. - 14 Oct 2022 - 10:31

Tether aurait-il tenu ses promesses ? L’émetteur de l’USDT affirme [...]

Lire la suite >>

Mais si on en croit son communiqué en date du 16 novembre, il n’y aucune inquiétude à avoir. Comme il l’avait déjà proclamé suite à l’effondrement de la plateforme FTX qui a emporté dans sa tourmente nombre d’autres sociétés, au rang desquels se trouvent Genesis Global Capital, la branche de prêt de Genesis Trading, qui a suspendu les rachats sur les prêts, impactant notamment le produit Earn de l’exchange Gemini, Tether affirme qu’il ne détient aucune position dans l’une ou l’autre de ses entités. Le discours, invariable, rassure sur la supposée solidité de l’actif maison.

Les jetons Tether sont garantis à 100% par ses réserves, et les actifs qui soutiennent les réserves dépassent les passifs. Tether détient un portefeuille solide, prudent et liquide, qui comprend de la trésorerie, des équivalents de trésorerie et des bons du Trésor américain. Tether continuera de se concentrer sur la sauvegarde de ces réserves.

Communiqué de Tether

Ne rien prendre pour argent comptant avec Tether, comme avec d’autres

On veut bien le croire, même si pour beaucoup d’observateurs patentés du marché, il semble inimaginable qu’un tel poids lourds soit exempt de tout lien avec d’autres acteurs majeurs du secteur. Il faut rappeler d’ailleurs qu’avant de reconnaître contraintes et forcées une exposition à FTX ou à ses sociétés satellites, le premier mouvement des unes et des autres est souvent de se précipiter pour nier toute collusion. Le même phénomène s’était produit lors de l’effondrement de Terra Luna en mai avant qu’on ne découvre l’ampleur des dégâts.

Aussi, on ne considèrera qu’avec des pincettes les mots rassurants de l’émetteur de Tether qui, il est vrai, arrive toujours, du moins jusqu’à présent, à se sortir de situation-limite. On se souviendra notamment de l’épisode délicat au printemps dernier où perdant momentanément son ancrage au dollar, beaucoup ne donnait pas cher de sa peau. Il l’a effectivement surmonté avec un certain brio, tout comme il a réussi jusque-là à déjouer les plans de fonds d’investissement qui ont parié sur sa perte.

Un Circle toujours plus transparent

Enfin, on rappellera que l’émetteur de son plus proche rival (l’USDC), Circle, a reconnu d’emblée, une « minime » exposition à FTX, confirmée en date du 14 novembre par un dépôt auprès de la SEC. Dans le document, Circle déclare détenir 10,6 millions de dollars en actions dans l’entité FTX. La société révèle également qu’elle a fourni des services de traitement des paiements à la plateforme défunte et qu’elle a émis et racheté des certificats d’investissement US pour son compte. Dans la foulée, et suite aux sévères déboires de Genesis, la société a détaillé le lien avec leur produit à rendement fixe dont elle a baissé le taux APY à 0%.

Pour la transparence, on conviendra qu’il n’y a pas photo, le directeur technique de Tether, Paolo Ardoino, semblant lui préférer une arrogance quelque peu déplacée dans le contexte actuel.

Tether re: Alameda: Alameda a envoyé des USD et a reçu des USDt. Alameda/FTX n’a pas de créances sur l’USD. C’est purement transactionnel. Les véridiques ne peuvent pas croire que tous leurs puissants héros sont en fait ceux qui ont détruit la moitié de l’industrie. De nombreuses entreprises qui ont pointé du doigt l’attachement ((Tether) du haut de leur génialité semblent avoir accordé des prêts avec une garantie de jure rose…

Paolo Ardoino sur Twitter

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche