Stablecoins et MNBC

Un géant suisse du commerce électronique accepte un premier paiement en stablecoin réglementé

28 Août 2020 - 12:45

Sygnum, une « crypto-banque » suisse, a déclaré avoir effectué la première transaction au monde de commerce électronique sur le site commercial Galaxus, impliquant l’utilisation de son stablecoin maison.

Un stablecoin adossé au Franc suisse (CHF)

Sygnum fait partie d’un consortium d’entreprises affiliées à la plateforme de trading d’actifs numériques Six Digital Exchange (SDX). SDX vise à établir des passerelles entre la finance traditionnelle et l’écosystème crypto. A ce titre, Sygnum occupe une place à part. En effet, on peut la qualifier de crypto-banque dans la mesure où elle a obtenu la licence de banque et de négociant en valeurs mobilières de l’Autorité fédérale (FINMA). C’est donc forte de cet agrément, qu’elle a lancé au mois de mars son DCHF (Digital Swiss Franc), une monnaie numérique adossée au Franc suisse. 1 DCHF équivalant à 1 CHF détenu par Sygnum et stocké à la Banque centrale (BNS).

Un duo gagnant

Cette première étape réalisée, la deuxième, celle de l’utilisation effective, était attendue avec impatience. C’est dorénavant chose faite comme nous l’apprend avec une certaine emphase un communiqué en date du 27 août.

Dans une première mondiale, le stablecoin numérique franc suisse (DCHF) de Sygnum a été utilisé avec succès pour une transaction de paiement en ligne avec le principal détaillant en ligne suisse, Galaxus. La transaction a été activée par le fournisseur de plateforme de monnaie numérique, Coinify. »

Le premier stablecoin réglementé de Suisse fait donc son entrée dans le commerce électronique avec le plus plus grand détaillant helvète en ligne, Galaxus. Une collaboration appelée à s’étendre.

Permettre à nos clients en Suisse et au Liechtenstein d’effectuer des paiements sur notre boutique en ligne avec des devises numériques stables comme le DCHF améliore encore leur commodité»

Thomas Fugmann, directeur financier de Galaxus

Il est à noter toutefois que Galaxus s’était déjà distingué en étant l’un des premiers à accepter, via sa filiale Digitec Galaxus, le règlement en cryptomonnaies. En effet, depuis début 2019, il est possible de payer en BTC, ETH, LTC, BCH, XRP et d’autres encore sur le site moyennant des achats supérieurs à 200 CHF. Le groupe communiquant peu sur le sujet, on ne sait si l’offre a fait florès.

Pas qu’une histoire suisse

Mais l’histoire n’est pas qu’une affaire interne à la Suisse. En effet, la transaction a été activée par Coinify, le processeur de paiement crypté basé au Danemark, partenaire notamment de Ledger pour les achats direct de cryptos, mais aussi déjà de Digitec Galaxus. Son PDG l’envisage comme l’amorce d’un changement radical.

« (Ce type d’opération) élimine le besoin de systèmes de cartes, réduit les coûts et la fraude et traite les transactions en temps réel. Elle pourrait avoir un impact significatif sur l’industrie du commerce électronique de 3,5 milliards de dollars. (…) Avec le DCHF et d’autres monnaies numériques, l’avenir de la monnaie retourne à ses racines : échangée entre deux parties, instantanément et simplement. Cela en dit long sur le potentiel des devises numériques fiables et à prix stable dans l’espace du commerce électronique.»


Mark Højgaard, PDG de Coinify

Et sans doute aussi sur l’avenir florissant qui attend les CBDCs (Central Bank Digital Currency) dès le moment où elles seront émises…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche