Bitcoin

Un pro-Bitcoin élu à la tête du parti conservateur au Canada

12 Sep 2022 - 10:29

Pierre Poilievre, ancien ministre, parlementaire chevronné et partisan déclaré de Bitcoin, vient d’être élu à la tête du parti conservateur canadien. Il pourrait en tant que chef de l’opposition, face à un Justin Trudeau affaibli, devenir Premier ministre à l’issue des prochaines élections en 2025.

Un pro-crypto, futur Premier ministre du Canada ?

Pierre Poilievre a obtenu plus de 68,15% des voix dès le premier tour, loin devant son principal concurrent, l’ancien Premier ministre du Québec Jean Charest (16,07%). Une victoire arrachée haut la main au terme d’une campagne qui aura pris pour cible l’actuel Premier ministre du pays, Justin Trudeau qu’il affuble du sobriquet de « Justinflation », et le gouverneur de la banque centrale pour ne pas avoir su contrôler une inflation incendiaire. A peine élu, il a ré-entonné son refrain contre le pouvoir en place.

Il y a des gens dans ce pays dont la vie ne tient qu’à un fil… Ils n’ont pas besoin d’un gouvernement pour gérer leur vie, ils ont besoin d’un gouvernement qui peut gérer un bureau de passeport. […] Ils ont besoin d’un Premier ministre qui les entende et leur offre l’espoir de pouvoir acheter à nouveau une maison, une voiture, payer leurs factures, se nourrir, avoir une retraite sûre, et même réaliser leurs rêves s’ils travaillent dur. Ils ont besoin d’un Premier ministre qui leur redonne cet espoir, et je serai ce Premier ministre.

Déclaration de Pierre Poulievre au soir de sa victoire in CTV News

Un discours bien dans la tonalité de sa campagne où il a promis qu’il irait jusqu’à congédier le gouverneur de la banque centrale du Canada s’il devenait responsable du gouvernement canadien. Une déclaration provocante bien dans le style offensif du nouveau chef des conservateurs, mais qui repose sur la conviction que c’est la politique monétaire conduite par l’institution qui a dévalué le dollar canadien et provoqué une flambée des prix insoutenable, de l’ordre de 8% selon les dernières estimations. Il l’a d’ailleurs passablement moquée pour ses prévisions d’inflation incorrectes au cours des deux dernières années, la qualifiant de « financièrement analphabète ».

Il faut dire que l’homme est féru d’économie et peut se montrer très convaincant dès lors qu’il évoque l’histoire monétaire et les pièges de la monnaie-dette.

Des convictions pro-Bitcoin et anti-CBDC assumées

Une idée qu’il soutient depuis longtemps et qui s’accompagne d’un intérêt manifeste pour le Bitcoin, dans lequel il a personnellement investi, notamment via le FNB Bitcoin Purpose, selon sa divulgation au commissaire fédéral à l’éthique. De fait, il considère BTC, et plus généralement les cryptomonnaies, comme une alternative viable à l’incurie du système en place.

On va donner aux gens la liberté, la LI-BER-TÉ de choisir leur propre monnaie, sans que la banque du Canada puisse intervenir pour imprimer de l’argent et dévaloriser la devise.

Pierre Poilievre in The way of freedom

Un message qu’il répète à l’envi.

Un gouvernement Poilievre accueillerait favorablement cette nouvelle économie décentralisée et ascendante et permettrait aux gens de prendre le contrôle de leur argent sur les banquiers et les politiciens

Communiqué de campagne

Et qu’il met en situation comme le jour où il s’est rendu dans un restaurant de la chaîne Tahini’s qui dès 2020 a converti sa trésorerie en bitcoins, pour réaliser son premier achat en BTC.

Je veux retirer le contrôle de l’argent des politiciens et des banquiers et le redonner au peuple. […] Nous devons donner aux gens la liberté de choisir une autre monnaie. Si le gouvernement veut abuser de notre argent liquide, alors nous devrions avoir le droit d’opter pour une autre monnaie de meilleure qualité. 

Pour lui, son pays a de nouveau besoin d’une monnaie saine et les citoyens devraient pouvoir avoir la liberté de choisir le bitcoin et autres technologies, en dehors bien sûr d’une CBDC dans les cartons de la banque centrale.

Proposer Bitcoin comme solution alternative aux monnaies traditionnelles

En conséquence, il souhaite favoriser le développement du Bitcoin ainsi que son adoption auprès du grand public. L’objectif : lui accorder un vrai statut aux côtés des devises traditionnelles.

Je ne vais pas forcer qui que ce soit à utiliser un certain type de cryptomonnaie, et en tant que Premier ministre, je vous donnerai simplement la possibilité de choisir. Si vous pensez que le Bitcoin est le meilleur outil pour effectuer vos transactions, alors vous pouvez le faire.

Et dans cette optique, il a déclaré qu’il travaillerait avec les autorités de toutes les provinces pour homogénéiser l’écheveau de règles discordantes qui régissent les cryptos. Il souhaiterait également que d’un point de vue fiscal, elles soient traitées comme l’or ou autres matières premières.

Si le positionnement pro-bitcoin de Poilievre reste encore marginal dans le monde politique, on observe néanmoins un nombre croissant de personnalités en responsabilité s’intéresser de près à un actif susceptible de suppléer aux défaillances des monnaies fiduciaires. Un peu partout, des voix commencent à se faire entendre, notamment dans les pays émergents, mais que dans des pays dits avancés, des politiciens puissent se faire l’écho de la singularité salutaire du Bitcoin, marquent une nouvelle étape.

Si vous aussi vous considérez que le système monétaire actuel part à vau-l’eau, n’attendez plus pour acquérir vos premiers satoshis (plus petite division du bitcoin), et inscrivez-vous sur l’exchange FTX. Vous bénéficierez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien commercial)

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche