C’est officiel, l’UNICEF dispose de son premier fonds en cryptomonnaies

Annoncé cette semaine sur son blog officiel, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) est la première branche de l’ONU qui recevra, versera et détiendra des dons en cryptomonnaies. Le lancement de ce fonds serait motivé par l’exploration "des opportunités" de l’industrie numérique pour "façonner la vie des générations futures".

Un crypto-don officiel de l’UNICEF

Contrairement aux institutions financières internationales telles que le FMI ou la Banque Mondiale, les organismes des Nations Unies ont toujours porté un regard bienveillant envers les cryptomonnaies et la blockchain. A travers ses innombrables activités humanitaires, l’ONU perçoit un avenir prometteur dans ces nouvelles technologies financières et l’a confirmé dans son rapport annuel sur l’économie et le social. "Les cryptomonnaies représentent une nouvelle frontière de la finance numérique et leur popularité ne cesse de croître", avait mentionné le rapport avant de suggérer une implication directe de l’organisation dans le secteur via une cryptomonnaie native dénommée Climatecoin".

Quelques mois plus tard, cette volonté de participer au le nouvel environnement financier lié aux cryptomonnaies a abouti au lancement d’un fonds qui permet d’envoyer, de recevoir et de stocker des actifs numériques au sein de l’UNICEF. D'après les déclarations d’Henrietta Fore, la directrice générale de la branche, il s’agirait d’une initiative en faveur des enfants, mais aussi au bénéfice du travail humanitaire :

"Si l'économie et les monnaies numériques ont le potentiel de façonner la vie des générations futures, il sera important que nous explorions les opportunités qu'elles offrent. C'est pourquoi la création de notre fonds de cryptomonnaies constitue une avancée significative et bienvenue dans le travail humanitaire et le développement".

 

Ethereum envoie les premiers dons

Parmi les nombreux contributeurs attendus par UNICEF dans le cadre du ravitaillement de ce fonds, Ethereum a été le premier à prodiguer des dons pour trois bénéficiaires du programme de "fonds d’innovation de l’UNICEF". Il s’agit d’un projet de soutien financier lancé par l’UNICEF depuis 6 mois pour appuyer le démarrage des startups blockchain telles qu’Atix Labs (Argentine), Precrypto (Mexique), ou encore Utopixar (Tunisie).

Dans la même perspective, la participation d’Ethereum profitera à GIGA, un autre projet qui cherche à connecter les écoles et les enfants à internet pour jouir d’un système d’information plus vaste. Pour sa part, Aya Miyaguchi, la directrice générale de la fondation Ethereum s’est montrée ravie de cette initiative en déclarant :

"De concert avec l’UNICEF, nous agissons avec Cryptofund pour améliorer l’accès aux besoins, droits et ressources de base" avant de poursuivre : notre objectif est de soutenir la recherche et le développement de la plateforme Ethereum et de développer la communauté de ceux qui bénéficient de la technologie, qui améliorera d'innombrables vies et industries dans les années à venir. Nous souhaitons remercier l'UNICEF et la famille de comités nationaux de l'UNICEF pour leur leadership et le fait que nous réalisons de réels progrès ensemble".

Enfin, la création de ce fonds d’actifs numériques n’est qu’une mise en bouche des projets d’implication de la blockchain chez UNICEF. En effet, l’organisme prévoit d’autres développements liant la technologie numérique et les actions humanitaires à l’instar de son réseau d’innovation des Nations Unies appuyé par le Programme alimentaire mondial (PAM).

Commentaires

neque. elit. sed ultricies nec commodo amet, Sed eleifend leo ut
107 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez