Cryptomonnaies

La fondation Wikimedia va refuser les dons en cryptomonnaies

15 Jan 2022 - 09:00

Si le rejet rencontré par les cryptomonnaies change régulièrement de visage, les « arguments » utilisés restent inlassablement identiques. Tout cela selon cette logique de répéter en écho la même rengaine, en évitant soigneusement d’en vérifier la véracité. Avec cette petite valeur ajoutée non négligeable de s’acheter une image de défenseur d’une cause jusque là ignorée à son propre avantage. Au point de se demander parfois s’il n’existe pas des salles de classe dédiées à la répétition de ces poncifs. Cela afin de pouvoir ensuite les sortir à chaque fois comme s’il s’agissait d’une découverte personnelle. Un exercice dans lequel vient de s’illustrer l’encyclopédie en ligne Wikipédia.

Impossible de passer à côté de la supposée catastrophe écologique que sont censées représenter les cryptomonnaies. Cela au fil de tweets et de publications sur Internet aussi polluantes par leur contenu que du fait de leur consommation énergétique. Mais peu importe, le Bitcoin et ses acolytes sont responsables de la fin du monde. Et s’en éloigner va résoudre le problème. Ou au moins permettre de s’acheter une bonne conscience (mais avec une monnaie fiduciaire). Cela sans jamais chercher à comprendre leur utilité, ou la révolution qu’elles représentent pour chaque individu.

Bitcoin

Bitcoin Beach - Cette expérience locale qui veut faire du Bitcoin une monnaie mondiale

Hugh B. - 28 Dec 2021 - 15:00

Derrière chaque grande histoire imposée aux assauts médiatiques se cache la [...]

Lire la suite >>

Car au final, tout pollue beaucoup moins une fois devenu utile pour celui qui crachait dessus 5 minutes plus tôt. Et il est presque certain que la planète irait mieux si tous ceux qui ne savent pas décidaient de ne pas le répéter en boucle sur les réseaux sociaux. Comme le fondateur du navigateur Firefox récemment venu insulter les membres bénévoles de la fondation Mozilla car ils acceptaient les dons en cryptomonnaies. Avec comme conséquence la suspension presque immédiate de cette option. Et probablement une source d’inspiration prophétique pour Molly White, éditrice de longue date de Wikipédia sous le pseudonyme GorrilaWarfare.

Wikimédia vs dons en cryptomonnaies

Une affaire qui ressemble malheureusement à du déjà vue. Avec cette impression désagréable de basculer dans l’étape du backlash propre à toute nouvelle avancée sociale. Ce mouvement de rejet imposé comme un passage obligé vers une réelle adoption. Et dont la virulence peut se mesurer en fonction de la proximité supposée avec l’origine de cette répulsion aussi surprenante que violente. Ou plus visuellement comme le ressac enclenché suite à une vague. Et qui entraîne tout vers le large avant que la déferlante suivante n’engloutisse tout sur son passage. Tout cela rendu encore plus désagréable de la part d’une encyclopédie numérique censée « promouvoir le libre partage de la connaissance. »

Car une récente actualité vient de mettre à jour la volonté de Wikipedia d’imposer à la fondation en charge de son financement de refuser les dons en cryptomonnaies. Est-ce une mode en ce début d’année ? Ou la revanche d’investisseurs ayant perdu gros dans un secteur qu’ils ont fini par haïr ? Difficile à savoir, face à cette vendetta fomentée par une certaine Molly White, combattante de la survie de notre planète… ou simple anti-crypto selon le point de vue.

Ethereum

99,98% d'économie d'énergie - Ethereum 2.0 le futur de la blockchain ?

Hugh B. - 26 Mar 2021 - 09:21

La saga du développement de la version 2.0 du réseau Ethereum ne cesse de [...]

Lire la suite >>

Cela suite à une proposition soumise à la communauté en charge de cette structure collaborative. Avec comme principaux arguments, l’approbation implicite accordée à « des « investissements » et de la technologie qui sont intrinsèquement prédateurs. » Mais également un problème de « durabilité environnementale » impossible à « aligner sur l’engagement de la Wikimedia Foundation » et potentiellement « nuisible à sa réputation. » Fin de la démonstration.

Une proposition soumise à « approbation »

Une proposition pour le moment toujours en cours de discussion. Avec comme moyen d’adoption, un accord obtenu selon une évaluation du bien-fondé des arguments apportés à la discrétion de cette communauté. Mais peu importe, car il ne fait aucun doute que la majorité des commentaires et interventions en relation à cette publication vont dans le sens de Molly White. Avec des arguments qui laissent imaginer un sentiment de galvanisation générale persuadé de sauver la planète en appliquant cette interdiction.

Et au milieu de tout cela, un Benjamin bien seul en train de tenter d’expliquer que « au contraire, la crypto s’aligne sur nos valeurs de logiciel libre et de liberté de l’utilisateur. » Merci pour ton sacrifice à la cause !

Car le débat est ailleurs. Surtout si l’on considère que, comme l’affirme Molly White, ce changement ne risque pas de coûter cher en termes de dons perdus. Soit une tempête dans un verre d’eau dont le test de pureté semble revenir à cette communauté. Car ce sont de toute évidence des spécialistes de la question. Au point de rejeter également toutes les autres cryptomonnaies que le Bitcoin, le Bitcoin Cash et Ethereum jusque là acceptés. Car, « bien qu’il existe des cryptomonnaies plus respectueuses de l’environnement, elles sont moins largement utilisées et présentent toujours les problèmes mentionnés au premier point. » C’est-à-dire le côté « intrinsèquement prédateur. »

Cryptomonnaies

Les géants du paiement ne veulent pas rater l'opportunité des cryptomonnaies

Hugh B. - 16 Dec 2021 - 09:00

Il existe toujours un fossé entre l’adoption d’une innovation [...]

Lire la suite >>

Une décision bien rétrograde face à une adoption des cryptomonnaies toujours plus importante. Et à laquelle la réponse la plus simple a récemment été écrite par Alexandre Stachtchenko dans son « Manuel de survie dans la jungle des poncifs anti-Bitcoin. » Un document sur lequel devrait se pencher Molly White. Et une citation qui servira de conclusion à cet article.

« En réalité, quand on prend un peu de recul, c’est majoritairement dans les pays hors de l’OCDE, c’est-à-dire pour 85% de la population mondiale qui ne vit pas notre grand luxe économique, financier et monétaire, que Bitcoin prend toute sa puissance.« 

Alexandre Stachtchenko

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche