Ethereum – 107 copropriétaires pour une seule maison grâce à la tokenisation

 Ethereum – 107 copropriétaires pour une seule maison grâce à la tokenisation

L’association immobilier et blockchain a déjà donné lieu à des expérimentations. De nombreuses startups se sont engouffrées dans cette alliance prometteuse avec plus ou moins de succès. Mais c’est la plateforme ReatT, tirant parti du système juridique américain, qui vient de réaliser, pour la première fois, la vente et la tokenisation d’une maison sur la blockchain Ethereum.

Devenir copropriétaire d’un bien immobilier pour un millième de son prix

La maison de Détroit mise à prix à 63 750 dollars a été proposée sous forme de tokens représentant chacun un millième du montant total. Les heureux acquéreurs ont donc pu devenir copropriétaires pour la modeste somme de 63,75 dollars payable au choix, en cryptomonnaies (Bitcoin, ether, litecoin…), par virement bancaire ou par paypal.

Ils ont dû, pour concrétiser leur envie, suivre une démarche simple et rapide. Créer un compte sur RealT, choisir le montant qu’ils souhaitaient y investir et régler le paiement. Enfin, pour finaliser l’achat, ces aventuriers d’un nouveau genre ont dû remplir les formalités d’usage destinées à vérifier leur identité (KYC ou Know your customer). A la suite de cette procédure et en à peine 24 heures, ils ont reçu le security token (actif numérisé qui permet de créer des fractions de propriété) sur leur wallet Ethereum. Observant jusqu’au bout l’objectif de simplicité,  le nom du jeton Real Token est le même que l’adresse postale du lieu « 9943 Marlowe ».

 Le choix de la tokenisation : usufruit ou vente

Les détenteurs de token ne peuvent bien sûr pas disposer de leur nouvel achat. Mais ils perçoivent automatiquement, par l’intermédiaire d’un smart contract, la quote-part du loyer. Celui-ci est versé en stablecoin DAI pour un rendement annuel estimé à 13%. En contrepartie de l’usufruit, ils ne disposent d’aucun contrôle sur la maison (entretien, transformation…). En revanche, s’ils le souhaitent, ils peuvent d’ores et déjà vendre leurs titres de propriété sur la plateforme décentralisée Uniswap qui permet l’échange de tokens ERC20.

L’initiative de RealT ou d’Equisafe – plateforme française qui a réalisé, via la blockchain, la première vente d’immeuble en Europe  – ne change pas foncièrement les conditions d’accès à la propriété. Elle favorise néanmoins, ce qui n’est pas rien, le placement préféré de la plupart des terriens dont le rêve de pierre semblait inaccessible.

Une perspective d’avenir : rendre la pierre liquide

Car, l’idée est bien de faciliter et de fluidifier l’investissement dans la pierre. L’intérêt est patent : élargir le marché en le rendant accessible aux petits porteurs. En effet, le mécanisme de tokenisation rendant les parts de propriété fractionnables à l’infini,  il permet d’ offrir un ticket d’entrée bien plus bas que celui d’une SCI (société civile immobilière), sans parler de fonds spécialisés qui visent plutôt les gros portefeuilles. Ciblant le marché des particuliers, rebutés souvent par la complexité des démarches, la procédure d’accessibilité a donc été simplifiée à l’extrême tout en s’ouvrant à l’international. Les 107 acquéreurs de la maison de Detroit sont originaires de 33 pays différents.

Au vue de ces deux atouts, la tokenisation de l’immobilier semble incontournable pour les années à venir. Poussée par les professionnels du secteur qui y voient une ressource de liquidités presque inépuisable, on voit surgir, partout dans le monde, pléthore de projets. Mais ce qui semble a priori simple à exécuter, notamment grâce à la finance décentralisée mise en lumière en 2019, est voilé par des questionnements d’ordre juridique. Face au vide réglementaire d’aujourd’hui, on ne peut jamais être sûr que le plein législatif de demain concourra à favoriser un tel levier de démocratisation de l’investissement.

 

➡️Suivre CryptoActu sur Telegram et sur Youtube

[the_ad_placement id= »footer-temporaire »]

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Praesent Sed commodo consequat. mattis nec id1,143