Bakkt lance son premier test pour l’arrivée de ses futures Bitcoin

La plateforme Bakkt a annoncé le lancement de ses tests sur les contrats à terme Bitcoin. Ce trading de futures tant attendu par les investisseurs a commencé à entrer en phase de test sous deux formes, à savoir le contrat à terme quotidien et mensuel.

Une réussite après 9 mois d’expectative

Les contrats à terme du Bitcoin de Bakkt arrivent finalement en phase de test, après 9 mois de procédures de réglementation. Bakkt, plateforme soutenue par l’ICE (Intercontinental Exchange) également société mère du New York Stock Exchange, offre une solution d'un nouveau type en ce qui concerne les futures Bitcoin : backés physiquement au contraire des futures Chicago CME et Cboe. Le but est de rapprocher les investisseurs traditionnels de cette nouvelle forme d’actif et donner confiance aux institutions et aux particuliers qui n’osaient pas se positionner à cause d’un manque de régulation.

Par ailleurs, cette initiative (bien que révolutionnaire) se devait encore de convaincre les autorités de régulations financières, dont la SEC (Security Exchange Commission) et la CFTC (Commodity Futures Trading Commission), qui font aujourd’hui preuve de fermeté envers les sociétés de cryptomonnaies. Après quelques mois d’attente (initialement prévu pour novembre 2018), il semblerait que Bakkt ait enfin réussi à surmonter les défis réglementaires, en lançant officiellement la phase test de ses contrats à terme réglés quotidiennement et mensuellement.

La publication sur twitter :

"Aujourd’hui débutent les tests d’acceptation des utilisateurs d'ICE pour les contrats à terme du Bitcoin quotidiens et mensuels de Bakkt. Les tests se déroulent comme prévu avec des participants du monde entier"

Une auto-certification compliquée pour Bakkt

La demande d’approbation des produits cryptomonétaires de Bakkt remonte à novembre 2018, où la CFTC lui avait refusé sa licence pour des raisons de sécurité concernant le stockage des Bitcoins. Par ailleurs, il a fallu que Bakkt trouve un soutien réglementaire, et à défaut d’obtenir les faveurs de la CFTC, la plateforme a opté pour une licence commerciale, la BitLicense.

Depuis le début de l’exercice 2019, l’ICE s’est penchée sur les préoccupations de la CFTC pour proposer une garantie technique à travers les règlements "physiques" des contrats à terme du Bitcoin. En effet, Bakkt s’engage à acheter des devises en dollars US pour couvrir les avoirs en Bitcoin, et les stocker dans un entrepôt réglementé. Dans cette perspective, les contrats sont directement payés en Bitcoin une fois le terme échu. Enfin, cette soumission au contrôle de la CFTC et aux réglementations aura suffi à la plateforme pour s’auto-certifier et entreprendre sa phase de test pour le trading de ses futures du Bitcoin quotidiens et mensuels.

La CFTC propose de réglementer les contrats à terme sur le Bitcoin

La CFTC propose de réglementer les contrats à terme sur le Bitcoin.

Bakkt rattrape son retard

Bakkt a eu du mal à convaincre les autorités pour présenter ses produits. La plateforme boursière devrait ainsi accélérer la cadence pour rentabiliser les fonds investis par ses nombreux partenaires à l’instar de Boston Consulting Group, CMT Digital, Galaxy Digital ou encore Starbucks. A présent, Bakkt reprend son souffle grâce à ces nouveaux contrats à terme qui lui permettraient d'également améliorer ses gains. Parallèlement, la crypto-plateforme est attendue au tournant par LedgerX et ErisX, deux plateformes qui ont été autorisées officiellement par la CFTC à lancer leurs produits de trading.

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

23 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez