Bitcoin (BTC) – Pourquoi le prochain halving pourrait être différent des autres ?

 Bitcoin (BTC) – Pourquoi le prochain halving pourrait être différent des autres ?

Le halving du Bitcoin approche à grands pas. Ce n’est même plus une question de semaine. Dans le même temps, le cours du BTC a du mal à s’installer au-dessus de 9000$. Une raison qui pourrait être le signe que cette échéance ne se déroulera pas comme les précédentes. Cela en raison de la situation économique actuelle exceptionnelle. C’est en tout cas la problématique développée par Clem Chambers.

Clem Chambers est un analyste reconnu, contributeur du journal Forbes. Il est également le PDG de la société Global Finance Tracker ADVFN. Il porte ici un regard d’expert sur le marché du Bitcoin et des cryptomonnaies. Cela en relation étroite à la réalité économique actuelle. 

L’impact de la crise actuelle

Car le monde est en crise, et cela ne peut pas être ignoré, même dans le cas du halving du Bitcoin (BTC). Dans son analyse, il reconnaît que cette échéance a tout pour enclencher une hausse du cours du Bitcoin.

« Le seul moment où le passé peut permettre de prévoir l’avenir, c’est quand une force similaire est à l’œuvre. Le halving du Bitcoin devrait être ce genre de répétition. » Clem Chambers

Mais il reste tout de même mesuré sur cet impact, du fait de la situation économique actuelle difficile. Cette position en demi-teinte vis-à-vis du prochain halving du Bitcoin n’est pas isolée. Et cela ne plaît pas à ses investisseurs qui jouent gros sur cette simple échéance. Il est vrai que par deux fois déjà cette division par deux du revenu des mineurs a enclenché une hausse record de son cours dans les mois suivants. Les courbes qui circulent donnent le tournis et ouvrent la voie aux estimations les plus ambitieuses

Courbe hausse Bitcoin halving

Mais aucun de ces graphiques ne fait apparaître une pandémie de coronavirus entraînant avec elle l’économie du monde vers une chute dont le fond et les conséquences ne sont pas encore mesurables. 

« Le virus l’emporte sur les autres facteurs »

Et c’est précisément sur ce point que Clem Chambers porte son attention. Car même si le mécanisme rareté = hausse des prix peut fonctionner à nouveau, il devra le faire contre un mouvement baissier généralisé.

« La réduction de moitié est certes haussière, mais le virus et ses retombées l’emportent sur tous les autres facteurs. » – Clem Cahmbers

L’analyste démontre cependant, courbes à l’appui, que le mouvement actuel montre quelques similitudes intéressantes avec le précédent. Notamment une hausse précédant le halving qui devrait être suivi d’une chute lors de son passage. 

Ce qui laisse envisager une forte correction dans les jours à venir pour le BTC, si ces indications historiques se révèlent correctes. Le cours actuel du Bitcoin se prépare à un mouvement qui donnera la tendance pour le passage du halving prévu ce 11 mai, jour de la fin du confinement. Tout un symbole !

Inflation ou déflation

Même si Clem Chambers semble plutôt optimiste concernant l’échéance du halving, il porte plus particulièrement son attention sur ce qui devrait se dérouler ensuite. Et dans le domaine il semble que le consensus ne soit pas d’actualité. Les économistes ne sont pas d’accord sur ce qui se passera, lorsque la crise actuelle sera en partie absorbée par les marchés financiers. Certains crient à la déflation pendant que d’autres, comme Chambers, envisagent plutôt une inflation. Une analyse qu’il semble partager avec les principaux acteurs des fonds spéculatifs. Et selon lui, le Bitcoin pourrait fortement profiter de ce dernier cas de figure, mais pas de l’autre. 

Un scénario haussier qui pourrait être alimenté par une hausse de la liquidité financière mondiale disponible et des tensions commerciales. Clem Chambers pense que le Bitcoin pourrait être le grand gagnant d’un scénario de guerre commerciale. Il est selon lui à l’avant poste de « tout ce qui incitera les gens à acheter du Bitcoin pour déplacer, cacher, voyager avec ou protéger leur richesse. »

Selon l’auteur, l’avenir positif du cours du Bitcoin se conjugue avec une crise économique dont la conséquence serait le déclenchement d’une période d’inflation. Une prévision qui trouverait sa confirmation dans la difficulté actuelle à se procurer de l’or. Ce qui pourrait être un facteur permettant de confirmer la position d’or numérique du Bitcoin (BTC) à terme.

« Le signe «stock épuisé» sur les sites Internet de lingots d’or est selon moi, le canari dans la mine de charbon. Si nous obtenons une accélération de l’inflation, le prix du Bitcoin deviendra dérangeant. En tant que tel, je continue d’acheter. » – Clem Chambers

 

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

1,727