Bitcoin

BlackRock lance sa propre fiducie Bitcoin

11 Août 2022 - 18:58

Pour répondre à la demande pressante de sa clientèle fortunée, le géant de l’investissement BlackRock, aux 9000 milliards de dollars sous gestion (à 500 millions près selon les sources), lance une fiducie privée pour une exposition directe à Bitcoin et à son prix au comptant, sans passer par les sempiternels dérivés.

Le magnat de la finance mondiale se lance ouvertement dans le Bitcoin

Après avoir donné récemment un nouveau souffle à un Coinbase exténué, BlackRock enclenche une vitesse supplémentaire dans son implication cryptographique. Dans son engagement en faveur de Bitcoin plus précisément. En effet, le géant planétaire des fonds d’investissement lance son premier trust offrant à sa clientèle institutionnelle une exposition directe à la reine des cryptomonnaies.

Un progrès décisif pour le poids lourd de la finance longtemps hésitant, avançant à pas prudent dans l’univers des actifs numériques, mais manifestant en amont une prédilection affirmée pour le BTC. En témoignent ses investissements dans des sociétés minières comme Marathon Digital et Riot Blockchain ou son actionnariat principal dans la société aux 129 000 BTC, MicroStrategy. 

Un intérêt cantonné jusqu’alors aux coulisses et qui vient coup sur coup de prendre la lumière. Encore que son association avec Coinbase pour faciliter l’accès de ses clients aux cryptomonnaies n’a pas eu tant de retentissement. En revanche, son « private trust Bitcoin » à l’intention de sa fortunée clientèle américaine va indéniablement avoir plus d’écho.

Malgré la forte baisse du marché des actifs numériques, nous constatons toujours un intérêt substantiel de la part de certains clients institutionnels pour la manière d’accéder efficacement et à moindre coût à ces actifs en utilisant notre technologie et nos capacités de produits.

Communiqué de BlackRock

Wall Street à l’assaut du Bitcoin

Semblant inspirée de la fiducie Bitcoin de Grayscale, l’initiative de BlackRock est pour le moment économe de détails sur ses coûts, son fonctionnement et ses partenaires. Seule information à retenir : il n’y aura pas, du moins tel qu’annoncé, de bitcoin papier – à savoir des options, des futures ou autres ersatz – mais du « vrai » BTC. Une orientation sans nulle doute là aussi inspirée par la demande pressante des clients désireux de pouvoir enfin accéder à une offre directe.

Wall Street avait déjà un pied dans la crypto avec des sociétés pionnières comme Fidelity Investments et d’autres qui l’ont suivie de près alors que Larry Fink, le président fondateur de BlackRock, en était encore à qualifier bitcoin d' »indice du blanchiment d’argent ». Mais depuis 2017, les choses ont bien changé. Les institutionnels ne veulent plus regarder le train sans grimper dedans. Ils ont d’ailleurs contribué à alimenter le dernier cycle haussier du marché crypto, et sa chute. Avec le magnat de la finance rentrant ouvertement dans le game, l’influence de Wall Street sur le marché crypto va peser encore davantage. Quant à savoir si c’est une bonne nouvelle, rien n’est moins sûr. A titre indicatif, BlackRock ne détient pour le moment en propre que 6,15 BTC dans son portefeuille.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche