Blockchain

Vos clés privées ! Des experts blockchain recrutés dans la Police et la Gendarmerie

06 Sep 2022 - 16:30

L’adoption du secteur des cryptomonnaies n’a pas toujours les conséquences auxquelles on pense à première vue. Pourtant, même les indices les plus inattendus participent à cette prise en compte. Mais cela pas nécessairement dans un sens positif pour cet écosystème, ou en tout cas inscrit dans le développement d’une économie numérique décentralisée. À moins que la Police nationale et la Gendarmerie n’aient comme objectif d’aider les victimes d’arnaques et autres piratages dans le domaine. Car des recrutements sont en cours, afin de dénicher des spécialistes de l’analyse blockchain. C’est-à-dire ?

Une innovation devient vraiment la norme lorsque les organes répressifs s’organisent pour en contrôler le développement. Un constat que démontrent en permanence les instances de régulation, en pleine accélération répressive suite à l’arrestation du développeur du mixeur Tornado Cash.

Car le secteur des cryptomonnaies inquiète les détenteurs de l’autorité monétaire mondiale. Mais il se pourrait bien qu’elle devienne aussi un cas d’étude pour la Police nationale et la Gendarmerie en quête d’experts dans « l’analyse technique spécialisée de la blockchain ». Tout un programme…

Régulation

MiCA - Un accord provisoire pour mettre fin au "crypto wild west"

Hugh B. - 01 Jul 2022 - 09:30

La spécificité principale du projet de loi européen sur les cryptomonnaies [...]

Lire la suite >>

Police et Gendarmerie – en quête d’experts blockchain

Décidément, il n’y a pas que l’Europe qui manque d’experts dans le domaine des cryptomonnaies. Car cette carence de talents numériques semble également toucher la Police Nationale et la Gendarmerie. C’est en tout cas ce que laissent penser les deux annonces récemment publiées sur le site officiel de la fonction publique désigné comme la « Place de l’emploi public ». Avec comme cible principale, une capacité d’analyse de la blockchain. Mais la nécessité de déjà faire partie des forces de l’ordre ou d’être actuellement sous contrat avec le ministère de l’Intérieur.

Car l’objectif est de dénicher, pour la Gendarmerie Nationale, un(e) Ingénieur(e) d’études sur les cryptoactifs en charge d’assurer « une veille technologique sur les cryptoactifs (cryptomonnaies, NFT, etc) et technologies connexes (blockchain, smart contracts, etc) ». Et pour la Police Nationale, un(e) Investigateur/trice en cryptomonnaies dont le but est principalement de « lutter contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC). Et cela « en apportant une analyse technique spécialisée de la blockchain ».

Régulation

Exchanges et régulateurs US sommés de s'expliquer sur la protection des utilisateurs crypto

Nathalie E. - 31 Aug 2022 - 13:30

Le monde de la crypto est sous haute surveillance. Dernier en date à entrer [...]

Lire la suite >>

Mais ces postes n’impliquent pas uniquement une dimension enquête et analyse. Car il est également question de dispenser des formations à l’attention de leurs collègues. Cela sur des sujets comme la blockchain, mais également les cryptomonnaies au sens large. Avec l’organisation de « séminaires autour de cette thématique » et une participation active « à l’élaboration de normes ou textes juridiques ». Ce qui implique une bonne maîtrise des réseaux pseudonymes comme le Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH), mais également anonymes comme le Monero (XMR). Une connaissance des mixeurs de cryptomonnaies comme Tornado Cash serait grandement appréciée…

Vous souhaitez profiter des opportunités du secteur des cryptomonnaies avant qu’il ne soit totalement étouffé par les instances de régulation. Commencez par créer un compte sur la plateforme FTX, afin de profiter d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien commercial).

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche