Bitcoin

CME détrône Binance sur le marché des contrats à terme Bitcoin

23 Oct 2020 - 18:00

Le Chicago Mercantile Exchange (CME) devient, derrière OKEx et devant Binance, la plus grande plateforme de contrats à terme Bitcoin en nombre de contrats ouverts.

Une 2ème place conquise en trois semaines

La part du CME dans l’intérêt ouvert des contrats à terme mondiaux a augmenté au même rythme que le prix du Bitcoin qui est passé de 10 500 $ à un plus haut de 13 300 $ en trois semaines. Rappelons que les contrats à terme (Futures en anglais) sont des instruments financiers connus aussi sous l’appellation produits dérivés. Ils permettent d’acheter ou de vendre un actif à un prix et à une date fixés à l’avance.

A ce jour, la capitalisation CME sur les contrats longs et courts sur BTC s’élève à 790 millions de dollars. De fait, le CME qui se classait 5ème au 1er octobre est passé à la deuxième place, sa contribution augmentant de 10 à 15,8%. OKEx conserve la première place avec 20% du total des intérêts ouverts pour un montant de 992 millions de dollars de positions ouvertes.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est ce23ffba-9d19-4f7d-8886-f41905d02702.jpg.
Top bitcoin futures exchanges as per open interest
Source: Skew

Binance Futures, plus grand échange au comptant de cryptomonnaie au monde en termes de volumes de négociation, est relégué à la troisième place. Il comptabilise 14.3 % du total des intérêts ouverts avec 718 millions de dollars selon The Block Research.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est share-of-open-interest-across-bitcoin-futures-monthly.png.
Part de l’intérêt ouvert sur les contrats à terme BTC, source The Block Research

Quant à BiTMEX en proie à des turpitudes réglementaires, sa part a baissé de façon notable, passant de 18% à 12% pour un total de 601 millions de dollars.

Une demande institutionnelle qui assoit son ascendant

Or, pendant des années, BiTMEX comme OKEx ont dominé le marché. Puis, de petits nouveaux ont fait leur apparition venant grignoter peu à peu leur part du gâteau : Bybit, Huobi et bien sûr Binance. Mais on restait alors dans un secteur de niche. C’est alors que les institutionnels et leurs dents longues sont arrivés. On connaît l’histoire qui aurait été fomentée par l’administration Trump pour contrer l’ascension irrésistible du prix du Bitcoin. Le fait est, le 17 décembre 2017, le CME Group, l’entreprise des marchés à terme la plus importante au monde, lançait ses premiers contrats Bitcoin. Ils n’ont d’ailleurs depuis jamais cessé de faire parler d’eux, accusés plus souvent qu’à leur tour de manipuler le prix du Bitcoin.

Quoi qu’il en soit de l’influence avérée ou non des contrats CME, leur augmentation témoigne d’un intérêt de plus en plus manifeste pour cette classe d’actif de la part des institutionnels . En effet, ces produits hautement sophistiqués qui ne négocient pas de Bitcoin « physique » s’adressent en premier lieu à des investisseurs accrédités. Autrement dit des hedge Funds, des family Offices ou autres gros bonnets qui préfèrent négocier un ersatz d’actif sur une bourse établie et réglementée plutôt que d’aller s’exposer en direct sur OKEx ou Binance.

Mais Bitcoin ou dérivé, ce qui est sûr c’est que l’élan institutionnel se confirme de semaine en semaine.

 

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche