Plateformes d'échanges

Coinbase renonce à son projet de compte-épargne

21 Sep 2021 - 07:27

Fin juin, l’exchange crypto Coinbase avait annoncé en fanfare le lancement imminent d’un compte à « haut rendement » sur sa plateforme. A peine trois mois après, le voilà qui déclare renoncer à son produit qui n’avait pas l’heur de plaire à la Securities Exchange Commission (SEC). Un revirement qui n’est pas vraiment une surprise de la part d’un PDG soucieux de pactiser avec les régulateurs. Il avait pourtant un peu bombé le torse face aux menaces de poursuite qu’il jugeait injustifiées…

Pas de compte-épargne pour Coinbase

Le compte-épargne que Coinbase devait lancer sur le stablecoin USDC avec un taux de rendement avoisinant les 4% est mort-né selon The Block . La requalification pour des raisons juridiques en compte « à haut rendement » n’aura pas suffi à la SEC pour fermer les yeux sur un produit qui, d’après elle, bafouait la loi sur les valeurs mobilières en étant une émission illégale de titres financiers.

C’est par une mise à jour en tête de l’article sur le blog de l’exchange invitant à s’inscrire pour ce nouveau produit, que le couperet est tombé.

Alors que nous poursuivons notre travail pour rechercher une clarté réglementaire pour l’industrie de la cryptographie dans son ensemble, nous avons pris la difficile décision de ne pas lancer le programme USDC APY annoncé ci-dessous. Nous avons également interrompu la liste d’attente pour ce programme alors que nous tournons notre travail vers ce qui va suivre. Nous avons eu des centaines de milliers de clients de tout le pays qui se sont inscrits.(…) Nous n’arrêterons pas de chercher des moyens de proposer des programmes et des produits innovants et fiables à nos clients. »

blog de CoinBase

Un épilogue en queue de rat

Epilogue qui peut surprendre dans la mesure où Brian Amstrong, le patron de l’exchange, était monté au créneau pour défendre sa nouvelle offre. Sa plaidoirie reposant sur des arguments de bon sens. Surtout, il demandait à la SEC d’exposer les raisons pour lesquelles un prêt crypto pouvait être considéré comme une security, se disant prêt à aller jusqu’à la confrontation judiciaire si elle permettait de clarifier le volet réglementaire.

A priori, le rendez-vous au tribunal ne sera pas nécessaire même si aucune explication n’a été donnée au renoncement. On peut regretter l’absence de procédure qui aurait effectivement permis d’éclairer la position d’une SEC à l’offensive qui affirme beaucoup sans vraiment étayer son positionnement hostile.

Quoi qu’il en soit, le climat est à la suspicion aux Etats-Unis quant aux offres de prêt crypto. BlockFi et Celsius en font aussi les frais. Les deux plateformes sont sous le coup de la suspension de leurs comptes-épargne à fort rendement dans certains Etats. Des injonctions qui émanent de régulateurs à l’échelon local avec en tête le New Jersey et le Texas qui prônent aussi la protection de l’utilisateur comme argument ultime…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche