Régulation

Corée du Sud – Le régulateur suspend 16 plateformes

19 Août 2022 - 16:30

Si la Corée du Sud accueille volontiers les entreprises cryptos, elle plaisante beaucoup moins lorsqu’il s’agit de sanctionner celles qui ne sont pas en conformité avec la réglementation locale. L’organe de régulation annonce suspendre les activités de 16 plateformes d’échange de cryptomonnaies, dont certaines très connues.

Au préalable, il faut tout de même rappeler que la Corée du Sud conduit une politique favorable à l’adoption des cryptomonnaies – et plus généralement à la technologie Blockchain. Cela depuis l’élection du nouveau président Yoon Suk-yeol en mai 2022, connu pour être « pro crypto. » Il est vrai que depuis son accession au pouvoir, l’on remarque un certain assouplissement dans la réglementation. Pour preuve, il a décidé de n’imposer aucun impôt sur les gains en cryptomonnaies en deçà du plancher de 40 000$. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Et selon ses proches, le président élu Yook Suk-yeol serait sûr et confiant à propos de la dynamisation de l’industrie. Il y en a qui ont de la chance.

Cependant, cela ne signifie pas un relâchement des autorités sur l’encadrement des acteurs du secteur. Bien au contraire ! En France comme ailleurs, celui-ci passe par un enregistrement de la société auprès de l’autorité financière du pays. Il permet de bénéficier du statut de fournisseur de services de biens virtuels (VASP). Et partant de fournir des services de manière totalement légale sur le territoire. Autrement dit, c’est un régime similaire à tous ceux développés aux quatre coins du globe pour encadrer les fournisseurs de services sur ce type d’actifs.

Régulation

L'AMF révise les conditions du statut PSAN

Nathalie E. - 04 Jun 2022 - 16:58

L’Autorité des marchés financiers (AMF) vient de mettre à jour les [...]

Lire la suite >>

Quoiqu’il en soit, le régulateur sud-coréen, le Korea Financial Intelligence Unit (KoFIU), prend son rôle à cœur. Il enchaîne les contrôles et sanctionne sans aucune hésitation les entreprises qui n’ont pas fait l’objet d’un enregistrement. Aujourd’hui, ce n’est pas une ou deux, mais seize plateformes qui en ont fait les frais.

Corée – Des plateformes non enregistrées

Il vient de publier un communiqué officiel dans lequel il cite les noms des 16 plateformes sanctionnées dans le cadre de son enquête sur la répression des activités illégales.

Bien qu’elles soient basées à l’étranger, elles opèrent sur le marché national. Sans droit. Or, il apparaît que ce soit totalement volontaire de la part des 16 exchanges concernés étant donné qu’ils « ciblent les consommateurs nationaux en proposant des sites Web en coréen, en organisant des événements promotionnels et en proposant une option de paiement permettant l’achat d’actifs virtuels par carte de crédit. » Pourtant, il est nécessaire d’avoir été approuvé par l’autorité financière et de posséder le statut adéquat pour pouvoir le faire.

Qui est concerné ?

Il s’agit des entreprises suivantes :

  • KuCoin, MEXC, Phemex, XT.com, Bitrue, ZB.com, Bitglobal, CoinW, CoinEX, AAX, ZoomEX, Poloniex, BTCEX, BTCC, DigiFinex et Pionex.

Plateformes d'échanges

KuCoin face aux rumeurs de suspension des retraits

Nathalie E. - 05 Jul 2022 - 10:58

Le climat délétère qui règne actuellement dans l’industrie crypto est [...]

Lire la suite >>

Quelles mesures pour les 16 plateformes en situation d’illégalité ?

En conséquence, le régulateur a informé l’autorité d’investigation de cette violation par voie de notification. Mais ce n’est pas tout. Car à ce stade, il a été décidé de plusieurs autres mesures pour les bloquer dans leur démarche illégale.

En effet, le KoFIU prévoit d’informer les CRF de leurs pays respectifs et a demandé aux commissions compétentes de bloquer purement et simplement l’accès national à leurs sites web. De plus, les transferts d’actifs demeurent impossibles en raison de la suspension totale de leurs transactions. Dans la même veine, des sociétés de crédit devront inspecter et bloquer leurs services d’achat et de paiement.

Autrement dit, cela s’apparente à une suspension totale de leurs activités en Corée du Sud. Dans le même temps, il prend la peine d’adresser des recommandations (de « vigilance accrue ») aux consommateurs et investisseurs nationaux pour éviter de traiter avec des sociétés considérées comme illégales aux yeux de la loi coréenne.

Régulation

Le régulateur sud-coréen montre les dents et se dit prêt à fermer toutes les plateformes crypto

Nathalie E. - 25 Apr 2021 - 07:35

C’était attendu. Avec une capitalisation du marché des cryptos [...]

Lire la suite >>

Face aux régulations, n’ayez pas peur de vous mouiller en plongeant dans le bain crypto ! Inscrivez-vous dès maintenant sur la plateforme FTX, et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien commercial).

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche