Cryptomonnaies

Crypto Crush – L’amour est dans les cryptomonnaies

14 Fév 2022 - 09:00

Le marché des cryptomonnaies semble émerger des profondeurs obscures où il se trouvait enterré depuis sa création. Particulièrement du fait de sa tendance à transformer tous les secteurs qu’il touche en prochaine révolution sociale et technologique majeure. Une situation à l’origine d’autant de démonstrations d’amour que de haine. Avec des investisseurs jusque là plutôt considérés comme des personnes à éviter, du fait de cette passion dévorante. Un autre domaine où les choses changent, puisqu’une récente étude les présente dorénavant comme « désirables. » Une love story version numérique…

Difficile de trouver l’âme sœur lorsque sa principale activité consiste à rester le nez collé sur un graphique en unité de temps daily. Car c’est à peu près l’image que donnent les investisseurs et acteurs dans le secteur des cryptomonnaies. Avec ce petit supplément de n’avoir que le mot Bitcoin à la bouche, une fois débranché de leurs terminaux. Et comme principale idylle passionnelle de référence, un Elon Musk en mode « je t’aime, moi non plus » oscillant entre le BTC et des ambitions plus… canines.

Cryptomonnaies

Shitcoin Index - Le SHIB renifle le derrière du DOGE en 11e position du top crypto

Hugh B. - 12 Oct 2021 - 15:00

Difficile de débuter cet article sans avoir envie de montrer les crocs. Mais [...]

Lire la suite >>

Une situation à ne pas trop rapidement conjuguer au masculin. Car non, messieurs, l’intérêt des femmes pour les amateurs de cryptomonnaies n’est pas uniquement vénal. Et avoir ce genre de pensée est très probablement bien plus à l’origine de votre solitude (méritée ?) que n’importe quelle autre raison invoquée. Car la récente étude réalisée par le site eToro aux États-Unis le démontre : mentionner le terme crypto sur un profil de rencontre permet d’attirer l’attention. Et cela pour le meilleur, comme pour le pire…

L’amour est dans la crypto

Jusque là, une forte tendance présentait la plupart du temps les investisseurs crypto comme des personnes à fuir. Où plus récemment comme ce conseiller financier 2.0 tombé à pic durant cette soirée où il avait pourtant juste envie de penser à autre chose. Pour se retrouver à devoir répondre quelques minutes plus tard aux attaques sur des questions de pollution entrainée par cette économie naissante. Et finalement rentrer seul pour aller vérifier que le Bitcoin n’a pas cassé son support des 42 000$. Mais il se pourrait bien que l’année 2022 s’annonce sous de meilleurs auspices.

Bitcoin

Le Bitcoin (BTC) serait devenu plus populaire que le sexe

Hugh B. - 24 Oct 2020 - 12:20

Le sujet peut sembler incongru ou sans intérêt réel. Il est vrai que mettre [...]

Lire la suite >>

Car une récente étude « Crypto & Culture » de la plateforme eToro révèle que 33% des personnes interrogées sont dorénavant susceptibles de s’intéresser à un profil mentionnant un intérêt pour les cryptomonnaies. Un sondage réalisé aux États-Unis auprès d’un panel de 2000 personnes âgées de 18 et 99 ans. Et des proportions bien distinctes, puisque cela concerne 40% des hommes et 25% des femmes. Avec comme ambition affichée de définir une « identité » et la place qu’elle occupe dans la communauté crypto.

« Nous avons beaucoup parlé d’identité dans l’enquête et de la place qu’elle occupe dans la communauté crypto. La genèse de cette campagne était de mieux comprendre comment les gens pensent aux grands projets de la vie et de trouver le partenaire idéal« 

Callie Cox, eToro

Cryptomonnaies – Je t’aime, moi non plus…

Un constat plutôt positif. Et une étude dont certains chiffres laissent néanmoins songeurs. Comme le fait de constater que 74% des personnes interrogées se rendraient plus volontiers à un second rendez-vous si la facture du premier a été réglée en Bitcoin. Un élément souligné par cette étude comme favorable à « l’utilisation de la crypto comme monnaie. » Mais qui dans les faits semble principalement concerner, sans grande surprise, les membres des générations Y et Z. Et de toute évidence, un aspect communautaire en lien à ce sujet qui permet de faire des rencontres intéressantes. Mais cela peut être à double tranchant.

Cryptomonnaies

83% des millionnaires de la génération Y possèdent des cryptomonnaies

Hugh B. - 17 Dec 2021 - 09:51

Il s’agit d’une réalité dont la confirmation ne cesse de [...]

Lire la suite >>

Car dans les faits, cette mention des cryptomonnaies n’est pas toujours heureuse. Comme l’explique Ivan Perez, propriétaire d’une société de relations publiques dans le domaine. Ce dernier expliquant avoir trois fois plus de rendez-vous depuis qu’il a ajouté « investir et travailler dans les cryptomonnaies » sur son profil. Et cela la plupart du temps avec des femmes également professionnelles du secteur. Mais au final, des rencontres qui se transforment presque plus en réunion de travail, avec comme sujet principal : les cryptomonnaies. Et à l’inverse, d’autres rendez-vous dont la discussion dévie rapidement sur la richesse supposée des investisseurs dans le domaine. Avec comme principale mention, le marché des jetons NFT.

Femmes vs mecsplicateurs crypto

En ce qui concerne les femmes, la mention des cryptomonnaies sur un profil de site de rencontre peut rapidement avoir des conséquences plus désagréables. Ce que souligne Jessica Salama, responsable de la communauté à la GoodDollar Foundation. Une structure à but non lucratif dédiée à l’éducation financière en relation aux cryptomonnaies. Mais dont la position de spécialiste dans le domaine n’empêche pas de tomber sur de nombreux mecsplicateurs. Ces hommes qui ne connaissent rien à rien, mais s’imposent comme des spécialistes de tout !

« Oui, j’ai eu plus de matchs, mais ensuite sont venus les « mansplainers ». Travailler dans le Web3 – qui ressemble encore beaucoup à un monde d’hommes – ne manque pas de défis. Et esquiver les mansplainers dans et hors du travail et sur Tinder est épuisant« 

Jessica Salama

Car finalement rien ne change vraiment, même dans un secteur d’avant-garde comme celui des cryptomonnaies. Avec des rencontres qui soulèvent inévitablement la question du choix de la similarité ou de la différence comme moteur de la formation d’un couple. Et des préjugés sexistes tenaces vis-à-vis de la légitimité et/ou des motivations liées à l’identité de genre des personnes concernées. Mais une conclusion évidente, les cryptomonnaies deviennent une tendance même dans le domaine des rencontres.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche