Bitcoin

FMI – « Nous avons imprimé trop d’argent sans penser aux conséquences imprévues »

23 Avr 2022 - 13:00

Alors que le Bitcoin enflamme les débats sur de nombreux sujets, la crise économique actuelle le projette au centre de la scène internationale. La plupart du temps sous la forme d’un problème auquel il est devenu impératif de trouver une solution. Avec comme principale réponse, une interdiction dont la forme et les raisons importent peu tant que le résultat reste sa disparition. Au point de vouloir lui imposer de modifier le modèle de fonctionnement de sa blockchain. Ou de transformer tous ceux qui y touchent en criminels. Mais le véritable problème n’est-il pas ailleurs ?

Deux camps s’affrontent dorénavant dans le domaine du marché monétaire. Avec d’un côté les adeptes d’une distribution illimitée et centralisée, sous la forme de monnaies fiduciaires géographiquement imposées. Et, depuis la création du Bitcoin, un modèle décentralisé et autonome qui n’a pas plus de frontières que de dirigeant attitré. Mais également une quantité limitée qui n’a rien d’un simple détail technique. En particulier face à la situation actuelle…

Bitcoin

Bitcoin - L'argent ne sera plus jamais le même après la guerre en Ukraine

Hugh B. - 09 Mar 2022 - 10:00

Le conflit enclenché par la Russie en Ukraine est à l’origine de [...]

Lire la suite >>

Une importance qui pourrait presque se mesurer à la vague de panique que l’adoption des cryptomonnaies déclenche dans les rangs des gouvernements et instances de régulation. Au point de se demander si toutes les raisons invoquées sont sérieuses et réelles. Ou de simples tentatives de leur barrer la route. Cela en usant et abusant de tout ce qui peut permettre de vendre cette soupe répressive. Avec comme dernière aberration en date, le FMI dont les « aides » sont associées à une interdiction des cryptomonnaies sur le territoire concerné.

FMI – « Nous avons imprimé trop d’argent »

Et pendant que tous les idiots regardent le doigt qui désigne le Bitcoin, le monde s’enfonce dans une crise économique sans précédent. Avec une inflation en train d’exploser comme cela n’a pas été le cas depuis plus de 50 ans. Et, au cours de l’année dernière, l’une des plus importantes campagnes d’impression de dollars que notre société moderne ait jamais connue. Cela afin de « racheter de la dette » en injectant des milliards de billets de Monopoly dans le système bancaire. Car l’objectif est d’essayer, quoi qu’il en coûte, de maintenir à flot une économie pourtant déjà en train de sombrer.

Cryptomonnaies

Cryptomonnaies - Même pas peur de la Fed !

Hugh B. - 18 Feb 2022 - 09:00

Le marché des cryptomonnaies ne révolutionne pas uniquement l’ensemble [...]

Lire la suite >>

Mais alors que le mal est fait, la directrice du FMI revient sur la situation actuelle. Cela dans une récente interview donnée au site Reuters. Une intervention au cours de laquelle elle dresse un bilan très critique de la politique menée par la Réserve fédérale américaine (Res). Et la « nécessité de reconnaître » qu’une « trop grande quantité d’argent a été mise en circulation » pour que cela soit viable. Avec comme résultat, des conséquences présentées comme « inattendues. »

« Je crois que nous n’avons pas assez considéré la possibilité de conséquences inattendues. Nous avons pris des décisions avec un objectif à l’esprit, sans réellement réfléchir à ce qui pouvait arriver qui n’entre pas dans le cadre de cet objectif. Et maintenant nous luttons contre leur impact.« 

Kristalina Georgieva, présidente du FMI

Difficile – ou effrayant – d’imaginer que de telles conséquences aient pu être ignorées par les spécialistes mondiaux de la question monétaire. Mais Kristalina Georgieva explique ensuite que notre société a tendance à se comporter comme « des enfants de 8 ans jouant au football en poursuivant le ballon. » Et cela sans jamais voir ce qui se passe sur le reste du terrain. Une métaphore utilisée pour expliquer la crise climatique, pour laquelle il est « déjà trop tard. » Mais qui de toute évidence s’applique à n’importe quel autre domaine. Avec cette façon de toujours constater les dégâts a posteriori, sans jamais se sentir concerné par leur déclenchement.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche