Fraude de plus de 2 milliards de dollars – Les cartes de débit crypto en cause

 Fraude de plus de 2 milliards de dollars – Les cartes de débit crypto en cause

Les cartes de débit crypto sont la nouvelle offre à la mode dans la cryptosphère. Toute plateforme qui se respecte se doit d’en avoir une à destination de ses utilisateurs. Les offres varient, mais dans la plupart des cas la société derrière leur mise en place reste la même. Et cela pourrait être un problème.

Les cartes de la plateforme crypto.com arrivent enfin en Europe, après des mois d’attente de la part d’utilisateurs impatients d’en tester les cashbacks. Cela vient compléter les offres déjà existantes comme la VISA de Coinbase disponible depuis plus d’un an ou la plateforme Binance et sa Satoshi card en cours de développement. Les projets se multiplient au même rythme que l’envie des utilisateurs de pouvoir dépenser leurs monnaies numériques dans le magasin du coin.

Mais indépendamment des acteurs proposant cette nouvelle génération de cartes de débit à la mode, ces solutions reposent sur des sociétés indépendantes qui sont le back office de ces services. C’est le cas de la société de fintech allemande du nom de Wirecard qui se trouve entre autres derrière les cartes de crypto.com, Wirex, TenX et CryptoPay. Et ce n’est actuellement pas une bonne nouvelle

Une fraude de plus de 2 milliards de dollars

Car bien choisir la plateforme ou la société qui offre ces services de cartes de débit crypto est une bonne chose. Mais encore faut-il que ces dernières effectuent le même travail de sélection vis-à-vis des structures en charge de développer ces systèmes. L’univers des cryptomonnaies est plein de projets innovants, mais également de personnes malveillantes dont le seul but est de profiter de cet engouement parfois en opposition à la bonne utilisation de son esprit critique.

Et à peine ces projets lancés, le premier scandale vient en frapper le développement. Cela par le biais de la société Wirecard. Cette dernière est au coeur d’une fraude massive mise en place depuis des années et concernant le détournement de plusieurs milliards de dollars. Une activité frauduleuse d’envergure mise en lumière lors d’un récent audit interne. Une information publiée hier par le Financial Times qui a immédiatement fait chuter l’action de cette entreprise de plus de 50%.

En 2018, la fermeture soudaine d’une société similaire du nom de WaveCrest avait provoqué l’arrêt de la distribution de ces cartes de débit et leur annulation pure et simple par la société VISA. Espérons que cela ne sera pas le cas cette fois…

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,144