Plateformes d'échanges

Incendie chez Binance – Un « Auto-Burn » de BNB va remplacer les burns trimestriels

24 Déc 2021 - 09:00

Le burn est un outil de plus en plus prisé dans le secteur des cryptomonnaies. Cette procédure de destruction programmée et programmable d’unités afin d’en réduire la quantité (supply). Une formule dont le résumé mathématique tient dans ce simple calcul : ce qui est rare est cher. Et dont l’adoption par de nombreux projets et protocoles en relation à la DeFi commence à ressembler à un véritable incendie. Avec comme foyer de départ la plateforme Binance et son jeton natif BNB. Et comme pyromane attitré et un brin excessif, son célèbre fondateur Changpeng Zhao (CZ) allumette à la main. Cette fois dans le but de provoquer un « Auto-Burn » une nouvelle fois enflammé.

Plus rien ne semble pouvoir arrêter la plateforme Binance et sa volonté de faire exploser le cours de sa cryptomonnaie BNB. Avec comme moteur à combustion, des procédures de burn jusque là programmées – et contenues – à un seul feu de joie par trimestre. Mais tout a dérapé en janvier de cette année, lorsque Changpeng Zhao a décidé de prendre le contrôle arbitraire de ces destructions. Avec comme première conséquence immédiate une réduction de leur étalement dans le temps à 5 ans… au lieu des 27 années prévues à l’origine. Mais de toute évidence, cela n’était pas suffisant.

Blockchain

Terra (LUNA) annonce l'un des plus gros burns de l'histoire des cryptomonnaies

Hugh B. - 11 Nov 2021 - 09:00

Le marché des cryptomonnaies n’est pas simplement un copié/collé de [...]

Lire la suite >>

Car il y a très exactement deux mois, une nouvelle formule a été mise en place. Cela afin d’appliquer ce principe de destruction à la Binance Smart Chain (BSC). Une procédure du nom d’Evolution Protocol 95 (ou BEP-95), dont l’objectif est de brûler 10% de l’ensemble de ses frais de transaction. Cela sur le modèle du réseau Ethereum et de cet EIP-1559, dont la principale conséquence a été de rendre son ETH déflationniste. Et toujours dans cette même optique de raréfier le BNB afin d’en faire gonfler artificiellement le prix. Mais c’est à se demander s’il en restera réellement à terme…

Binance lance un « Auto-Burn » de BNB

La tokenomics de la plateforme Binance à l’égard de son BNB pourrait se résumer à une politique de la montgolfière. C’est-à-dire, brûler un maximum de cryptomonnaies pour faire monter son prix le plus haut et le plus rapidement possible. Tout cela présenté comme une réponse attentive aux exigences communautaires. Et avec comme dernière initiative en date, « la mise en œuvre d’une nouvelle procédure BNB Auto-Burn effective immédiatement. » Cela afin d’offrir une formule plus transparente de combustion de ses cryptomonnaies natives. Et le tout basé sur des données on-chain.

« À l’avenir, le burn trimestriel sera remplacé par un burn automatique de BNB. Cela afin d’offrir une plus grande transparence et prévisibilité à la communauté. Ce BNB Auto-Burn sera à la fois objectif et vérifiable, indépendamment des revenus générés sur l’exchange Binance en relation à l’utilisation de BNB. (…) La formule sera la suivante :« 

Binance

Est-ce un moyen de retirer la boîte d’allumettes des mains de Changpeng Zhao ? Ou de rassurer les investisseurs – et les instances de régulation – les plus sensibles à des procédures centralisées et unilatérales, appliquées selon les humeurs de quelques personnes ? Quoi qu’il en soit, la formule est présentée comme mathématique. Et elle prend en compte le nombre total de blocs produits sur la Binance Smart Chain (BSC) au cours du trimestre civil (N). Le prix moyen du BNB par rapport au dollar américain (P). Et enfin, « une valeur constante en tant qu’ancre de prix, initialement fixée à 1 000 » (K). Tout cela afin d’obtenir ce « B » correspondant à la quantité de BNB à brûler. Avec comme alarme anti-incendie programmée, la limite des 100 millions d’unités de BNB sous laquelle il ne faudrait pas passer.

Un BNB post-burn à 1500$ ?

Espérons que tout cela ne finisse pas en politique de la terre brûlée. Car pour le moment, le seul engagement initial qui soit encore respecté est ce niveau des 100 millions d’unités de BNB, correspondant à 50% de sa supply totale d’origine. Mais les choses changent très vite chez Binance, en particulier sur ce sujet. Est-ce en relation à la baisse actuelle du BNB, qui affiche -12% sur les deux dernières semaines ? Rien n’est moins sûr, avec un prix actuel situé à 530$. Mais qui pourrait bien aller visiter de nouveaux ATH dans le cas d’un retour à la hausse prévu pour 2022. Et ce n’est pas Binance qui va affirmer le contraire !

Car ce principe d’auto-combustion marque une nouvelle étape dans la politique monétaire de Binance vis-à-vis de son BNB. Avec comme conséquence probable, une accélération de la hausse de son prix stimulée par cette raréfaction effrénée. Tout cela exposé sous la forme d’un graphique publié par l’exchange. Et comme objectif, de tenter de déterminer l’évolution de son prix moyen en fonction de la destruction automatique enclenchée par la mise en place de cet Auto-Burn. Et si l’on en croit Binance, cela pourrait amener le BNB à approcher des 1500$ une fois cet incendie éteint pour de bon. Mais rien ne permet de l’affirmer pour autant…


Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche