Initiative Mobility Open Blockchain (MOBI) – L’industrie automobile s’imprègne des vertus de la blockchain

Les grands constructeurs automobiles BMW, Renault, General Motors, Ford et Honda avancent à pas de géant dans la sécurisation de la mobilité à travers le projet Initiative Mobility Open Blockchain (MOBI). Ce système d’identification des véhicules via la technologie blockchain débutera aux Etats-Unis à partir du mois prochain.

Un projet blockchain avec 70 membres

MOBI rassemble une pléthore de partenaires regroupant des entreprises, des ONG, des gouvernements qui migrent solidairement vers les solutions numériques afin d’optimiser la mobilité, en mettant en avant la technologie blockchain.

Avec ses 70 membres, la communauté rassemble de grands noms de l’industrie technologique comme IBM, Accenture, mais également des enseignes célèbres de l’automobile à l’instar de BMW, GM, Renault, Honda ou encore Ford. Récemment, ces firmes automobiles ont annoncé le lancement du premier test du système d’identification des véhicules basé sur la blockchain, en utilisant un réseau de gestion décentralisé qui permet de payer des frais de stationnement et des péages par le biais des identifiants numériques.

Des firmes automobiles créent un système d’identification de véhicule basé sur la blockchain.

En fait, ce consortium de constructeurs automobiles estime que l’identifiant basé sur la blockchain facilitera le contrôle administratif, le suivi et l’entretien du véhicule, tout en permettant au propriétaire de payer des taxes automatiquement ou de payer ses frais et charges, sans avoir à solliciter sa carte de crédit ou d'autres types de monnaies.

La blockchain s’accapare une part de marché grandissante

Avec le lancement du test du système d’identification, MOBI et le groupe de sociétés automobiles aspirent à une transition chronique de la gestion automobile vers la blockchain. Comme l’affirme Chris Ballinger, le président de l’association :"l’objectif principal est de créer des normes qui vont changer les environnements urbains, en réduisant la pollution et les embouteillages".

De leur côté, les enseignes de renommée internationale telles que GM ou Honda Motors ont auparavant collaboré dans des projets de réseaux intelligents utilisant la blockchain afin de crypto-indemniser les utilisateurs de véhicules électriques en cas de panne.

Parallèlement, la firme bavaroise Mercedes-Benz s’est également initiée dans cette industrie en collaborant avec la société de logiciels blockchain R3 dans le cadre de projet de réseau Marco Polo. Similaire à MOBI, Marco Polo recherche des solutions basées sur la blockchain pour le secteur bancaire. D’ailleurs, ce projet la Standard Bank, ING, Commerzbank, Bradesco, Helaba, Alfa Bank, RBI, S-Servicepartner, NatWest, Anglo-Gulf Trade Bank et Bayern LB.

Walmart mise sur l'IBM Trust food pour tracer ses produits.

Enfin, le secteur automobile n’est pas le seul client potentiel de la blockchain qui s'est lancé jusqu’à présent. Des sociétés spécialisée dans technologie comme IBM qui, soulignons-le, est membre à part entière de la communauté MOBI, ont déjà marqué leur empreinte à travers l’IBM Trust Food. Il s’agit notamment d’un système de suivi de qualité des produits agricoles depuis les champs jusqu’aux rayons de supermarché. Actuellement, le géant américain Walmart, la firme Carrefour, ainsi que d’autres sociétés et la National Fisheries Institute y ont placé leur confiance pour assurer "une traçabilité incontestable" à leurs produits.

Commentaires

amet, lectus Donec facilisis quis sit libero dolor. justo ipsum dictum
28 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez