L’Institut d’Art Contemporain de Miami va exposer son premier NFT : une CryptoPunk intégrant sa collection permanente

 L’Institut d’Art Contemporain de Miami va exposer son premier NFT : une CryptoPunk intégrant sa  collection permanente

L’institut d’Art Contemporain de Miami (ICA) va exposer cet été le NFT  » CryptoPunk 5293  » qui fait désormais partie de sa collection permanente. Un pas de plus vers la légitimation culturelle de cette forme d’art numérique.

Les NFTs en voie de légitimation

Le NFT  » CryptoPunk 5293 «  fait partie d’un ensemble de 10 000 pièces numériques créées par le collectif d’art Larva Labs en 2017. Cette collection a suscité un engouement populaire tel que certaines pièces ont connu une envolée de prix stratosphérique ces derniers mois, créant un effet d’aubaine pour le collectif qui s’est empressé de reproduire la même recette avec ses Meebits dont la vente s’est bouclée en moins de trois heures.

Cette spéculation frénétique autour de ces figures pixelisées n’a pas forcément servi la cause de l’équation NFT = art, mais la donne pourrait bien changer avec des initiatives comme celle de l’ICA ou celle de l’Ermitage. En effet, le musée russe va non seulement accueillir une exposition de NFTs très prochainement, mais il envisage aussi d’émettre ses propres tokens non fongibles, en collaboration avec Binance, pour se créer une nouvelle source de financement.

Un NFT dans la collection permanente du musée

Dans le cas de l’ICA, le fait majeur est que la CryptoPunk exposée fait désormais partie des collections permanentes de l’Institut, étant un don de l’administrateur lui-même, Eduardo Burillo, entraînant peu ou prou un changement de statut. L’art NFT n’est plus seulement lié à un effet de mode, il devient en quelque sorte « consacré » en entrant par la grande porte dans un lieu réputé de l’art contemporain.

« CryptoPunk 5293″ rejoint la collection de l’ICA Miami en tant qu’œuvre vraiment représentative de l’air du temps culturel et aura une signification historique pour les générations à venir, reflétant l’engagement de l’ICA Miami à favoriser une compréhension étendue de l’art contemporain et de la production culturelle au 21e siècle.  » 

Alex Gartenfeld, directeur artistique de l’ICA Miami in Communiqué de l’ICAM

Avant cette étape majeure, les Cryptopunks avaient déjà envahi les rues de Miami au printemps.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

1,727