Jetons NFT

Miami – La ville confirme son adoption du Web3 avec une collection NFT

29 Juil 2022 - 13:00

L’adoption des cryptomonnaies – et de leurs produits dérivés – ne rencontre pas la même ferveur auprès de tout le monde. Et ceux qui tombent dans le terrier du lapin blanc se remarquent à leur enthousiasme à l’égard de cette nouvelle économie numérique. Une liste (non exhaustive) d’adeptes qui compte dorénavant des présidents de la République, stars d’Hollywood et autres milliardaires et chefs d’entreprises. Mais également le maire de la ville de Miami, décidément très motivé pour inscrire sa ville dans le tout nouvel univers du Web3. Dernière initiative en date : le lancement d’une collection de 5000 NFTs, avec des partenaires d’envergure.

Les jetons NFT sont en quelque sorte la vitrine artistique et culturelle du secteur des cryptomonnaies. Raison pour laquelle leur adoption s’emballe, depuis l’explosion de ce marché au cours de l’année dernière. Car ils permettent d’éditer des images numériques en séries limitées, avec les droits de propriété associés. Et, une bonne fois pour toutes, il ne suffit pas de faire un copié/collé pour obtenir la même chose. Tout comme posséder une reproduction de la Joconde ne permet pas de prétendre au statut de propriétaire du tableau original.

Pourtant, faire le choix des NFTs n’a rien d’une décision légère et sans conséquences. Car cela semble précipiter celui qui décide d’y participer dans une vision du monde portée par l’émergence du Web3. Un basculement auquel s’opposent de nombreux acteurs de l’économie actuelle, principalement dans le secteur du gaming. Avec comme dernier rejet compulsif, le studio suédois de jeux vidéo Mojang Studios principalement connu pour avoir développé Minecraft. Une opposition que semble ignorer le maire de la ville de Miami, bien décidé à confirmer son adoption numérique avec le lancement d’une collection de NFTs.

Cryptomonnaies

MiamiCoin (MIA) - Le CityCoin qui permet de gagner du Bitcoin

Hugh B. - 03 Aug 2021 - 09:37

L’étendue de ce que peuvent permettre de développer les cryptomonnaies [...]

Lire la suite >>

Miami – Une collection de « près de 5000 NFTs »

Le projet de NFT lancé par la ville de Miami se présente sans aucune ambiguïté comme une émergence du Web3. Ce fourre-tout médiatique dont les limites et les ambitions véritables restent encore à définir. Mais c’est en tout cas le terme mis en avant dans le communiqué de presse publié hier sur son site officiel. Cela à propos d’une collection de « près de 5000 NFTs » créés par 56 artistes locaux. Ces derniers censés symboliser « la zone des 56 miles carrés de la ville ». Tout cela en partenariat avec la société MasterCard et son programme Priceless Miami, d’expériences locales uniques.

« Grâce à cette collaboration, la ville de Miami dévoilera une collection unique de près de 5 000 NFTs conçus par 56 artistes locaux de Miami, représentant la zone de 56 milles carrés de la ville. (…) Cela permettra de lever des capitaux et d’offrir des expériences à nos citoyens et à ceux qui visitent cette grande ville. En même temps, nous pouvons également utiliser cette nouvelle approche pour soutenir les artistes et les organismes de bienfaisance locaux » 

Miami

Une initiative qui devrait voir le jour avant la fin de l’année. Et dont le but affiché est de proposer « une approche Web3 innovante pour générer des revenus pour les entreprises locales et les organisations à but non lucratif ». Mais également de soutenir les artistes de Miami en leur offrant un support innovant et une toute nouvelle visibilité numérique.

Miami NFT – Des partenaires de choix

Car le maire de Miami ne fait pas les choses à moitié. Et pour permettre à ce lancement de se faire dans les meilleures conditions possible, il s’est entouré de partenaires de choix. Avec en premier lieu la société MasterCard et son programme Priceless Miami, qui offrira aux détenteurs de ces NFTs « des expériences uniques et d’autres activités mémorables » dans des lieux sélectionnés de la ville. Mais également la structure TIME, présentée comme une  » marque presque centenaire qui s’est imposée comme un leader dans l’espace Web3 au cours de l’année écoulée ». Cela principalement avec la mise en place de son pôle NFT du nom de Time Pieces. Et comme rôle dans cette entreprise de « guider la stratégie, de développer la création et de lancer l’initiative ». 

« Je suis ravi de m’associer à TIME, Mastercard et Salesforce dans le cadre de cette initiative. La ville de Miami a été à l’avant-garde de la révolution Web3 et nous continuerons à utiliser ces nouvelles technologies pour soutenir nos réseaux existants tout en attirant de nouvelles entreprises« 

Francis X. Suarez, maire de Miami

Enfin vient la structure Salesforce, en charge de l’aspect technique de cette initiative. C’est-à-dire la création de ces jetons NFT (mint) et leur mise en vente sur sa toute nouvelle plateforme NFT Cloud. Cette dernière encore en « phase pilote fermée », mais dont l’ouverture est prévue très prochainement. Avec pour vocation d’offrir « des expériences connectées dans les mondes physique et numérique ». Et la promesse, selon le communiqué de presse, « de se connecter avec ses détenteurs de NFT de nouvelles manières significatives« . Tout un programme…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche