Cryptomonnaies

Les conseillers financiers US pressés d’augmenter l’exposition crypto de leurs clients

12 Avr 2022 - 16:58

Les professionnels US du conseil en investissement financier confirment leur intérêt de plus en plus affirmé pour les cryptomonnaies. Mais ils sont encore freinés par l’absence d’un produit réglementé qui reproduirait directement la valeur des actifs. Autrement dit, ils attendent avec impatience l’approbation d’un fonds négocié en bourse (ETF) crypto au comptant pour pousser l’exposition de leurs clients à hauteur de 6% de leur portefeuille total.

La crypto confirme son attrait institutionnel

Une enquête du Nasdaq, menée auprès de 500 conseillers financiers qui ont déjà investi une partie des avoirs de leurs clients dans la crypto ou qui envisagent de le faire, confirme une fois de plus que cette classe d’actifs est devenue éminemment désirable aux yeux de la finance traditionnelle.

86% des professionnels déjà engagés dans la crypto affirment vouloir augmenter leurs allocations au cours de l’année, aucun n’envisage une diminution de leur exposition. Néanmoins, sur l’ensemble des conseillers, 72% affirment qu’ils seraient plus enclins à commencer ou à pousser l’investissement de leurs clients dans la crypto si un ETF au comptant existait aux Etats-Unis.

Au cours de la dernière décennie, les conseillers financiers se sont concentrés sur le transfert d’actifs vers des fonds indiciels. Alors qu’ils intègrent des actifs numériques dans leurs stratégies d’investissement, ils expriment un vif intérêt pour un véhicule similaire qui peut offrir une large exposition aux classes d’actifs pour leurs clients.

Jake Rapaport, responsable de la recherche sur les indices d’actifs numériques pour le Nasdaq, in Communiqué

Cryptomonnaies

Les zinzins et la crypto

Nathalie E. - 13 Dec 2021 - 07:27

Ce n’est pas un scoop, la finance classique a commencé à [...]

Lire la suite >>

Investir dans la crypto via des produits réglementés

Cependant face à l’intransigeance de la Securities and Exchange Commission qui a repoussé un nombre incalculable de produits boursiers de ce type, lui préférant des ETF BTC adossés aux contrats à terme du puissant Chicago Mercantile Exchange en vertu de la loi sur les sociétés d’investissement de 1940 , ils sont 31% à penser que ce n’est pas pour tout de suite.

Mais à défaut de grives… 50% des conseillers déjà engagés dans le bitcoin l’ont fait via ce véhicule d’investissement autorisé, tandis que 28% prévoient de commencer à les utiliser au cours des douze prochains mois. Pour rappel, il s’agit des ETF à terme Bitcoin de ProShares, Valkyrie Investments et VanEck.

Un petit espoir cependant a surgi quant à l’advenue prochaine d’un ETF Bitcoin au comptant. L’approbation la semaine dernière d’un ETF à terme bitcoin du gestionnaire d’actifs Teucrium déposé selon le Securities Act de 1933 – le règlement en vertu duquel les ETF BTC au comptant sont déposés.

Quoi qu’il en soit, les produits réglementés restent naturellement les véhicules d’investissement prioritaires de ces professionnels. Ainsi, 70 % envisageraient d’utiliser un fonds indiciel pour une large exposition, suivis des fonds indiciels sectoriels (57 %), des fonds gérés activement (52 %) de type Grayscale ou Fidelity, des actifs numériques individuels (40 %) et des fonds à haut rendement (31 %). L’objectif : allouer en moyenne 6% du portefeuille total d’un client à la crypto.

Investir dans les cryptos en ignorance de cause

L’incertitude réglementaire qui continue de peser sur le secteur et qui constituait un frein majeur à l’adoption institutionnelle semble moins d’actualité. Sans doute que l’imminence d’une prochaine résolution, grâce à une réglementation concertée entre les différentes instances fédérales, a apaisé les inquiétudes.

Les clients des conseillers interrogés ont en revanche plus de souci à se faire. En effet, seul 10% d’entre eux se disent très au fait de la crypto et pire encore, 9% d’entre eux uniquement se déclarent confiants sur leur capacité de conseil dans ce domaine. En d’autres termes, moins d’un conseiller sur dix sait ce qu’il fait quand il propose un investissement en crypto.

Il n’y a donc pas que les particuliers, n’en déplaisent aux régulateurs, qui doivent s’éduquer. Mais à la décharge des conseillers aventureux, et toujours selon l’étude du Nasdaq, une écrasante majorité (98%) d’entre eux a exprimé le désir de se perfectionner. Des programmes leur sont d’ailleurs spécifiquement destinés comme celui concocté par l’initiateur de l’étude. En effet, en collaboration avec le gestionnaire d’actifs Hasdex, il a concocté le Nasdaq Advisor Academy, des modules pédagogiques sur les actifs numériques à destination des professionnels de la finance. Une étape a priori indispensable pour répondre à la demande impétueuse des clients et ne pas s’exclure d’un marché qu’ils jugent unanimement prometteur.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche