Ethereum

Un ETF Ether bientôt approuvé par la SEC ?

21 Oct 2021 - 14:57

Alors qu’un deuxième ETF Bitcoin adossé à des contrats à terme, celui de Valkyrie, devrait faire ses premiers pas dès ce vendredi à la Bourse de New York, des acteurs ou observateurs du marché crypto parient sur l’arrivée prochaine en territoire US d’un produit boursier réglementé basé sur l’Ether. Plusieurs postulants sont déjà sur les rangs. Le feu vert de la SEC reste néanmoins hypothétique même si, ailleurs dans le monde, c’est la voie qui a été suivie.

L’approbation d’un ETF à terme ETH : une hypothèse plausible

Le prix de l’ether se porte bien, il vient taquiner son plus haut historique du 12 mai dernier lorsqu’il s’affichait à près de 4400 $. Certes, l’orientation haussière du marché, drivé par un bitcoin qui vient de franchir un nouvel ATH (67 276 $), n’est pas pour rien dans cette progression.

Mais il semblerait que l’approbation d’un premier ETF BTC par le gendarme boursier américain après tant d’années d’espoirs déçus ait ranimé l’espérance. Son succès phénoménal, dès le premier jour de sa négociation sur la place boursière de New York, accréditant l’idée que c’était le produit attendu par les investisseurs traditionnels pour le glisser facilement dans leurs portefeuilles d’actions.

Sachant que la deuxième cryptomonnaie par capitalisation s’est aussi attirée les faveurs des institutionnels cette année, leur intérêt pour elle dépassant même parfois celui porté au bitcoin à tel point que certains envisagent un « flippening », autrement dit un renversement de dominance à venir, l’approbation d’un fonds négocié adossé à l’ether semble plausible. Du moins est-ce l’opinion du PDG de Grayscale, Michael Sonnenshein.

Grayscale y croit

Appelé à se prononcer sur l’approbation d’un premier ETF Bitcoin sur le territoire US, il a déclaré que la SEC serait désormais plus encline à adopter un ETF Ethereum. Et il n’est pas le seul. D’autres, plus impliqués dans l’écosystème Ethereum (ceci expliquant peut-être cela), sont encore plus catégoriques.

« Avec le lancement de l’ETF à terme bitcoin, il est devenu certain qu’un ETF ether du même type ne peut pas être si loin. Les deux cryptos sont décentralisées et l’ether n’est pas plus complexe que le bitcoin à cet égard d’un point de vue réglementaire. »

Stefan Coolican, président et directeur financier de Ether Capital à Coindesk

Les données des futures, notamment des fameux contrats à terme du CME  (Chicago Mercantile Exchange), reflèteraient cet optimisme avec des paris extrêmement haussiers sur ETH expirant à la fin de l’année ou en début 2022.

Une logique déjà éprouvée ailleurs

La perspective de l’acceptation d’un produit boursier réglementé sur l’ether après l’approbation d’ ETFs à terme sur bitcoin répond à une logique qui s’est déjà vue ailleurs. En effet, rappelons qu’au Canada ou au Brésil, les uns ont suivi de près les autres.

Ailleurs, des ETFs Ether, sous leur variante ETP (Exchange Trader Product) ont aussi collé à la semelle des ETPs Bitcoin, que ce soit en Allemagne, sur la place boursière de Vienne ou de Paris. En tout, les Européens ont aujourd’hui accès à seize produits indiciels cotés BTC ou ETH. Et dès vendredi, ils auront également accès à un nouveau produit réglementé lié au bitcoin : l’ETF thématique Bitcoin de Melanion Capital négociable sur Euronext Paris.

En attendant, ce sont quatorze ETPs émis par la startup suisse 21CoinShares et deux émis en collaboration avec la société américaine de gestion d’actifs VanEck. Celle-là même dont l’ETF à terme Bitcoin devrait être le troisième à entrer en lice sur la Bourse de New York la semaine prochaine. Celle-là même qui a déjà déposé une demande auprès de la SEC pour un ETF Ether (The Ethereum Strategy ETF ), ou plutôt pour deux. La première concernant une exposition plus directe à la cryptomonnaie tandis que la deuxième demande, datant d’août, s’appuie comme attendu sur des contrats à terme. Signalons qu’au moins quatre autres sociétés ont procédé à un dépôt d’ETF à terme ETH, dont ProShares, le grand gagnant de la semaine.

Un ETF Ether à terme plus probable qu’un ETF Bitcoin « au comptant »

Dans un tel contexte, on peut donc effectivement penser, comme le PDG de Grayscale, que ce n’est qu’une question de temps avant qu’un ETF à terme Ethereum ne soit autorisé par la SEC.

La probabilité est même certainement plus élevée que l’approbation d’un ETF Bitcoin dit « au comptant », qui exposerait les investisseurs plus directement au prix de l’actif, et dont l’idée même révulse le patron de la SEC qui place la protection du consommateur au coeur de sa politique de régulation.

A ce compte-là d’ailleurs, on peut tout à fait imaginer que d’autres cryptomonnaies pourraient faire leur apparition sur le marché boursier américain. Ce n’est sans doute pas pour rien que le géant de l’investissement institutionnel a déposé trois demandes d’enregistrement auprès de l’autorité boursière américaine au nom de Bitcoin Cash Trust, Ethereum Classic Trust et Litecoin Trust. Peut-être, à tout hasard, se tient-il fin prêt pour convertir ses actions fiduciaires existantes en ETFs…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche