Plateformes d'échanges

Signe annonciateur d’un hiver crypto ou imprévoyance : Coinbase et Gemini resserrent leurs effectifs

03 Juin 2022 - 18:58

Les frimas d’un hiver crypto à venir se font déjà sentir dans les exchanges cryptos. Certains d’entre eux, à commencer par les américains Gemini et Coinbase, prennent des mesures de limitation des coûts en réduisant notamment leurs effectifs ou en gelant les embauches prévues.

Le spectre du bear market

Si certains en doutent encore, d’autres semblent persuadés que le marché crypto a entamé sa phase baissière. Phase qui pourrait le conduire vers des bas plus bas que bas typiques d’un bear market, et qui pourrait s’étirer jusqu’au halving de Bitcoin prévu actuellement pour mai 2024.

Pour les non initiés, précisons qu’un « bear market« , qui s’oppose au « bull run » que nous avons connu en 2020/ 2021, est un marché baissier qui surgit mécaniquement après une phase haussière. Cette phase peut s’étendre sur de longs mois sinon années, et s’achève en général, du moins telle fut la règle jusque-là, quand les récompenses du Bitcoin sont divisées par deux, lors du fameux « halving« .

Hormis les vieux routiers et routières de l’écosystème qui en ont vu et revu, et ne s’émeuvent pas plus que ça d’un phénomène cyclique qu’ils ont déjà essuyé, pour les débutants (entendre ceux qui n’ont pas encore connu les infortunes de sommets gravis puis dégringolés aussi sec), c’est une autre histoire qui peut très vite ressembler à un cataclysme cyclonique. Expression tautologique qui souligne les effets dévastateurs d’un événement, pourtant prévisible, qui n’a pas été anticipé en dépit de mises en garde qui traînent partout, mais qu’on refuse de voir quand on rêve à l’Everest.

Gemini et Coinbase resserrent les vis

Bon, ce qui peut se concevoir pour des particuliers entrant dans la danse, est plus difficile à envisager pour des structures en place depuis longtemps et qui connaissent tout des arcanes du système. Aussi peut-on s’étonner que des acteurs importants comme Coinbase ou Gemini n’aient pas anticipé sur ce notoire cycle des saisons. De fait, ce n’est visiblement qu’une fois à l’orée de l’hiver crypto qu’ils semblent se réveiller pour prendre des mesures destinées à alléger leur coût.

Ainsi, Gemini, la plateforme des frères Wincklevoss, dans le game depuis longtemps avec leur fortune en BTC acheté quand il s’évaluait à une dizaine de dollars, vient de procéder à ses toutes premières suppressions d’emploi depuis sa création en 2014. Selon une note interne partagée sur le blog de l’entreprise, l’exchange se serait résolu à réduire 10% de ses effectifs, pris de court par les turbulences actuelles du marché en raison notamment de facteurs exogènes.

La révolution cryptographique (…) [connaît] des périodes d’équilibre ou de stase qui sont ponctuées de moments dramatiques d’hypercroissance, suivies de contractions brusques qui s’installent à un nouvel équilibre plus élevé que le précédent. C’est là où nous en sommes maintenant, dans la phase de contraction qui s’installe dans une période de stase – ce que notre industrie appelle «l’hiver crypto». Tout cela a été encore aggravé par les troubles macroéconomiques et géopolitiques actuels.

Blog de Gemini

Binance et FTX échappent à la chape ambiante

De son côté, Coinbase a confirmé qu’il gelait toute embauche de nouveaux candidats. Une décision qui avait été annoncée au moment de la publication le mois dernier de résultats financiers décevants, avec une perte de 430 millions de dollars pour le premier trimestre 2022. L’exchange coté au Nasdaq annule également les offres d’emploi sur le point d’être pourvue.

Nous avons toujours su que la crypto serait volatile, mais cette volatilité associée à des facteurs économiques plus importants pourrait tester l’entreprise, et nous personnellement, de nouvelles manières. Si nous sommes flexibles et résilients, et restons concentrés sur le long terme, Coinbase sortira plus fort de l’autre côté.

Blog de Coinbase

La capitalisation du marché crypto a chuté de plus de 50% depuis ses sommets de 2021, faisant plonger les volumes de transaction des plateformes d’échange. Mais si certaines semblent accuser le coup, BitMex et Robinhood ont également réduit leur personnel, d’autres semblent plus armées. A l’instar de Binance et de FTX qui n’annoncent pour le moment, que des développements positifs en termes d’expansion ou d’investissement.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche