Bank Frick au Liechtenstein : Un trafic internet en croissance de 900% grâce aux cryptomonnaies

La grande majorité des institutions financières ne s'intéressent pas encore aux plateformes d'échange d'actifs numériques. Même si la blockchain est une technologie utile et fonctionnelle, la volatilité du marché des crypto-monnaies et l’absence de réglementations empêchent les investisseurs de franchir le pas sereinement. A une exception près, Bank Frick, une banque du Liechtenstein, qui a fait les choux gras de cette technologie pour accroître sa visibilité. Elle aurait déployé un exchange, ce qui a d’emblée boosté son trafic internet de 900%.

Crypto-monnaies, un moyen d’accroître son attractivité ?

Avec ses 4 milliards de fonds sous gestion, Bank Frick n’est pas la banque la plus performante du marché liechtensteinois, pourtant l’incorporation des cryptomonnaies dans ses services financiers lui a permis de gagner en popularité.

Ainsi, l’institution de la principauté a commencé à prendre en charge l'échange de Bitcoin, Bitcoin Cash, Ether, Ripple, Litecoin, Ethereum Classic, Nem, Qtum et Stellar, à travers les services de trading dont elle dispose.

logos de cryptomonnaies

Plusieurs cryptomonnaies sont disponibles

Cette plateforme offre notamment la possibilité d’acheter et d’échanger des cryptomonnaies, ou encore effectuer des transactions contre des devises fiduciaires comme le dollar américain, le franc suisse ou encore l’euro.
Pour garantir la sécurisation des actifs, Bank Frick s’est munie d’une technologie de stockage à froid (hors ligne) qui amoindrit les risques de piratage.

Les activités liées à la Blockchain et à la cryptomonnaie sont désormais encadrées par des législations strictes au Liechtenstein.

En effet, le 8 mai, une nouvelle loi sur "les systèmes transactionnels basés sur des technologies de confiance" avait été adoptée par le gouvernement pour renforcer ces dispositifs contre le blanchiment d’argent.

Une plateforme de trading multi-actifs, de quoi il s’agit ?

Le site officiel de la banque décrit le système de trading multi-actif comme une plateforme d’échange de crypto-monnaies dans laquelle les clients, les gestionnaires d’actifs, les sociétés de fonds et les family office peuvent émettre des ordres ainsi que des règlements.

Bank Frick Net1

Ils y offrent également la possibilité d’effectuer des "swaps de change", c'est-à-dire des opérations de transaction à deux voies, avec contrepartie à terme, libellées dans deux devises différentes.

Ce département a accueilli les cryptomonnaies en 2018 via la DLT Markets, en permettant aux clients titulaires de compte "d’investir directement dans les principaux jetons" par des achats ouverts en euros, francs suisses et dollars américains.

Le PDG de Bank Frick explique :

"Grâce à notre spin-off, nous proposons à nos clients institutionnels une combinaison unique d’une société à technologie financière et d’une banque réglementée par l’Union Européenne."

Un choix non regrettable

Alors que Bank Frick enregistre une croissance faramineuse de ses bénéfices entre 2016 et 2017, elle a visé haut en optant pour l'intégration des cryptomonnaies afin de diversifier ses propres actifs et l'offre destinée à ses clients.

Actuellement, la stratégie semble payer, du moins en termes de visibilité, sachant que l’ouverture de DLT Market a réussi à accroître le trafic internet du site de Bank Frick à plus de 900%.

 

 

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

43 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez