Le New York Times lance un projet blockchain de suivi de l’information

 Le New York Times lance un projet blockchain de suivi de l’information

Internet est les réseaux sociaux sont des outils incroyables au service de la diffusion de l’information. Une force et une rapidité à la hauteur de son incapacité à en trier le contenu. Une donnée essentielle qui pose de sérieux problèmes dans le cadre d’une diffusion non altérée des informations d’un média comme le New York Times.

Les images qui circulent sur Internet servent à véhiculer de l’information au même titre qu’un article de presse. Les réseaux sociaux en font un véhicule central du partage de l’actualité, mais également de son détournement. C’est pour cette raison que le New York Times vient de lancer un test grandeur nature d’une solution blockchain pour tenter d’en garantir l’authenticité.

Une blockchain de validation de l’information

Il s’agit pour le moment d’un prototype expérimental lancé par l’équipe de recherche et développement du New York Times. Il se concentre sur le support photographique et repose sur une solution de blockchain développée par la société IBM.

« Lorsqu’une photo d’actualité passe d’un appareil photo à une publication, elle passe par de nombreux appareils, technologies et personnes. Chaque étape de ce voyage est conçue pour garantir la véracité et l’exactitude de la personne ou de l’événement décrit sur la photo. Cependant, une fois que la photo arrive sur Internet, elle peut se retrouver n’importe où en quelques minutes – parfois sans son contexte d’origine ou avec des informations délibérément trompeuses. » – Pooja Reddy, NYT

Cette solution permettrait à la fois de vérifier la véracité d’une photo, mais également de répondre aux attentes des internautes en termes de traçabilité de cette dernière. Le but étant de pouvoir lier les photos différentes d’un même événement et d’en écarter celles qui sont falsifiées. Cela en fonction de la date, de l’auteur du cliché et d’autres métadonnées rendues inviolables sur le réseau de la blockchain.

Mais ce prototype se heurte à des problèmes de taille comme la possibilité de modifier même légèrement une image ou la description nécessaire qui doit y être rattachée. Cette dernière relevant de données parfois subjectives qui peuvent s’opposer pour un même cliché ou une actualité pourtant identique. 

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont pas des conseils financiers.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,183