Jetons NFT

NFT – Un prêt en monnaie de singe bloqué suite à une procédure judiciaire

20 Mai 2022 - 17:00

Le marché des jetons NFT a connu un essor sans précédent sur la dernière année. Avec des collections devenues emblématiques, comme les Bored Ape Yacht Club (BAYC). Et de nombreuses offres développées en parallèle afin d’offrir à ce secteur des outils financiers innovants. Comme la possibilité d’effectuer des prêts en déposant ces précieuses images numériques en garantie. Mais, sans grande surprise, tout ne se déroule pas forcément aussi bien que prévu. Raison pour laquelle la plateforme Opensea vient de geler le BAYC #2162 dans le cadre d’une enquête en cours.

Parfois le secteur des NFTs semble se résumer à la seule structure Yuga Labs, à l’origine de la collection Bored Ape Yacht Club (BAYC). Car sa dynamique de développement ne cesse d’offrir de nouvelles opportunités à des investisseurs toujours dans les starting-blocks. Au point d’avoir déclenché une hausse historique des frais du réseau Ethereum lors de sa dernière opération Otherdeed. Un métavers dédié à ses singes, aux parcelles pas toujours rentables dans l’état actuel du marché.

Une collection de NFTs dont la valeur plancher pointe actuellement à 96 ETH (environ 190 000$). Avec la possibilité d’en faire une garantie afin de contracter un prêt en cryptomonnaies sur des plateformes comme NFTfi. Une procédure mise en place le 19 mars dernier par le propriétaire de l’exemplaire #2162. Mais un mois plus tard, les choses semblent se compliquer. Au point d’engager une procédure judiciaire inédite.

BAYC – Un prêt en monnaie de singe

Tout cela se passe sous la juridiction de la Haute cour de Singapour. Au sujet d’une procédure de prêt impliquant un NFT de la collection Bored Ape Yacht Club. Ce dernier contracté auprès de la plateforme NFTfi le mois dernier (jour pour jour). Et arrivant à échéance hier, selon les termes du contrat mis en place. Avec comme conséquence, la perte du NFT concerné si l’emprunt ne peut pas être remboursé dans le délai imparti. Et de toute évidence, c’est exactement ce qui vient de se produire… en tout cas du point de vue du prêteur, Rajesh Rajkumar.

Jetons NFT

UK - Première saisie officielle de NFTs dans une affaire de fraude

Hugh B. - 14 Feb 2022 - 13:20

Différentes unités de mesure permettent d’estimer l’adoption du [...]

Lire la suite >>

Sauf que les choses ne sont pas aussi simples. Car selon l’emprunteur, un accord avait été passé permettant de prolonger le délai de cette opération sous la forme d’une « clause d’extension refinancée. » Mais de toute évidence, le compte pseudonyme chefpierre.eth ne l’a pas entendu de la même manière. Et au terme de la période officielle de 30 jours, il a tout simplement récupéré le NFT. Mais Rajesh Rajkumar n’avait pas encore dit son dernier mot.

Opensea bloque le BAYC #2162

Car ce dernier a aussitôt enclenché une procédure judiciaire. Avec comme conséquence, le blocage du NFT incriminé par les développeurs de la plateforme Opensea. Ce dernier affublé d’un symbole de flocon de neige indiquant son caractère gelé (frozen). C’est-à-dire impossible à revendre ou échanger pendant toute la durée de cette affaire. Mais également indisponible pour toute offre de la part d’un acquéreur potentiel.

« Notre politique interne et nos conditions d’utilisation interdisent explicitement l’utilisation d’OpenSea pour acheter, vendre ou transférer des objets volés, des objets obtenus frauduleusement, des objets pris sans autorisation et/ou tout autre article obtenu illégalement. »

Opensea

Tout cela ne dit pas si l’actuel propriétaire controversé de ce BAYC ne peut pas tout simplement réaliser cette opération ailleurs. Comme par exemple sur la célèbre machine à laver LooksRare (LOOKS). Car dans ce cas, toute tentative de recours légal pourrait rapidement devenir plus complexe. En particulier si l’utilisation d’un pseudonyme implique qu’aucune identification n’a été réalisée pour mettre un visage sur le compte chefpierre.eth. Une affaire à suivre…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche