Jetons NFT

LooksRare (RARES) – Nouveau leader du (wash) trading de NFT ?

13 Jan 2022 - 15:00

Le marché des jetons NFT développés sur le réseau Ethereum est presque intégralement absorbé par la plateforme Opensea. Et comme à chaque fois que ce genre de situation arrive, de nombreux clones tentent de capter quelques miettes de ces milliards de dollars mensuels. Une logique à l’origine de diverses procédures, toutes alimentées par des airdrops racoleurs. Et comme dernière initiative remarquable, le lancement d’une version décentralisée du nom de LooksRare (LOOKS). Cette dernière à la tête de volumes de transaction supérieurs à sa concurrente depuis son récent lancement. Ou pas…

L’écrasante domination de la plateforme Opensea sur le marché des jetons NFT ne cesse de se confirmer. Avec des volumes mensuels toujours proches des 2 milliards de dollars. Et une part de ce marché confortablement installée au-dessus des 90% depuis son explosion historique de l’été dernier. Une situation à l’origine de nombreuses opérations afin d’en capter les utilisateurs. Comme lors de cet airdrop surprise de cryptomonnaies SOS réalisé pour Noël dans un but toujours incertain. Mais présenté comme une alternative communautaire à disposition des amateurs de NFTs victimes d’arnaques ou des frais de transaction du réseau Ethereum.

Mais depuis quelques jours, l’attention du marché NFT est ailleurs. Car une nouvelle plateforme vient de faire son apparition sans aucun préavis. Une alternative au géant Opensea présentée comme décentralisée. Avec pour arme de motivation massive, la cryptomonnaie LOOKS dont le prix approche à grands pas des 5$. Cette dernière distribuée à 185 000 portefeuilles triés sur le montant de leurs opérations effectuées sur le leader actuel. Le tout agrémenté de récompenses versées et rapport aux frais de transaction quotidiens. Il n’en fallait pas plus…

LooksRare – Véritable concurrent d’Opensea ?

Car aussitôt cette plateforme mise à jour, ses volumes de transaction journaliers ont très largement dépassé ceux de sa principale rivale. Avec un record de 500 millions de dollars enregistré sur la journée du 12 janvier (hier), contre « seulement » 84 millions de dollars pour Opensea. Et une tendance qui semble se confirmer aujourd’hui pour LooksRare à la tête d’un total déjà presque 4 fois supérieur (104 vs 28 millions de dollars). Une véritable explosion aussi inattendue que surprenante, mais à l’origine de quelques questionnements nécessaires. Car certaines « activités » enregistrées semblent pour le moins suspectes.

En effet, certains investisseurs curieux n’ont pas manqué de fouiller dans ces volumes de transaction exceptionnels. Tout particulièrement car leur importance est – dans le cas de cette plateforme – proportionnelle aux récompenses versées à ses utilisateurs. Cela qu’il s’agisse de versements mis en place suite au staking de sa cryptomonnaie LOOKS. Mais également d’opérations effectuées en relation à certaines collections prestigieuses comme les Meebits ou autres Bored Ape Yacht Club. Et c’est dans ce dernier cas que les choses dérapent. Car il semble que certains propriétaires de jetons de ces collections s’amusent à effectuer de fausses opérations afin de faire gonfler leurs récompenses.

LooksRare – Leader du wash trading de NFT

Une réalité mise en avant sur Twitter par certains collectionneurs et spécialistes du marché des jetons NFT. Cela sous la forme d’une simple constatation. En effet, de nombreuses « transactions » effectuées pour des montants dépassant des dizaines de millions de dollars sont purement fictives. C’est-à-dire qu’elles concernent des opérations de va-et-vient entre deux adresses différentes, avec un même portefeuille comme point de départ et d’arrivée. Un fait visiblement connu de l’équipe de développement de LooksRare, sans occasionner plus de réactions de leur part qu’un simple tweet pour en « discuter. »

Car les exemples ne manquent pas. Avec plus précisément aujourd’hui le cas des Meebit #2573 (env. 24 ETH) et #6979 (env. 50 ETH), pour ne citer qu’eux. Ces derniers « vendus » à plusieurs reprises sur LooksRare durant la dernière heure précédent la rédaction de cet article, comme il est possible de le voir sur le site Cryptoslam. Des transactions réalisées à chaque fois entre les deux mêmes adresses en train de jouer au ping-pong. Avec à la clé pour chacune d’entre elles une centaine de dollars de frais sur le réseau Ethereum. Mais le pari de leur(s) propriétaire(s) d’obtenir en retour des récompenses en LOOKS plus importantes que cette facture désagréable…

Une procédure très discutable, qui entre par effet collatéral dans le cadre du wash trading. Car ces fausses transactions génèrent un volume totalement artificiel pour la plateforme LooksRare. Cela au point de sérieusement remettre en cause sa supposée capacité à faire mieux qu’Opensea. Et ce ne sera certainement pas dans le domaine de l’honnêteté et/ou d’une volonté de développer une plateforme plus saine.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche