Jetons NFT

Le Bored Ape Yacht Club (BAYC) se paye les historiques CryptoPunks

14 Mar 2022 - 13:30

Il n’y a décidément pas que dans la DeFi que la règle des chaises musicales s’applique avec l’irrégularité d’une TVL. Car le marché des jetons NFT est définitivement dans la place pour confirmer sa toute nouvelle importance au sein du secteur des cryptomonnaies. Avec des collections historiques comme les pixelisés CryptoPunks, ou plus emblématiques de la hype de 2021 comme les Bored Ape Yacht Club (BAYC). Et en filigrane l’une de ces oppositions permettant de diviser une communauté afin de lui vendre un camp à choisir et défendre. Mais un récent rachat pourrait bien semer le trouble…

Le marché des jetons NFT exaspère ceux qui sont restés en dehors, où qui n’ont pas réussi à acheter la bonne collection. Avec les plus hargneux d’entre eux en train de crier à l’arnaque dès que l’occasion se présente. Mais face à cela, quelques succès en forme de validation d’une tendance qui semble se maintenir. Le tout malgré une baisse importante des volumes enregistrés pour février, mais après tout initiée par un nouveau plus haut historique en janvier supérieur à 7 milliards de dollars.

Et au centre de cette dynamique, certaines collections devenues des incontournables. Avec des prix plancher (floor price) aux montants improbables, comme pour les Bored Ape Yacht Club (BAYC) de Yuga Labs qui affichent la somme record de 250 000$ (environ 96 ETH). Ou encore les CryptoPunks plus proches des 70 ETH (environ 180 000$) au moment de la rédaction de cet article. Ces derniers créés en 2017 par une structure Larva Labs, également à l’initiative des plus récents Meebits (floor price : 4,60 ETH). Mais ça c’était avant…

Yuga Labs se paye les CryptoPunks

L’information est avant tout symbolique. Mais elle dénote également d’une dynamique interne au secteur des jetons NFT. Car certains verront dans ce rachat historique la victoire des projets à vocation communautaire face à l’hégémonie souvent présentée comme très commerciale des CryptoPunks. En effet, la structure Larva Labs n’était définitivement pas (re)connue pour ses qualités de soutien à l’attention de ses collectionneurs. À l’inverse de Yuga Labs clairement à l’écoute et inscrite dans un service après-vente digne du succès de son projet BAYC.

« Notre spécialité a toujours été la création de projets aux prémisses d’une technologie. Ainsi, au fur et à mesure que cette catégorie de « Profile Picture Projects » (PFP) est devenue une industrie à part entière, nous sommes devenus de moins en moins adaptés à leur fonctionnement. Nos personnalités et nos compétences ne sont pas bien adaptées à la gestion de communauté, aux relations publiques et à la gestion quotidienne que ces types de projets nécessitent et méritent.« 

Larva Labs

Un constat visiblement fait par les fondateurs de Larva Labs, face à un écosystème qu’ils décrivent comme plus proche « des entreprises de médias que des artistes numériques. » Ces derniers s’incluant de toute évidence dans la seconde catégorie. Et à l’origine de la récente cession surprise des droits de propriété intellectuelle pour les CryptoPunks, mais également la collection des Meebits. Le tout au profit de leurs concurrents Yuga Labs.

Droits commerciaux reversés aux collectionneurs

Une opération dont le montant de l’acquisition de ces droits reste un mystère. Mais dont la vocation semble quant à elle tout à fait limpide de la part de Yuga Labs. Car ce rachat s’accompagne d’une volonté de « donner les droits commerciaux de ces collections à la communauté. » Ce qui signifie que les détenteurs de CryptoPunks et Meebits se verront offrir les mêmes avantages que les propriétaires d’exemplaires de la collection Bored Ape Yacht Club. Cela suite à une harmonisation effectuée en ce moment même par l’équipe juridique de Yuga Labs.

« En cédant ces droits, nous alignons davantage CryptoPunks et Meebits sur la philosophie du web3. Et nous nous attendons à ce qu’un large éventail de développeurs tiers et de créateurs de communauté incorporent CryptoPunks et Meebits dans leurs projets web3. Nous allons construire la marque globale avec la communauté.« 

Yuga Labs

Jetons NFT

NFT - Comment s'assurer des profits sur le marché des jetons non fongibles

Hugh B. - 06 Dec 2021 - 17:00

Le secteur des jetons NFT a connu une évolution sans précédent au cours de [...]

Lire la suite >>

Cela ne veut pas dire que les CryptoPunks et autres Meebits vont se voir décerner une option « Club » comme dans le cas des BAYC. Car cette dernière collection restera quoi qu’il arrive « le centre de l’univers » développé par la structure Yuga Labs. Et même si elle s’engage à « apporter une utilité supplémentaire aux collections CryptoPunks et Meebits, » cela se fera bien plus en temps que « gardiens éclairés. » Quoi qu’il en soit, un véritable géant vient de voir le jour dans le petit monde des collections de jetons NFT.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche