Plateformes d'échanges

Opensea prépare son entrée en bourse face à la colère de ses utilisateurs

07 Déc 2021 - 11:00

La situation actuelle du marché des cryptomonnaies se trouve à une charnière historique. Un fait grandement soutenu par son bull market en phase d’hésitation post-apocalyptique. Et cela face à de nombreux détracteurs trop heureux de pouvoir enfin critiquer un secteur dont ils ne connaissent de toute évidence absolument rien. Une hérésie intellectuelle alors que même les plus fidèles utilisateurs et investisseurs de cette économie numérique sont bien incapables de définir cette expérience monétaire effectuée en temps réel. Au point de se retrouver face à une plateforme Opensea dont le tout nouveau directeur financier annonce la prochaine entrée en bourse. Et cela n’est pas du tout du goût de la communauté crypto !

Chaque avancée sociale se heurte inévitablement à un backlash. Un terme anglais en relation à ce violent retour de bâton provoqué par ceux dont le but est de s’assurer que rien ne change. Une période difficile pour les acteurs de l’innovation concernée, mais dont le déclenchement est avant tout le signe d’un basculement en cours déjà en leur faveur. Avec le risque de voir certains d’entre eux glisser du côté obscur de la force pour des raisons stratégiques très discutables. Comme dans le cas de la plateforme Opensea en train de préparer son entrée en bourse sous la forme d’une IPO.

Une mode lancée cette année par la plateforme Coinbase et son action du nom de COIN. Une opération initiée sous la forme d’une Direct Public Offering (DPO) afin de ne pas avoir à passer par des intermédiaires. Et cela face à une communauté crypto dont la surprise a rapidement laissé place à un certain mépris. Car quel crédit accorder à une plateforme leader dans le domaine des cryptomonnaies dont la stratégie repose sur le fait de ne même pas développer la sienne. Et lui préférer au final une introduction boursière traditionnelle qui laisse sur le carreau bon nombre de ses utilisateurs historiques.

Opensea prépare son entrée en bourse

Un constat visiblement passé à côté des dirigeants et fondateurs de la plateforme Opensea. Cette bourse leader incontestée dans le domaine des jetons NFT, depuis l’explosion de ce marché en début d’année. Avec une dominance sur ce secteur toujours très largement au-delà des 95%. Et un tout nouveau directeur financier Brian Roberts fraichement entré en poste en ce début de semaine. Ce dernier issu de la finance traditionnelle avec un dernier poste identique occupé au sein de la société de covoiturage Lyft. Et dont l’une des toutes premières annonces a été d’informer sur sa volonté de faire d’Opensea une société cotée en bourse.

« Lorsque vous avez une entreprise qui grandit aussi vite que celle-ci, il serait stupide de ne pas penser à son introduction en bourse. Opensea sera bien accueillie sur le marché public compte tenu de sa croissance. » – Brian Roberts

Une déclaration qui n’a pas manqué de faire réagir au sein de l’écosystème des cryptomonnaies. Avec une nouvelle fois cette incompréhension face à un type de développement stratégique hors de la zone crypto dans laquelle Opensea s’est pourtant développée. Et une formule de type Initial Public Offering (IPO) dont le principe repose sur la vente d’actions à destination d’investisseurs plus restreints. Alors qu’en août dernier la plateforme SuperRare a lancé son jeton communautaire RARE, accompagné d’un airdrop à destination de ses premiers utilisateurs.

Opensea – Airdrop ou pas airdrop

Il semble dont que la plateforme Opensea tourne le dos au modèle de développement communautaire et décentralisé de l’univers des cryptomonnaies. Avec une introduction en bourse qui remet très clairement en question l’éventualité d’un airdrop en parallèle du lancement d’une cryptomonnaie native. Même si certains optimistes tentent d’imaginer une formule hybride offrant les deux options. Car tout reste possible dans ce secteur en évolution permanente. Mais ce genre de mélange semble tout de même assez difficile à concevoir dans ce cas de figure. Et la perspective de gagner quelques milliers de dollars s’envole avec les perspectives de développement de Brian Roberts.

Cryptomonnaies

Airdrop de jetons ENS - Ethereum Name Service passe en mode décentralisation

Hugh B. - 02 Nov 2021 - 09:00

Dans la longue liste des opportunités incroyables qu’offre [...]

Lire la suite >>

Car les ambitions du nouveau directeur financier d’Opensea ne sont très clairement pas communautaires. Exit le soutien aux artistes qui ont porté son développement. Ou le remerciement à des investisseurs ayant essuyé des frais de réseau exorbitants pour accéder à la dernière collection tendance. Le but affiché est sans équivoque : lever plus de liquidités auprès de riches investisseurs et structures de capital-risque. Cela « pour acquérir des entreprises, conclure des partenariats et étendre davantage l’utilisation des NFTs à de nouvelles industries. » Mais n’est-ce pas possible sans une introduction en bourse ?

Une erreur selon certains spécialistes du secteur des cryptomonnaies. Et une stratégie déjà vivement critiquée dans le cas de Coinbase. Avec Olaf Carlson-Wee, ancien employé de l’exchange et actuellement PDG de Polychain Capital, qui exposait en mai dernier ses doutes sur ce type de procédure d’introduction en bourse. Car selon lui, la valeur de la plateforme d’échange aurait été bien plus importante si elle était passée par le lancement d’une cryptomonnaie sur le réseau Ethereum. Avec l’avantage non négligeable de ne pas discréditer tout un écosystème en lui préférant son modèle traditionnel. Alors que c’est bien le marché des cryptomonnaies qui a porté ces projets vers leurs succès actuels !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche