Cryptomonnaies

Optimism (OP) vs dumpers – Faut-il exclure les revendeurs d’airdrop ?

02 Juin 2022 - 17:00

Le secteur des cryptomonnaies à l’énergie de sa jeunesse, mais également son immaturité structurelle. Car c’est un écosystème qui se construit en temps réel, sans bénéficier d’une capacité de recul souvent utile et nécessaire. Une expérimentation financière dont la vision globale et les objectifs diffèrent d’un individu à l’autre. Avec une distinction évidente, mais aucunement éliminatoire, entre simples investisseurs et/ou utilisateurs plus assidus. Un terreau à l’origine d’une opposition mouvementée dans les rangs de la communauté du projet Optimism, organisateur d’un récent airdrop de cryptomonnaies OP. Cela au sujet des « dumpers » accusés d’avoir fait baisser son prix de plus de 35% sur les dernières 24h.

Construire un écosystème est une véritable aventure. Car cela implique de rassembler des profils différents autour d’un projet commun. Avec comme circonstance compliquante l’ajout d’un paramètre financier, comme dans le cas des cryptomonnaies. Et comme accélérateur d’incendie, le largage régulier de ces dernières sous la forme d’airdrops. Des procédures menées dans la plupart des cas afin de récompenser une communauté de la première heure pour son implication. Mais un « cadeau » que tout le monde ne conçoit pas de la même manière.

Cet article pourrait se résumer à cette affirmation de ma fille, formulée hier : « une fois donné on ne peut plus reprendre ou exiger quoi que ce soit. » Pourtant c’est bien ce débat qui divise dans les rangs de la communauté du projet Optimism. Cela suite à la première phase de son airdrop de cryptomonnaies OP initié en début de semaine. Mais plus précisément la chute de cette dernière de plus de 35% sur les dernières 24h. Et cette accusation portée à l’encontre des « revendeurs d’airdrops » que certains souhaitent exclure des prochaines éditions prévues.

Optimism – Exclure les revendeurs d’airdrops

Tout semblait se calmer, après les difficultés rencontrées lors du récent largage compliqué de la cryptomonnaie OP, du projet Optimism. Avec un cours installé à la hausse, aux alentours des 1,70$ en moyenne durant les premières heures de son existence. Et une opération fragmentée, afin d’éviter les classiques procédures de manipulation à la baisse par de toutes nouvelles baleines de cet écosystème. Mais de toute évidence, cela n’a pas empêché son prix de chuter sous les 1,10$ quelques heures plus tard.

Finance Décentralisée (DeFi)

Juno Network - Un vote communautaire autorise la chasse à la baleine JUNO

Hugh B. - 21 Mar 2022 - 09:00

L’évolution actuelle de la DeFi se heurte à un problème de taille en [...]

Lire la suite >>

Avec comme conséquence, un mouvement de colère initié par un membre de sa communauté de gouvernance, répondant au pseudonyme 0xJohn. Ce dernier désignant les « airdrop dumpers » comme des « acteurs mercenaires qui jetteront leurs jetons à la première occasion. » Raison pour laquelle il propose de les exclure des prochaines éditions de cette procédure toujours en cours. En tout cas ceux qui ont déjà revendu 100% de leurs cryptomonnaies moins de 48h après les avoir reçues.

« Ces comptes ne jouent pas un rôle constructif dans la gouvernance d’Optimism. Au lieu de cela, ils maximisent le profit. Rien de mal, selon les critères d’un airdrop, les pièces leur appartiennent et ils sont libres de faire ce qu’ils souhaitent. Cependant, du point de vue de la gouvernance, de tels comptes sont contre-productifs pour nos objectifs déclarés. Par conséquent, cette proposition consiste à discuter de leur exclusion de toutes les prochaines distributions. »

OxJohn

Optimism – Airdrop vs dumpers

Une problématique qui n’a rien de nouveau. Car cela fait des mois que ces procédures d’airdrops tentent de trouver une formule permettant d’échapper aux profiteurs. Mais cela implique la plupart du temps des structures organisées afin de toucher plus que ce qu’elles sont censées recevoir. Et pas les primo-utilisateurs individuels récompensés à juste titre – et conformément aux règles émises – pour leur activité effective. Une distinction que ne fait pas 0xJohn dans le cadre de sa réclamation. Cette dernière à l’origine d’un flot de réactions depuis sa publication il y a tout juste quelques heures. Et autant dire qu’il y a du pour comme du contre…

« La proposition de punir les revendeurs de l’airdrop OP en les excluant des futurs parachutages est une connerie de type Paraswap. Oui, allez punir les seules personnes qui ont utilisé votre réseau. Assurez-vous qu’ils aillent directement chez votre concurrent Arbitrum et ne reviennent jamais. »

NoSleepJon

Car de toute évidence, les cryptomonnaies versées ne le sont pas avec un caractère restrictif ou une exigence de comportement. Raison pour laquelle cette proposition n’a pas de sens, au moins en ce qui concerne les fonds déjà distribués. Néanmoins, ces cadeaux sont implicitement liés à une activité de gouvernance nécessaire pour tout projet décentralisé. Et leur revente entraîne à la fois une baisse de leur cours, mais également le risque d’un rachat (trop) important par un nombre d’investisseurs plus (trop) restreint. Et l’apparition de ces « politiciens de protocoles » en train de dévorer le secteur de la DeFi de l’intérieur.

Optimism – Un autre airdrop est possible

Car il est trop simple de crier à la liberté en oubliant sur quoi elle est censée se construire. Un constat difficile qui ne doit cependant pas nier la réalité individuelle de chaque investisseur. Car tout le monde n’est pas en mesure de conserver des fonds numériques pour soutenir un projet, surtout en période de pertes généralisées. Et il semble difficile de critiquer leur revente, même si cela pose problème à des niveaux stratégiques tout autant qu’idéologiques. Raison pour laquelle une formule doit être trouvée afin de prendre en compte ces paramètres de manière équitable. Et cela a déjà été le cas, comme le précise Julien Bouteloup qui se sent visiblement moins seul face à cette tâche ingrate.

« Cela me rappelle quand j’ai fait les premiers parachutages hors duuumpers (CRV, SDT, BPT, etc…) et que les gens me sont tombés dessus. Ravi de voir d’autres projets comme Optimism expérimenter des initiatives similaires. Il ne devrait pas y avoir de repas gratuit. »

Julien Bouteloup

Et de toute évidence, les prochains airdrops du projet Optimism risquent de prendre une tournure différente. Car même si cette proposition de 0xJohn n’est là qu’à titre indicatif, les réactions provoquées démontrent un véritable point sensible à traiter de toute urgence. Et cela qu’il s’agisse du projet Optimism ou de tous ceux qui souhaitent s’adonner à ce genre de parachutages. Peut-être avec des formules de cryptomonnaies bloquées durant une période de « sécurité. » On des taxations d’un certain pourcentage du montant revendu en fonction de la rapidité à le faire. Tout reste possible. Et il ne faudra pas blâmer les projets, mais bien plus ceux qui profitent de cette générosité à leur détriment !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche