Cryptomonnaies

Retraite – Les cryptomonnaies envisagées comme une nouvelle source de financement

09 Avr 2022 - 11:59

Tout le monde n’envisage pas son investissement dans le secteur des cryptomonnaies de la même manière. En premier lieu, car tout le monde n’a pas la carrure ou le temps nécessaire afin de devenir un trader (véritablement) rentable. Mais également car la relation entretenue avec ces actifs numériques dépend en grande partie de la génération à laquelle chacun appartient. Et, sauf exception, cette réalité implique un rapprochement de plus en plus étroit, au fur et à mesure que la fin de l’alphabet se présente. Car, selon une récente étude, 28% des membres de la génération Z envisagent ce type de placement pour subvenir à leurs besoins financiers au moment de la retraite. Et ils ne sont pas les seuls…

Investir dans le secteur des cryptomonnaies peut avoir deux vocations diamétralement différentes. La première consistant à tenter de s’enrichir le plus rapidement possible, à l’aide d’une activité de trader actif. Mais avec le risque de tout perdre aussi vite, si cela ne s’accompagne pas d’un minimum de formation et de sang (très) froid. Et la seconde plus proche du placement sur le long terme, sous la forme d’un plan d’épargne retraite numérique innovant. Sachant que l’une de ces activités n’exclut pas totalement l’autre, mais nécessite tout de même de choisir son camp.

Car l’adoption des cryptomonnaies par les nouvelles générations ne se fait pas uniquement sous la forme d’une activité de trading. N’en déplaise aux régulateurs qui vendent leur répression acharnée sur le dos d’une supposée sécurité des investisseurs. En effet, une récente étude menée aux États-Unis par le site Investopedia révèle une tendance émergente dans le domaine. Les générations Z (18-25 ans), Y (26-41 ans) et X (42-57 ans) envisageraient de plus en plus les cryptomonnaies comme un placement intéressant afin de financer leurs retraites. Cette dernière, envisagée la plupart du temps comme anticipée.

Financer sa retraite avec les cryptomonnaies

Cette étude émane donc du site Internet dédié à la finance du nom d’Investopedia. Ce dernier présenté sous la forme d’un « dictionnaire d’investissement, de conseils, de critiques, de notations et de comparaisons de produits financiers. » Un sondage réalisé auprès de 4000 adultes américains répartis à parts égales entre la génération des baby-boomers (58-76 ans) et celles représentées ensuite par les lettres X, Y et Z. Avec comme titre, très certainement volontairement compliqué, « la littératie financière en 2022. »

« Notre enquête sur la littératie financière de 2022 a révélé que les Américains essayent simultanément de comprendre les bases des finances personnelles, de penser à leurs retraites et d’investir dans les cryptomonnaies. Ils apprennent également différemment des générations plus âgées.« 

Investopedia

C’est-à-dire, avec des mots plus simples, l’aptitude à comprendre et à utiliser une information dans un domaine précis. Avec, en introduction de ce rapport, une mise en avant des cryptomonnaies pour lesquelles la plupart des personnes interrogées ont « une compréhension de base. » Mais surtout comme projet de les « utiliser comme source de financement de fonds de retraite. »

Avec une part d’investisseurs concernés presque inversement proportionnelle à la distance entretenue avec cette échéance. Soit 20% au sein de la génération (X), la part la plus importante avec 28% pour les milléniaux (Y), et 17% pour les plus jeunes (Z). Et des baby-boomers qui « pensent que leurs actions et leurs fonds communs de placement produiront les meilleurs rendements sur 10 ans. » Merci et au revoir…

Cryptomonnaies – Un manque de formation évident

Mais une autre tendance ressort également de cet état des lieux dressé par le site Investopedia. Et cela se résume à un manque évident et généralisé de connaissances et de formations dans les domaines de l’investissement et des cryptomonnaies. Avec un total de 57% des personnes interrogées ayant effectué des placements financiers. Mais seulement 1 personne sur 3 affirmant avoir « des connaissances avancées en matière d’investissement. » Et même si les cryptomonnaies figurent aux côtés des actions comme faisant partie des actifs les plus populaires, 49% des répondants expliquent n’avoir qu’une « compréhension de niveau débutant » de ce secteur.

Une situation confirmée par les sources utilisées par les plus jeunes générations afin d’obtenir des « informations » dans le domaine. Car 45% des membres de la génération Z reconnait utiliser YouTube. Mais une proportion quelque peu terrifiante de 30% affirme faire confiance aux influenceurs implantés sur des réseaux sociaux comme TikTok. Un dernier cas qui se révèle rarement être un bon choix ! Et une « technique » déjà abandonnée par la génération précédente (Y) qui semble préférer les recherches personnelles sur Internet (47%). Mais tout en s’appuyant également sur YouTube (40%).

Pour résumer, l’investissement dans le secteur des cryptomonnaies afin de subventionner sa retraite semble connaître une hausse. Mais cela ne doit pas se faire au détriment d’une connaissance au moins minimale de ce secteur. Car il ne suffit pas d’acheter n’importe quel shitcoin pour devenir riche dans quelques décennies. Surtout si l’objectif semble être de pouvoir cesser son activité avant d’atteindre 60 ans. Et là c’est encore un autre débat…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche