Bitcoin

Spoiler de la société UBS – Le Bitcoin pourrait atteindre… zéro dollar !

18 Jan 2021 - 16:14

Le principal indice de l’excitation des marchés financiers autour de la hausse actuelle du Bitcoin réside dans les scénarios qui fleurissent à son sujet. Des spéculations qui en annoncent le sommet à 1 million de dollars. Ou la mort programmée dans un effondrement sanglant. Prises de position qui permettent en grande partie de mesurer l’adhésion de ses initiateurs au marché des cryptomonnaies. Et qui sont plus souvent l’occasion de rire que de se poser (réellement) des questions essentielles.

Il est difficile de donner avec exactitude un objectif précis de ce que sera le prochain ATH du Bitcoin. En grande partie car il s’agit d’un marché encore très jeune et qui n’offre pas beaucoup d’historiques. Mais également car ce dernier est en pleine mutation depuis quelques mois. Principalement du fait de l’entrée en masse des investisseurs institutionnels qui n’auraient d’yeux que pour le BTC. Et des portefeuilles qui se comptabilisent en milliards de dollars.

Une réalité qui alimente en grande partie sa hausse actuelle. Et qui laisse sur le bord du chemin ses détracteurs en train de tirer les conséquences de leurs erreurs. Ce qui peut prendre la forme de revirements historiques comme pour la société Paypal. Cela avec sa toute nouvelle offre dédiée aux cryptomonnaies. Marché qui pourrait selon certaines analyses conduire à un chiffre d’affaires de 2 milliards de dollars d’ici à 2023

Ou qui trouve une tournure beaucoup moins enthousiasmante avec cette société de gestion de fortune qui annonce l’effondrement du Bitcoin à… zéro dollar !

UBS Global prédit la mort du Bitcoin

Ce n’est pas la première fois que la mort du Bitcoin est annoncée. Et cette vision un brin apocalyptique  continue à circuler malgré une réalité qui affirme chaque jour le contraire. Un cliché dans lequel vient de s’engouffrer l’autoproclamé « leader mondial de la gestion de fortune » suisse du nom d’UBS Global Wealth Management. Et pour cette fois rien à voir avec l’avènement de l’ordinateur quantique

« Il n’y a pas grand-chose à notre avis pour empêcher le prix d’une cryptomonnaie d’atteindre zéro lorsqu’une version mieux conçue est lancée ou si les changements réglementaires en étouffent le marché. (…) Netscape et Myspace sont des exemples d’applications de réseau qui ont bénéficié d’une grande popularité, mais qui ont fini par disparaître. » – UBS Global

Un scénario qui repose en grande partie sur l’aspect réglementaire qui est présenté comme un frein possible au développement des cryptomonnaies. Ce qui est en partie vrai pour le XRP de Ripple qui fait face à une procédure de la SEC américaine. Mais en aucun cas pour le Bitcoin ou Ethereum dans l’état actuel des choses. 


Le projet Ripple (XRP) est beaucoup trop centralisé – Et c’est la SEC qui le dit !

Tout cela agrémenté de la mise en place de ces monnaies numériques de Banques centrales (CBDC) censées être meilleures ou au moins équivalentes aux cryptomonnaies. Ce qui revient dans les faits à comparer des navets et des tomates. Ce sont bien des légumes… fin du rapprochement ! 

Une analyse qui ne repose sur rien

Autant dire que cette « étude » ne repose sur rien d’autre que les préjugés habituels véhiculés par des gens qui n’y connaissent rien. Et qui tirent des conclusions alarmistes sur des allégations qui n’ont certainement pas d’autre but que de stopper l’hémorragie actuelle des fonds institutionnels qui s’engouffrent sur le marché du Bitcoin et des cryptomonnaies. Rien ne permet de l’affirmer avec certitude, mais nous ne sommes plus à une approximation près…

Seule la conclusion de cet « avertissement » a le mérite d’être éclairée :

« Les investisseurs dans le domaine des cryptomonnaies doivent limiter la taille de leurs investissements à un montant qu’ils peuvent se permettre de perdre. » UBS Global

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche