Finance Décentralisée (DeFi)

Tron (TRX) – Un stablecoin algorithmique USDD présenté comme « sur-garanti »

06 Juin 2022 - 17:00

Dans la liste des red flags actuels plantés en terres numériques, les stablecoins algorithmiques sont définitivement en première ligne dans le viseur. Et quoi de mieux pour surfer sur cette tendance que d’y ajouter une autre source de méfiance, avec la blockchain Tron (TRX). Raison pour laquelle il faut être clair tout de suite : cet article n’est en aucun cas un conseil en investissement. Néanmoins, la récente mise en place de cette cryptomonnaie – pour le moment – stable USDD projette actuellement la TVL de ce réseau dans le top 3 du secteur de la DeFi. Il semble donc nécessaire de faire un point sur ce projet, présenté comme « sur-garanti. »

L’effondrement du stablecoin UST a engendré une véritable crise de la stabilité dans le secteur des cryptomonnaies. Avec des investisseurs en proie à une peur extrême à des niveaux historiques. Et un Bitcoin toujours coincé sur le niveau des 30 000$, sans donner de réelle direction… que personne n’est vraiment sûr de vouloir découvrir. Mais cet état des lieux peu réjouissant n’empêche pas certains réseaux de poursuivre des développements hasardeux. Un domaine où la blockchain Tron (TRX) a tout d’une experte.

En effet – et il vaut mieux le savoir – la blockchain développée par le polémique Justin Sun ne fait définitivement pas l’unanimité dans le secteur des cryptomonnaies. Principalement car elle base en grande partie son principe de développement sur une multitudes de copiés/collés hasardeux de tout ce qui fonctionne ailleurs. Raison pour laquelle le stablecoin algorithmique USDD a été lancé le 5 mai dernier. Cela tout juste quelques jours avant la chute historique de sa version initiale UST, dont le plongeon mortel a débuté le 9 mai. Oups…

Tron – Un stablecoin USDD « sur-garanti »

La mode des stablecoins algorithmiques a pris du plomb dans l’aile. Pourtant certains réseaux poursuivent cette aventure, contre méfiance et préjugés parfois pas tellement loin d’être justifiés. Car un fait reste indéniable, le secteur des cryptomonnaies a sans aucun doute besoin d’un outil de ce genre. Peut-être même d’une version totalement détachée du dollar qui semble encore bien plus lointaine, mais pourtant également en cours d’expérimentation. Car il s’agit bien de versions de test grandeur nature appliquées à une économie numérique tout aussi expérimentale. Et les récentes modifications apportées à sa version USDD du réseau Tron entrent très précisément dans cette dynamique.

Finance Décentralisée (DeFi)

fUSD - Déploiement sous haute tension du stablecoin natif du réseau Fantom

Hugh B. - 24 May 2022 - 11:00

C’est une véritable crise de confiance qui secoue actuellement le [...]

Lire la suite >>

En effet, une récente annonce de Justin Sun fait état d’une augmentation de la capacité de garantie de son stablecoin USDD. Avec une quantité de bitcoins portée à 14 000 unités (environ 330 millions de dollars). Et un montant total qui avoisine dorénavant les 9,1 milliards de dollars. Avec 240 millions d’USDT et la quasi-totalité (8,55 milliards de dollars) en cryptomonnaies TRX. Dont 8,29 milliards d’unités (7,8 milliards de dollars) sont placées dans un « contrat de burn. »

« Le ratio de collatéral de l’USDD est actuellement supérieur à 200% ! En tant que l’un des stablecoins décentralisés les plus sécurisés, l’USDD bénéficie d’un taux de collatéral garanti d’au moins 130%. Ce dernier supérieur aux 120% fixés par le DAI, considéré comme un parangon de l’industrie.« 

USDD, 5 juin 2022

Mais l’expérience de l’UST laisse penser que les réserves en cryptomonnaies natives du réseau concerné ne servent pas à grand-chose une fois le depeg enclenché. Même avec un ratio de garantie actuellement fixé à 200%.

USDD – Un stablecoin algorithmique « hybride »

La véritable différence de ce stablecoin USDD est son caractère présenté comme « hybride. » C’est-à-dire à mi-chemin entre une version purement algorithmique et un modèle « convenablement soutenu, » selon les termes de Justin Sun. Ce qui implique la détention d’autres stablecoins, comme l’USDT de Tether, mais également – et dans une moindre mesure – l’USDC de Circle, le TUSD et l’USDJ. Avec un USDD qui affiche actuellement 668 millions de dollars de marketcap (ou d’unités en circulation). Et un site dédié à l’affichage de son ratio de garanti qui pointe à 226%. Pour un total de 1,5 milliard de dollars bloqués.

« Nous voulons mettre le stablecoin USDD à niveau vers un modèle hybride. Donc, d’un côté, nous avons un stablecoin algorithmique – un algorithme pour rendre le rendre stable – de l’autre, nous avons la réserve TRON DAO.« 

Justin Sun

Mais actuellement, la grande majorité des réserves détenues pour sécuriser ce stablecoin USDD ont été apportées par le projet Tron. Même si Justin Sun affiche l’ambition d’ajouter prochainement des capitaux issus d’investisseurs externes, sans préciser qui, quand ou comment. Ces derniers peut-être motivés (aveuglés ?) par une hausse importante de la TVL DeFi du réseau Tron, passée de 4,74 à 6,22 milliards de dollars depuis le lancement de l’USDD. Et toute proche d’un plus haut historique, pour le moment atteint à 6,7 milliards de dollars en novembre de l’année dernière.

Quoi qu’il en soit, ce projet est définitivement à manier avec précaution. Tout comme le réseau Tron (TRX) à la réputation souvent plus sulfureuse que sérieuse. Surtout si l’on considère les taux annoncés par Justin Tron pour le dépôt d’USDD sur la plateforme de prêt JustLend. Cette dernière en forme de copié/collé de protocole Anchor (ANC) développé sur Terra (devenu Classic). Ces derniers actuellement fixés à 17,67%, mais espérés (par Justin Sun) à « environ 30% » à terme. Alors que les 20% du protocole Anchor sont considérés comme l’une des principales causes aggravantes de l’effondrement du stablecoin UST. Sans commentaire…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche