Un nouvel acteur institutionnel majeur s’expose à Bitcoin

 Un nouvel acteur institutionnel majeur s’expose à Bitcoin

L’un des plus grands gestionnaires d’actifs au monde, Guggenheim Partners, prévoit une exposition au bitcoin (BTC) par l’intermédiaire de sa filiale Macro Opportunities Funds qui opèrera via le Grayscale Bitcoin Trust (GBTC).

Guggenheim Partners à l’initiative, sa filiale Macro à la manoeuvre

L’afflux d’institutionnels sur le marché des cryptomonnaies ne se tarit pas. C’est notoire, particulièrement pour le bitcoin qui a le vent en poupe auprès des investisseurs « qualifiés ». Les uns après les autres, ils succombent aux sortilèges d’un placement singulier. Autant convoité aujourd’hui qu’il fut décrié hier. Bref, le temps a passé et les versions ripolinées du BTC attirent les professionnels de la finance à un rythme de plus en plus soutenu.

Ainsi, c’est au tour du (très) gros gestionnaire de fonds Guggenheim Partners, qui gère plus de 275 milliards de dollars d’actifs, de déposer une demande en ce sens auprès du gendarme financier américain (SEC).

Le Macro Opportunities Fund peut rechercher indirectement une exposition d’investissement au bitcoin en investissant jusqu’à 10% de sa valeur liquidative dans Grayscale Bitcoin Trust (‘GBTC’) (…) À l’exception de son investissement dans GBTC, le Fonds n’investira pas, directement ou indirectement, dans des cryptomonnaies. »

Une exposition indirecte tant qu’un ETF Bitcoin n’a pas été approuvé. Elle permet à la société d’échapper à l’incertitude, notamment celle concernant les lois et réglementations fiscales autour des crypto-actifs.

Grayscale, l’incontournable

C’est donc sa division Macro Opportunities Fund qui va aller chercher l’investissement dans le BTC en passant par l’intermédiaire de Grayscale Investments.

La société de gestion d’assets numériques ne peut d’ailleurs que s’en réjouir. En effet, la filiale de Guggenheim Partners disposerait actuellement d’un actif net de plus de 5 milliards de dollars. Le fonds pourrait donc investir jusqu’à 500 millions de dollars dans GBTC.

Grayscale est devenu l’entité incontournable de l’investissement et de la gestion déléguée de bitcoin et au-delà d’une sélection de cryptomonnaies. Le montant de ses actifs sous gestion, dont il publie régulièrement les résultats, donnent le tournis. En effet, leur total cumulé s’élèverait aujourd’hui à presque 10,5 milliards de dollars. BTC (GBTC) y représente une part écrasante, de l’ordre de plus de 9 milliards de dollars.

Une croissance qui augmente à vive allure et qui n’est pas prête de s’arrêter. Pour preuve, l’initiative de Guggenheim. Ses dirigeants ont peut-être aussi pris connaissance du plaidoyer en faveur de Bitcoin publié par un autre grand acteur de Wall Street, Fidelity. Le géant des fonds de placement impliqué activement dans l’écosystème du Bitcoin (mining, fonds BTC, rapports récurrents sur la rentabilité de l’actif…) fait en effet feu de tout bois pour imposer le roi des cryptomonnaies dans le paysage de l’investissement institutionnel. Et son document à visée pédagogique explique plutôt bien la proposition de valeur de Bitcoin.

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,243