Régulation

Une sénatrice pro-crypto nommée à la réglementation financière

04 Fév 2021 - 12:56

Cynthia Lummis, sénatrice républicaine fraîchement élue et fervente supportrice du Bitcoin, vient d’être nommée au Comité bancaire du Sénat américain. L’ancienne trésorière du Wyoming va pouvoir influer sur la législation financière en matière de cryptomonnaies.

Une sénatrice pro-crypto sur le devant de la scène

Cynthia Lummis n’a jamais caché son intérêt pour Bitcoin. Elle l’a même affiché en étendard pendant sa campagne électorale. Elue du Wyoming, l’Etat le plus crypto-friendly des Etats-Unis, elle est bien décidée à imposer Bitcoin dans le débat à l’échelle nationale. Sa nomination au Comité bancaire du Sénat va lui en donner l’occasion. En effet, cette commission joue un rôle-clef en matière de législation financière. C’est notamment au sein de ce Comité qu’ont été organisées les auditions des dirigeants de Facebook concernant feue Libra et plus récemment, celles des partisans d’un dollar numérique.

Fidèle à la ligne de conduite qu’elle s’est fixée, la sénatrice a réagi à sa nomination par un communiqué où elle place de nouveau l’innovation introduite par les cryptos au premier plan.

Le Wyoming a ouvert la voie en matière d’innovation financière au cours des dernières années. Grâce à mon rôle au sein du Comité bancaire, j’espère mettre en lumière nombre de ces efforts pionniers et travailler avec les régulateurs fédéraux pour garantir la structuration de la réglementation des actifs numériques et pour encourager l’innovation, au lieu de l’étouffer. »

L’éducation avant tout

Si Cynthia Lummis n’arrive pas en terrain conquis, la chambre haute n’est pas non plus complètement hermétique aux cryptomonnaies. En effet, elle a pu bénéficier, comme la chambre des représentants, d’une campagne de sensibilisation aux actifs numériques. Dans le cadre de « Crypto for Congress », les élus ont reçu un don de 50 $ en BTC pour créer leur portefeuille numérique et s’initier au monde étrange de la monnaie décentralisée. Ils bénéficient aussi d’une plateforme, le Congressional Blockchain Caucus, où ils peuvent, s’ils le souhaitent, rencontrer les acteurs de l’industrie pour étudier et comprendre les implications des technologies blockchain.

Cynthia Lummis veut d’ailleurs à son tour lancer un Caucus à l’intention exclusive de ses collègues sénateurs. Elle l’a annoncé en début de mois sur le podcast d’Anthony Pompliano.

Nous espérons l’utiliser comme tremplin pour éduquer les membres du Sénat américain et leur personnel sur Bitcoin en particulier. Mais aussi sur d’autres opportunités pour la cryptomonnaie, l’innovation financière et la blockchain. »

Mais elle tient surtout eu égard aux dernières saillies officielles – notamment celles maladroites de la secrétaire au Trésor américain associant Bitcoin et blanchiment d’argent, Bitcoin et financement du terrorisme et qui a depuis modéré son propos – à lutter contre ce « faux récit » chiffres à l’appui.

Son credo : le Bitcoin est une réserve de valeur

Précoce croyante en Bitcoin qu’elle a acquis dès 2013, Cynthia Lummis cherche à convaincre de sa dimension en tant que réserve de valeur. A cet effet, elle le compare au fonds fiduciaire permanent dédié aux minéraux qu’elle supervisait alors qu’elle travaillait en tant que trésorière de l’État du Wyoming dans les années 2000.

Le concept de ce fonds fiduciaire permanent est simple : lorsque les minéraux auront disparu, nous aurons encore des revenus parce que nous avons investi les bénéfices et continué de les investir dans une répartition diversifiée de l’actif. […] Bitcoin m’a rappelé notre fonds minéral permanent.

Cynthia Lummis à Anthony Pompiliano

Une idée qui fait son chemin si on en croit les derniers développements du marché crypto. En effet, des investisseurs institutionnels de plus en plus nombreux reprennent ce mantra, achetant joyeusement à coup de millions de dollars ce fameux « or numérique ».

Mais d’un point de vue réglementaire, c’est une autre histoire sur laquelle elle compte peser. Et elle n’est pas la seule à croire en la force de ses convictions. Ainsi, une autre grande défenseure du Bitcoin, originaire aussi du Wyoming et dirigeante de la première crypto-banque réglementée, a salué sa nomination sur twitter.

Lummis n’est sans doute pas la seule à avoir une opinion favorable sur le Bitcoin au sein de l’institution où elle est élue, mais c’est assurément la plus engagée et la plus pugnace.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche